Jump to content

napoleon68

Membres
  • Content Count

    834
  • Joined

  • Last visited

About napoleon68

  • Rank
    fractureur d' arc
  • Birthday 06/12/1989

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    68
  • club, association:
    compagnie des archers de ribeaupierre
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    -2 mains gauches + plane + doloire + racloir -Semi-longbow Navajo Apache de 62" 50#@28" + fleche en bois

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

821 profile views
  1. Test a intensité maxi En fait ce montage me servira a chauffer du fil inox pour garnir mes cadres de ruche de cire gaufrée mais avec une intensité de 4A, intensité maxi du transfo 7A
  2. non non ce n'est pas une chaise electrique! il faut: un transfo (ici 9v) supportant un gros amperage un reosta pour faire varier l'intensité et donc la temperature du fil electrique de recup du fil d'acier pour chauffer ici du fil pour cadre de ruche des fusibles pour ne pas griller le transfo eventuellement un ampermetre, permet de faire
  3. Solidworks 2009 . :105: A propos de la pince je me demande si je dois mettre un systeme pour regler la force exercé sur la fleche pour pouvoir m'adapter aux differents materiaux et diametre. Le problème est qu'alors on risque de perdre en précision du centrage du fut et en simplicité d'utilisation de la machine car il y a 12 poste d'empennage à régler... :05:
  4. bon alors on reprend le boulot après un grand weekend. :109: Voila ou j'en suis: C'est franchement pompé de ton système,
  5. Merci, c'est exactement un systeme comme ca que je cherchai. :29: A voir si pour les efforts un electroaimant lineaire ne suffirait pas à la place du verin.
  6. Aucune contrainte de ce coté la, on peut encocher avant ou apres l'emplumage. ;) Autre info. le tube vont de 5 à 9mm.
  7. Coucou les webarchers, ca faisait longtemps que je n’avait plus posté. Petite histoire pour vous mettre l’eau à la bouche : je suis actuellement en stage de fin de DUT sur un projet de conception d’empenneuse industriel semi automatique. :109: Je vous épargne le cahier des charges mais l’important c’est que la machine doit pouvoir empenner des plumes naturelles ce qui induit l’utilisation d’une pince et oblige à un temps de séchage assez longs ainsi qu’à une position de dépose de colle (cyano) horizontale pour éviter les « coulures» Le principe est d’avoir une dizaine d’empenneuse mobiles qui viennent se positionner sur le poste de travail ou la colle est déposée par un automate, Le cycle de travail de l’operateur ne doit pas etre plus compliquée que : mettre le tube/fut dans l’indexeur, mettre la plume dans la pince, appuyer bouton colle, appliquer la pince sur le fut, appuyer bouton changement empenneuse, …. …. Répéter le cycle le nombre d’empeneuse … Puis rotation flèche 120° ,mettre la plume dans la pince, appuyer bouton colle, appliquer la pince sur le fut, appuyer bouton changement empenneuse, … Et on recommence . Mon soucis est le maintien en position/ du fut dans l’empenneuse, sachant que je dois pouvoir le debloquer pour pouvoir se positionner a 120°, J’avais pensé à plusieurs solutions mais aucune ne me convient vraiment : -L’indexeur jojan modifié avec une bague intérieur en caoutchouc pour vraiment coincer le fut Avantage : peux couteux, simple, positionnement sur l’encoche donc plume coq centrée,faible encombrement Désavantage : risque de glissement en rotation, nécessiter d’un jeu de 3 ou 4 indexeur par empenneuse donc augmentation des manipulations par l’ opérateur -pince pneumatique Avantage : pas de réglage selon le diamètre, puissance de serrage réglable, facilité d’utilisation par l’ opérateur Désavantage : prix, encombrement passage des câbles nécessité d’avoir autant de distributeur et de sortie d’automate que d’empenneuse sur la machine, passage des tuyaux rendu difficile voir impossible par la rotation à 120 ° Observation : positionnement certainement sur le fut nu (sans encoches) Mandrin fermé par un ressort ouvert par un processus automatisé : Le principe est d’avoir un mandrin 3 doigts en position toujours fermés et quand on doit enlever ou mettre un nouveau fut un système fixe (pince, vérin, électroaimant,…) vient agir sur le mandrin de serrage pour l’ouvrir Avantage : pas de réglage selon le diamètre, puissance de serrage reglable, facilité d’utilisation par l’ opérateur, pas de problème de passage de câble, une seul distributeur et une seule sortie sur l’automate Désavantage : prix, encombrement, système un peu « usine a gaz » un petit schéma du concept pour comprendre: en bleu le fut, en vert le mandrin en rouge le ressort de maintien en violet l'automatisme de déverrouillage . Donc voila si des webarchers avaient d’autres idées … :07: edit comment on fait pour changer le titre j'aimerais bien enlever les fötes d'ortograf. :oups:
  8. Carquois et flèches sur le dos, et le longbow tenu à la main ou dans un tube PVC matelassé ficelé le long du tube horizontale. Ca fait un peu indien dans la ville mais bon. :bhaoui..:
  9. +1 Pour l'escalade ca fait travailler les bras et la concentration, sinon ski de rando, footing, velo,... ps: si des alsacos sont partants on peut se faire une journée escalade + 3D au gueb ou ailleurs
  10. napoleon68

    Futs Bambou

    J'ai planté dans mon jardin il y a 2 ans du pseudosassa, du cornouiller ainsi que du viorne en vu de me faire mes propres flèches mais je crois que je vais encore devoir patienter avant de pouvoir fabriquer les premières. :bhaoui..:
  11. j'ai pas mesuré, mais j'en a bien l'impression.
  12. Je pense que c'est justement pour cette raison que Asbel recommande de plier les genoux.
  13. J'ai fini par adopter la seconde méthode. Ben si ca à bien marché: perçage à 5, chanfreinage et taraudage M6, et enfin perçage à 6.5 pour le couvercle parce que j'ai pas tarauder très droit. Cette fonte s'usine vraiment très bien.
×
×
  • Create New...