Jump to content

marco63

Membres
  • Content Count

    31
  • Joined

  • Last visited

About marco63

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    63
  • club, association:
    néant pour le moment
  • ville:
    Clermont Ferrand
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Barnett Recruit Compound (130 lbs - 130 J - 92m/s)

Recent Profile Visitors

400 profile views
  1. Merci de ce rappel sur les erreurs de calcul, ça m'a incité à revoir tous mes paramètres, et notamment celui de la masse du propulseur ... la corde. Bien évidemment, il y a d'autres paramètres qui devraient rentrer en ligne de compte, telles la masse des poulies et leur inertie en rotation, et autres pertes dues aux divers frottements. Quand on arrive à mettre les derniers paramètres complexes dans une boite noire qui donne satisfaction pour une modélisation qui permet de coller aux différentes mesures, on est bigrement content.
  2. Je viens de revérifier un paramètre important que je considérais comme acquis, comme quoi il faut toujours tout checker ! J'ai pesé ma corde ... qui est loin des 20 g dont j'avais initialement parlé. En fait, sa masse n'est que de 10 g. Dont acte, mais ça remet en cause l'appréciation, qui n'en est que plus satisfaisante ! Ce qui fait que par rapport aux valeurs que je devrais trouver, sans tenir compte des frottements dû à la masse des différents traits, on est sur la base suivante : Masse des traits vitesse mesurée masse de la corde énergie trait énergie corde énergie totale vitesse théorique écart vitesse th - mes 25.3 g 125.0 m/s 10 g 197.5 Joules 19.5 Joules 217 Joules 125.0 m/s 0.0 m/s 61 g 80.3 m/s 10 g 208.5 Joules 8.5 Joules 217 Joules 82.7 m/s + 2.5 m/s 97 g 64.5 m/s 10 g 211.5 Joules 5.5 Joules 217 Joules 66.0 m/s + 1.5 m/s On est sur des ordres de grandeur plus conformes entre pratique et théorie.
  3. Eh bien au premier abord, c'est relativement stable, contrairement à ce que je pensais. Je viens de compléter les valeurs de l'énergie restituée en face des différentes masses de traits testés. Globalement, il manque 4 m/s pour trouver l'équilibre énergétique à la fois pour la 61 g et pour la 97 g. Ça peut être dû aux frottements du trait sur le rail, car avec des masses beaucoup plus importantes (double pour un et triple pour l'autre) possible que ça ait une influence, notamment dans ces domaines de vitesse. Je referai d'autres tests avec les pointes 100, 125 et 145 grains que je vais bientôt recevoir. On sera dans une gamme de vitesse comparable, pour un écart de masse négligeable en ce qui concerne les frottements. A suivre donc...
  4. Bonsoir, Je ne connaissais pas l'historique de PSE, mais grâce à vous, "les faits sont prescrits" ... heu, non, je voulais dire "lacune comblée". Pour les calculs, je préfère de loin le système ISO ou SI, (kg, m, s,) ce qui permet de s'y retrouver en matière de balistique par rapport à notre esprit européen. Je n'ai pas envie de devoir raisonner en FPS, FT-LBS, OZ, etc ... mais je comprends parfaitement que les fédé de tir à l'arc raisonnent en yard, feet, LBS, etc pour se conformer à l'esprit international. Et je comprends aussi que les graduations, l'optique, et tout un tas de paramètres propres à l'exercice soient ainsi, et bien sûr, quand il le faut, je sais m'adapter Autre sujet déjà évoqué, je viens de procéder à ma série de tests, avec des traits de masses différentes pour parvenir à déterminer l'énergie potentielle de ma Kornet sans en passer par une mesure de tension de la corde pour une distance donnée ... les intégrations successives trop approximatives, non merci. 25.3 g, avec brosse de guidage, 118 m/s (exclus de l'analyse). 25.3 g sans brosse de guidage, 125.0 m/s 61 g sans brosse de guidage, 80.3 m/s 97 g sans brosse de guidage, 64.5 m/s - Ce dernier trait (97 g) s'est engouffré avec l'empennage jusqu'au milieu du BlackHole, ce qui témoigne bien d'une énergie embarquée supérieure pour une moindre vitesse. Je vais exploiter maintenant les résultats, je reviendrai après. Un peu de maths en perspective.
  5. Ah oui, impressionnant de précision. Cette arbalète a je crois un des plus grand "power stroke" des générations d'arbalètes modernes. Est ce que ça aide à la précision une longueur de guide pareille ? Il est vrai aussi que la qualité des traits et leur masse est importante. Avec des traits plus lourds, la précision est meilleure, même si on perd un peu en vitesse. Je ne sais pas trop ce que valent mes traits Skorpion en terme d'équilibrage et de régularité dans la conception des tubes, mais maintenant que j'ai un peu plus de puissance sous le pied, je peux effectivement les alourdir un peu en changeant mes pointes 100 grains pour des 145. Extrait de "elsass crossbow" qui va dans le sens de ce que l'on disait : <<Nous conseillons toujours de tirer des traits plus lourds que le trait avec le poids minimum indiqué par le fabricant . Vous stressez moins vos branches, vous diminuez le bruit, vous augmentez la précision et avez une meilleure pénétration même si vous perdez de la vitesse. La vitesse ne fait pas tout Tirer à 360 ou à 340 fps à 50 m, vous ne verrez pas beaucoup de différence.>> Je devrais soulager de 10% l'énergie résiduelle dans le mécanisme (soit passer de 40 à 36 joules) et le trait va embarquer cette différence au moment du tir (de 198 à 202). Pour un tir à 100 mètres, c'est 2 dixièmes de degrés de hausse à compenser (je ne parle pas encore en minutes d'angle, mon tableur préfère les décimales), car je descends à 400 FPS avec ce "surpoids". Les pointes sont commandées. Je n'ai pas encore décidé pour le rail ajustable, je me donne encore un peu de temps de réflexion (et de prospection). Je confirme ce que j'avais lu : The new version the famed Tiberius Arms FSR is now a reality. The best optic riser in paintball went on a diet but lost none of its capability. You get 9 degrees of adjustment with multiple adjustment points to fine tune your range. Ambidextrous system gives you very tactile knobs on either side for easy adjustment. This new version is 30% shorter and 20% lighter than the original. Features: 18 vertical adjustments Universal rail mount Ambidextrous adjustment knobs Solid aluminum construction Autrement dit, 1 cran correspond à 1/2 degré d'angle. J'aurais préféré l'ancienne version ! Quand j'ai vu le débattement angulaire sur quelques clichés, j'ai été un peu refroidi.
  6. Effectivement, j'en ai vu plusieurs en fait ... et il y en a un allongé, et un autre plus court. J'ai cru comprendre que le modèle court était le plus récent. Quid de l'autre ? Mais il y a également d'autres fabrications, pas forcément plus abordables. https://s301.photobucket.com/user/jjron99/media/DSC00246web.jpg.html Sinon oui, c'est plus destiné à du paintball, mais la trajectoire des billes de peinture doit se rapprocher assez de celle de nos traits j'imagine.
  7. Et pour les oreilles, c'est mieux aussi. Et pour faire un carton dans le jardin, c'est pas mal non plus l'arbalète. Je n'ai que 40 mètres à ma porte d'entrée, mais ça permet déjà de se détendre. Après, j'ai des amis qui ont un terrain plus grand sur lequel on peut faire du tir à 100 mètres. Bref, pour mon Noël, je vais investir dans le HHA XBox speed optimizer que vous m'avez recommandé - et je n'ai pas trouvé mieux ! 199 € (dispo sous 6 jours) chez Heracles pour ce matériel du moins ... Sinon, après quelques recherches, il y a ça aussi : https://www.rockstartactical.com/first-strike-fsr-adjustable-riser-rail/ C'est le même principe que le HHA, en plus compact peut être, à 81 € ... mais sans bande ajustable sur la molette.
  8. Oui, c'est vrai que vous utilisez une recurve, ce que j'ai tendance un peu à oublier. La problèmatique de la puissance ou énergie est en effet plus facile, mais il est bon toutefois de raisonner énergie la aussi, puisque la course de propulsion joue aussi. C'est plus rationnel. Mais pour les poulies, c'est vraiment différent. On a la Barnett Revengeance qui avec 140 LBS envoie des traits à 400 FPS. Et on a la Missile (Hattila) qui n'arrive pas aux 400 FPS et qui a pourtant un armement à 200LBS. Pour les poulies, il faut toujours raisonner énergie pour s'en sortir.
  9. Je suis OK sur vos analyses. Sur la pression supplémentaire exercée, j'aurai toujours la possibilité de faire machine arrière en remettant la rondelle de 2 mm et en enlevant la cale intérieure. Pour le dernier point, c'est purement de la physique. Il ne faut pas raisonner en livres ou en Newton pour l'armement, mais en énergie accumulée, c'est à dire la force développée sur la distance d'armement. La corde qui va propulser le trait à une masse (proche de celle d'un trait, environ 20 g), mais son centre de gravité se déplacera à la moitié de la vitesse du trait. Pour les ressorts (les branches des arcs), ils se déplacent encore moins vite mais sont plus massifs. TenPoint indique ainsi l'énergie disponible en fonction de la masse des traits utilisés, soit par exemple pour la XRT : 370 grains - 470 FPS - 182 FP KE 425 grains - 460 FPS - 191 FP KE 445 grains - 440 FPS - 191 FP KE 1 Joule = 0.74 FP KE ou l'inverse ... 1 Pied livre (FP KE) = 1.355 Joule Les traits de 425 et 445 grains embarquent ainsi un pic d'énergie cinétique par rapport à l'énergie emmagasinée lors du bandage de l'arbalète. C'est aussi ce qui explique pourquoi un tir à vide est dévastateur pour une arbalète, car toute l'énergie emmagasiné doit être encaissée par la corde, les tendeurs et les branches. Dans mon exemple d'hier, sur 240 Joules, 40 transitent dans le système après le tir. S'il n'y avait pas de trait, c'est la totalité de l'énergie potentielle qui devrait être encaissée par le système. Plus la masse des traits est importante, moins la mécanique encaisse, mais il faut trouver le meilleur équilibre entre énergie embarquée, et vitesse souhaitée, etc ...
  10. Bonsoir, C'est vrai que le résultat n'est pas garanti à l'avance sans avoir pu tester l'idée. L'idéal serait de pouvoir récupérer de vieux paillassons pour réaliser un proto avec en arrière plan le BlackHole pour assurer la sécurité au cas où. J'ai encore un peu de temps pour y réfléchir, mon matériel est encore opérationnel pour le moment. Sinon, j'ai l'intention de rogner un petit millimètre de pression supplémentaire sur mon montage, pour plaquer davantage le trait sur le rail de ma Kornet à l'aide de la brosse supérieure, et constater le niveau de perte de vitesse qui en résultera forcément, puis juger si cette perte est acceptable, et vérifier bien sûr si cette concession permettrait de me faire gagner encore davantage en précision, en agglutinant les tirs encore plus au centre de la cible - voire pourquoi pas faire un "Robin". Techniquement, ce ne sera pas si difficile à faire, juste remplacer une rondelle de 2 mm par une de 1 mm sur chacun des boulons, et ajouter une cale d'un millimètre entre le rail de la lunette et la cale actuelle placée à l'intérieur du tube. Pour l'heure, je me considère encore dans le domaine de l'expérimentation, même si je me suis déjà quelque peu rapproché de mon objectif initial, mais c'est vrai que j'ambitionne de faire encore mieux - si possible ! En parallèle, je vais également transformer quelques traits hétéroclites que je n'utilise plus ... pour les alourdir à l'aide de silicone, et déterminer (avec les vitesses enregistrées en fonction des poids des traits) la répartition de l'énergie dans la cinématique de l'arbalète. Une première estimation me donne 200 Joules pour un trait de 26 grammes, et 40 Joules pour la corde de propulsion, soit une énergie potentielle de 240 Joules. L'idée, c'est de connaître au mieux ces paramètres, afin de déterminer quelle est la masse idéale des traits pour que ceux-ci embarquent le maximum d'énergie à une vitesse encore acceptable ... et donc de soulager la mécanique de l'arbalète en limitant l'énergie transitant dans les tendeurs, cordes et branches.
  11. Sinon, pour la ciblerie, je me posais la question d'utiliser des tapis de sol en coco. En dimension 80 x 100 cm, ép 2,4 cm, on peut les toucher à 18€53 chez CDiscount. En les découpant en 4 (x 40 x 50), on peut faire une épaisseur de 9,6 cm, en les assemblant face à face (poils contre poils) Il en faut 5 pour faire une épaisseur totale de 48 cm, soit un bloc final de 50 x 40 x 48, pour un coût de 93 € environ. Bien sûr, il faut les assembler avec 4 cornières + 4 tiges filetées, et on arrive à un coût proche des cibles du commerce, mais (sauf erreur) sans le massacrage de la cible sur le long terme. Vous avez déjà entendu parler de cibles de ce type ?
  12. Bonsoir, Merci pour les infos. Je viens de voir que cette petite merveille HHA optimizer ... est dispo dans mon archerie, à prix compétitif. A l'opposé (du prix), probablement que la Vortex Viper est le produit le plus hi tech et le plus adapté, mais je pense qu'il faut réserver ça à des produits haut de gamme telles les Skorpyd ou Tenpoint qui balancent à 470 FPS (et plus), et qui conservent une énergie à l'impact encore suffisante jusqu'à 200 mètres (# 90 joules). Pour nos joujous, dans nos gammes de vitesses en sortie d'arbrier entre 400 et 420 FPS, on pourrait tenter jusqu'à 150 mètres pour une énergie restituée comparable. Si on privilégie le temps de vol, et qu'on le limite à 1 seconde, c'est 130 mètres pour les Skorpyd, et 100 mètres pour nous. Donc 100 yards est un bon compromis.
  13. Bonsoir, Je suis d'accord, je travaille dans le même état d'esprit. A propos de créativité, il y a 2 posts intéressants : > Projet d'arbalète II (qui semblait bien parti, mais dont la correspondance s'est arrêtée brutalement - comme le projet ?) > Arbalète pour le tir de précision a longue distance (un cousin canadien très créatif - notamment la glisse de la corde avec des patins en téflon, mais pas que, comme le déport dessous - dessus des tendeurs pour limiter les frottements et croisements, ainsi qu'une hausse réglable façon sextant, avec force documentation et explications).
  14. A propos des traits, c'est vrai que d'en avoir de différentes sortes est un sérieux problème, même à masse de traits identiques. J'avais 3 traits de Barnett qui évoluaient systématiquement 5 cm en dessous des traits Skorpion. J'ai finalement investi dans 4 boites de 6 traits Skorpion (empennages plus fin, plus accessibles, moins onéreux, tout aussi fiables). Comme ça, pas besoin de tenir une Database à jour pour savoir quelle hausse adopter avec tel type de traits. Pour la fausse corde, avec des poulies ... c'est la rançon de l'homogénéité de la traction, pas possible. Il faut investir dans une presse, ou en fabriquer une. Ou encore bander suffisamment son arc, le fixer par un étrier adapté, changer corde et tendeurs, puis rebander l'arc pour libérer l'étrier. Mais je pense que la presse est ce qu'il y a de plus aisé pour changer un set de cordages en toute sécurité.
  15. Bonjour, Tout à fait, et je rejoins l'analyse notamment sur la ciblerie. Avec des joujoux qui balancent 200 joules, il faut pouvoir réceptionner les traits, et surtout pouvoir les extraire facilement. En regardant du coté des archers, ceux-ci sont plutôt axés sur la balistique. Ils tiennent compte du vent, de l'hygrométrie, de la chaleur ... pour corriger leur visée. Les flèches se plantent de quelques centimètres seulement dans les cibles pour des distances sont de 70 m aux JO. Donc rien à voir avec nos problématiques. Bref, c'est de l'art, de la concentration, de l'adresse, juste pour le plaisir de se rapprocher du centre de la cible en intégrant des tas de paramètres, et je leur tire mon chapeau. Perso, mon but était de pouvoir faire du tir de précision chez moi, avec du matériel fiable, sans faire de bruit, tout en étant à l'abri des regards, et en toute sécurité pour le voisinage. Là, je suis comblé. Et pour la ciblerie, 10 feuilles de caoutchouc d'un millimètre d'épaisseur chacune, placées derrière la cible (un blackhole de 28 cm d'épaisseur) permettent d'éviter qu'il ne soit transpercé d'un trait ! C'est une astuce donnée par mon archerie, qui utilise des chutes de bandes transporteuses en caoutchouc armées fibres textile pour des arbalètes de forte puissance. Je n'en avais pas sous la main, d'où l'idée de tailler des feuilles dans des bâches en caoutchouc, que l'on trouve facilement en jardinerie, et qui sont très efficaces.
×
×
  • Create New...