pat21

Membres
  • Content count

    3292
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

About pat21

  • Rank
    Maître Posteur
  • Birthday 09/09/63

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    64
  • club, association:
    a.c.a.p.a.t
  • ville:
    buzy
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    long bow Black widow LAG, arc de ma fabrication et pas mal de bouts de bois.....

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

1869 profile views
  1. Je vais faire de suite comme le morpion.... J'adhère au parti !!!
  2. Quant je pressai avec des étriers, j'utilisai 3 hauteurs d'étrier. Et pour la hauteur, c'est à toi de voir selon ce que tu vas mettre dessous !
  3. Comme Bruno...+1 ! Et j'irai même plus loin (un peu !) J'ai fais le même constat sur du " bois" reconstitué, du parquet en bambou contre collé vertical. Entre mon précédent lot et celui que j'utilise actuellement ( c'est pas le même fournisseur) j'ai 3-4# d'écart au rendu final.
  4. Pour moi largement au dessus de ceux que tu cite.... Et j'irai même plus loin, meilleur que l'if actuel.
  5. Tu mélange les deux techniques de serrages..... Serge utilise des serres joints ou des étriers.....mémoire qui flanche...? Et moi c'est air hose, donc forme et contre forme. Ce que je nomme à tord de contre forme dans la technique de serres joints c'est le dispositif qui s'interpose entre les composants de l'arc et les serres joints. Et surtout comme dit Serge, filmer le moule et les pièces que tu interpose sous les SJ....tu oubliera qu'une fois !!!
  6. C'est bien ce que je disais.... Répondu trop vite et à côté de la plaque ! Merci Serge de confirmer pour ma mémoire qui flanche !!!
  7. Justement,"ma" contre forme semi rigide est sufisament souple pour épouser les formes et sufisament rigide pour repartir la pression.... Le problème du caoutchouc....a mon idée, c'est justement dans l'absorption des pressions, j'avais tendance à serrer les étriers jusqu'au blocage. Avec pour conséquence la création de joints secs. Une fois que j'ai eu viré le caoutchouc j'ai plus eu de problème et je controlais plus précisément le serrage. Enfin c'est comme ça que j'interprète mes échecs. Le mieux c'est d'utiliser une clef dynamomètrique au début.... Après on s'en passe avec l'expérience. De mémoire, foufouche n'utilise pas non plus de caoutchouc.... Mais ma mémoire est peut être défaillante sur ce coup là !!!
  8. J'ai eu fais....mais je fais plus ! Je préfère chiader ma forme et contre forme....vu que maintenant je presse à air hose. Mais avant le air hose j'avais finalement viré le caoutchouc, que ce soit sur la "contre forme"semie rigide que j'intercalé entre l'arc et les étriers ou sur le moule. Maintenant je me contente d'une lamination de fdv en finition sur le moule.
  9. Pour les fondus, les miens font que 5mm d'épais aprés 7cm. donc, fin, long et progressif.
  10. Tu peu faire un sandwich composé d'une lame de contre plaqué de 5mm prise entre deux lames d'alu de 2mm. ça te donne un sorte de contre forme semie rigide qui répartie bien la pression.
  11. Je ne peu qu'aller dans le sens de Pat, pour un premier arc le recurve est loin d'être facile. Entre les épaisseurs qui sont loin d'être simple à maîtriser avec du bois massif, l'usinage des lames qui doit être chiadé....sinon bonjour le vrillage avec des branches si peu épaisse, et je ne parle même pas de l'instabilité des branches si elles sont mal fichus....instabilité qui existe sur bien des productions de haute qualité ! Ouais, c'est un beau projet, et je te souhaite de réussir, mais punaise qu'il est ardu ! !!
  12. Il ne faut surtout pas faire une généralité de ce que j'ai écrit....ce sont juste les mesures prisent sur 1 arc !
  13. Sur les recurves, il y a souvent que 2 laminations de bois.... Tiens, je viens de regarder/prendre quelques mesures sur un recurve Bear Grizzly....2 laminations de bois para entre les 2 FDV. Du reste cet arc est à vendre....je l'avais échanger contre un mien, mais il ce trouve qu'il est un peu trop puissant pour le fiston. Du coup je lui ai fais un hybrid pile poil avec du robinier.... Le robinier, encore un bois facile à trouver partout et très intéressant sous de la fibre.
  14. Tu as raison Bruno, les ragondins y'en à partout. Chez moi, au sortir de la vallée d'ossau, il n'y en a pas dans le gave d'ossauf, trop froide l'eau...par contre ça gêne pas les loutres !! Mais les petits ruisseaux qui s'écoulent en "plaine", à moins de 3km du gave hébergent une petite population. Et que ce soit en civet, en terrine, rôti ou même en bbq c'est délicieux ! Sans même parler de la fourrure....