Jump to content

LOTHAR

Membres
  • Content Count

    22
  • Joined

  • Last visited

About LOTHAR

  • Rank
    Visiteur

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    70
  • club, association:
    neant
  • ville:
    DAMPIERRE SUR SALON
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    EXCALIBUR BULLDOG400 ET ASSASSIN 42OTD

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonsoir, Merci de nous avoir transmis vos résultats qui sont très parlants et qui rejoignent ceux que fournissent Excalibur (j'ai essayé d'insérer leurs données mais le fichiers était trop grand) et d'autres manufacturiers. Tout est histoire de compromis et du résultats que l'on souhaite obtenir. Si un trait de 350 grains nous offre vitesse et une trajectoire tendue, il embarque une énergie minimun (mais conséquente) mais ce retrouve aussi plus sensible aux vents latéraux. A l'opposé, un trait de 1500 grains, aura une trajectoire très parabolique qui ne permettra pas un tir sur longue distance sans une contrevisée énorme voir même au delà de ce que la lunette peut fournir sans parler des contraintes imposées à l'arbalète. Comme quoi vous avez mis en évidence que les extrèmes ne sont pas toujours payants surtout au vu du gain minime (15 joules gagnés pour une vitesse presque divisée par 2) Personnellement, avec mes deux arbalètes après de nombreuses séances de tests sur des distances comprises entre 20 ET 100 yards, j'ai opté pour des traits de 18 pouces et de 375 grains. C'est le meilleur compromis que j'ai obtenu mais j'insiste que ce n'est valable que pour moi, d'autres tireurs font des choix différents et obtiennent aussi des résultats excellents.
  2. Bonjour, C'est vrai que le mélange des unités n'est jamais bon pour la compréhension. Chacun pourra choisir celui avec lequel il est le plus à l'aise, sachant que c'est toujours les mêmes valeurs qu'importe l'unité.
  3. Bonjour, C'est vrai que les poids des traits lors de votre premier test étaient énormes (1500 GRS). EXCALIBUR recommande un poids de 350 grains mini jusque 500 grains maxi sur tout ces modèles. Ces recommandations sont motivées pour préserver la mécaniques des arbalètes mais aussi pour la chasse : il faut de la vitesse pour que le gibier est un temps de réaction minimun quand il entends le départ du tir. Attendons votre nouvelle batterie de test.
  4. Bonjour, La tac 15 fut une révolution dans le monde des arbalètes à poulies. PSE a appliqué les techniques d'archeries au monde des arbalètes. En reprenant des traits similaires à des flèches (encoches, spin, longueur) et aussi en supprimant tout frottement de la corde et du trait sur un rail. En partie avant, le trait repose dans un cercle composé de poils synthétiques (idem que sur un arc). Ce qui rejoint notre sujet précédent : aucune pression n'est nécessaire sur le trait hormis celle requise pour son maintient en place.La longueur de course avait été adapté à celle des traits (très grande). Cette arbalète fut un échec car trop longue et inadaptée à la chasse (trop fragile mais surtout des traits à longueur trop spécifiques) Toutefois, elle a inspirée tout les autres manufacturiers qui ont gommé les défauts en gardant les qualités : Ravin par exemple. Concernant la compensation des hausses, elle doit être capable de corriger 150 MOA minimun voir jusqu'à 250 MOA suivant le poids des traits (plus vitesse) et la distances. (250 MOA=4 degrés environ). RAVIN fournit des caractéristiques détaillées. Je reconnais que l'unité MOA est rébarbative à appréhender mais c'est celle utilisée pour les montages et les optiques de visées dans le mondes entier (uniformisation ) Une fois habitué, c'est super facile. C'est comme pour les distances et les vitesses, je ne travaille qu'en yards et fps pour les arbalètes dont c'est le standart (réticule gravé en yards et réglage en fps) La hausse HHA reprends ces unités pour sa roue grauduée mais surtout il n'y a pas de clic de réglage, cela se fait en continue : bien meilleur.
  5. Bonsoir, Concernant le paintball, je ne peux pas vous renseigner. HHA étant un spécialiste des systèmes de visées en archerie, je me repose sur leur savoirs faire et je peux vous dire que je ne regrette absolument pas mon achat. Que ce soit en terme de qualité de fabrication ou de la rapidité pour ajusté la distance grâce à la molette graduée. L'ergonomie est excellente et la douceur de fonctionnement : géniale. Toutefois, la qualité et la spécialisation arbalète se payent. Sur YOUTUBE, on voit une PSE TACT 15 équipée et qui réalise des tirs magnifiques.
  6. oui on constate bien la différence de longueur, est-il possible que plusieurs longueurs soient disponibles chez le fabricant ? J'ai vu un autre modèle chez HAWKE mais l'élévation n'est que de 30 MOA, insuffisant pour une arbalète. A vérifier pour le modèle que vous avez trouvé. Je pense que c'est plutôt un modèle destiné aux carabines air comprimé ou pcp.
  7. Bonjour, c'est vrai que le silence de fonctionnement est hyper appréciable et l'image des gens vis à vis des arbalètes est bonne. Tout comme vous je suis limité en distance à mon domicile mais j'ai la chance d'habité en raz campagne ce qui m'offre de nombreux lieux de tir. Noël va vous comblé car le HHA est une belle hausse (je l'ai commandé aussi chez heraclès) .Je suis allé voir le modèle grâce à votre lien. Cela pourrait être une bonne alternative pour monter un petit viseur point rouge pour un pistolet arbalète mais aussi pour faire du fun shoot avec son arbalète. Sur la photo, c'est vrai qu'il a l'air petit mais cela peut-être trompeur.
  8. Deux systèmes différents mais la même passion du tir à l'arbalète😁😁 C'est vrai qu'après avoir pratiquer le tir à la carabine longues distances (ou trop de paramètres sur les armes elles-memes engendrent des défauts de précisions), je recherchais une arbalète "simple" dont les paramètres d'influences sur le tir soient moins grands.
  9. Bonsoir, on dit la même chose mais différemment, l'exemple que vous citez avec Tenpoint montre bien que plus le poids du trait augmente plus la vitesse diminue mais que l'énergie restituée au trait finit par se stabilisée et plafonnée car elle est au maximum de ces capacités en terme de puissance. Excalibur fournit un tableau de mesure du même type, et, les conclusions sont identiques. Il est vrai quand recurve les choses sont plus simples : force d'armement=force restituée pour le trait peu importe l'unité de mesure pourvue qu'elle soit commune. Quelle que soit le type d'arbalète, la puissance maximale développée est une constante comme la longueur ola corde propulse le trait.
  10. Bonjour, Faire un test avec des matériaux de récupérations est dès plus judicieux, et si les résultats sont à la hauteurs de vos attentes, il sera temps d'investir pour finaliser cette cible. Concernant le plaquage du trait sur le rail, il a deux fonctions : empêcher le trait de tomber et le maintenir à la bonne distance de la corde avant le départ du tir. Le rail permet d'obtenir un point de contact optimum et constant entre la corde et le trait (centrage) Une pression plus importante ne consommera qu'une énergie supplémentaire dérisoire si vous lubrifier vos traits. Par contre, en ce qui concerne la précision vous n'obtiendrez aucune amélioration. En effet, seul compte le dernier point de contact entre le trait et le rail. C'est le même principe que pour le tir aux armes à canon rayés : c'est la bouche du canon qui détermine la précision. En archerie, les arc n'exercent aucune pression sur les flèches et leur précision est exceptionnelle. Je pense que la recherche de la précision doit se faire sur d'autres paramètres comme les traits, la lubrification, la chaine de visée (montage, lunette, distances), les conditions météos (force et direction du vent, températures) et surtout sur nous et nos qualités de tireur (respiration, prise de visée et le "lâcher" nb:action du doigt sur la détente) Trop de tireurs déclenchent le tir sans être surpris par le départ du coup, ce qui ce traduit inévitablement par une erreur en cible alors que tous les paramètres étaient parfais. Concernant le dernier point, je suis septique. Une arbalète développant une énergie fixe (185LBS par exemple) que vous allourdissiez vos traits n'influencera que la vitesse et en aucun cas les contraintes mécaniques de votre arbalète car elle exercera toujours la même puissance. L'adoption d'armortisseurs de corde et de branches en fin de course, ainsi que de systèmes antivibratoires (corde, cables et inserts de branches) pourront préserver la mécanique tout en réduisant le bruit. Toutefois, chaque fabriquant préconise un poids minimal pour les traits et ce dernier doit être respecter !!!!
  11. Bonjour, Question prix on dépasse effectivement celui d'une cible du commerce qui est plus grande et déjà toute faite. Ma McKenzy a reçu plus de 1000 traits et est toujours dans un état correcte, j'ai juste refait la housse à l'aide d'un bigbag usagé et de temps en temps je la tapote pour resserrer le rembourrage interieur. Personnellement, je ne connais pas l'usage du coco pour les cibles. Il faudrait tester mais c'est honéreux surtout si cela ne marche pas. Quand, je fabriquais mes cibles, je me servais de chiffons et de film plastique pour palette (papier bulle, sac platique....etc) et je compactais le tout. L'avantage c'est que l'on fait une cible aux dimensions désirées mais le poids est énorme et qu'il faut la laisser à demeure sur le pas de tir. La mienne fût détruite par des tir de chasseurs peu sympathiques c'est pour cela que j'ai opter pour cible que je rapporte après mes séances de tir.
  12. Bonjour, Perso, j'ai pu le toucher à moins de 190€ et je vais tester (quand la météo sera moins venteuse) une lunette bushnell TACTICAL 6-24 que j' ai en stock depuis que j'ai arrêté le tir à la carabine. Pour la vortex : effectivement c'est prohibitif.
  13. Bonjour, La lame métallique qui sert à plaquer le trait sur le rail sur mon excalibur bulldog n'était pas recouverte d'un revêtement antifriction comme sur ma 420 TD. Pour remédier à la chose, j'ai utilisé de la gaine thermorétractable. Le coup est dérisoire et le résultat identique que sur ma 420 td. Question hausse réglable, j'ai une HHA OPTIMIZER SPEED DIAL qui est vraiment bien conçu et qui permet de monter n'importe quelle type de lunette avec un grossiment plus important. Un avantage pour la précision surtout lorsque les distances s'allongent. La société RAVIN commercialise aussi une hausse réglable mais conçu différemment. La roue de réglage est placée sous le rail et non latéralement comme chez HHA. il existe une autre alternative, c'est la lunette VORTEX VIPER qui a été conçue spécifiquement pour les arbalètes et le tir longue distance. Elle dispose d'une tourelle d'élévation tactique mais de forte amplitude permettant de compenser la chute des traits. Le grossissement va jusque X10 et son réticule est spécifique à l'arbalète. J'apporte une petite précision : toutes les lunettes vendues avec les arbalètes ou modèles spécialement conçue pour, utilisent comme unités de distances le YARD (ou verges pour les canadiens. nb: identique au yard), c'est pour cela que les hausses précitées utilisent aussi la même unité de longueur. Pour ma part, je tire à 100 yards maxi mais en faisant variés les distances tout au long de ma séances de tir.
  14. Personnellement et après avoir testé plusieurs traits de qualités similaires, j'ai adopté un seul type de traits par arbalète. Malgré qu'ils aient la même longueur, poids total, pointes et plumes, ils ne donnes pas les mêmes résultats d'une arbalète à l'autre. Concernant les presses pour les Arbaletes à poulies, le prix est prohibitifs et pousse inévitablement à en fabriquer une soi-même (un désagrément qui ne concerne pas les recurves) car effectivement c'est le seul moyen de travailler en toute sécurité. Parfois les prix de certains accessoires indispensables sont prohibitifs, c'est pour cela que je me suis fabriquer un banc de tir multifonctions. il me permet de tirer, de faire l'entretien, de refaire mes tranches fil, des mesures au chronographe, des réglages d'optiques....etc Vive la créativité
×
×
  • Create New...