Jump to content

charles.khadija

Membres
  • Content Count

    7
  • Joined

  • Last visited

About charles.khadija

  • Rank
    Visiteur

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Dans les clubs, comment est perçu le tir instinctif ? Sommes nous vus comme des originaux, des "indiens" ou autres pour qui la précision n'existe pas... du grand n'importe quoi comme j'ai déjà entendu. Cordialement
  2. Tout compte fait, je ne connais pas le livre de J.M. Coche, trop cher à mon avis, et je ne pense pas que la technique de tir s'apprend en lisant un livre mais cela peut apporter des précisions sur des problèmes rencontrés mais sans plus. Pour moi, aujourd'hui, je pense que tout le monde parle de tir instinctif... mais personnellement je vois plus un tir au juger avec tendance vers une forme de visée, qui indéniablement existe, mais n'enlève rien au plaisir de tirer comme cela. Par contre, comme beaucoup disent il faut s'entraîner souvent et nous progresserons avec nos qualités et peut être nos "défauts", mais quand le tir s'améliore, c'est le pieds...
  3. Effectivement, je suis d'accord, la première flèche sert de repère, et on rectifie à la deuxième si besoin; et comme disait aussi J.M. COCHE en parlant du point d'encrage fixe au visage et le point d'encrage imaginaire en fin du pousser tirer qui à son importance même si c'est en vision floue car bien sûr la fixation prioritaire des yeux reste sur le point de cible à atteindre. Suivant ses propos: la main de corde est le point d'encrage fixe et la main d'arc est le point d'encrage imaginaire dans l'espace qui permet de donner un repère fixe naturel (branche ou autre) et servira pour la deuxième flèche si la première est mauvaise. Et cela change tout car bien sûr, si l'on utilise son instinct en priorité, on utilise aussi des points extérieurs, qui sont pour moi un début d'une autre forme de visée. (pas une visée conventionnelle que nous connaissons, mais elle existe...)
  4. Effectivement, si l'on utilise un repère, ce n'est plus instinct qui commande et c'est le début d'une forme de visée. Mais j'ai tiré cet après midi et si je me sert que de l'instinct sans repère c'est du grand n'importe quoi. D'après J.M. Coche, il faut aussi utilisé un point mental. Mais là étant donné qu'il n'est pas possible de se procurer son livre sauf à un prix délirant, je n'affirme rien sur ce propos. Par contre, c'est vrai, le travail répétitif est payant et je progresse pour cela et c'est beaucoup et aussi du plaisir salut et merci à tous vos réponses me rendent service.
  5. Michel 31 Depuis 3 mois, je tir en "instinctif" et en fait je me rends compte que ne regarder la cible ça marche pour une ligne verticale par contre le point d'impact lui ne peut avoir de précision qu'en rapport avec la puissance de l'arc, le type flèche, la distance, et là cela n'a plus rien d'instinctif mais une analyse personnelle de soit même en considération de ces critères et ces derniers ne se fonds pas si automatiquement que pour la verticalité du tir... Personnellement, j'utilise des points de repère avec la pointe de la flèche et beaucoup de tireurs font pareils. et là ce n'est l’instinct qui rentre en jeu. Maintenant, si vous avez d'autres façons de procéder, tenez moi au courant pour résoudre ce problème que je croix beaucoup d'archers rencontrent.
  6. Bonjour, je suis gaucher et je tire depuis 1 mois en instinctif et malgré mes efforts, mes flèches vont à droite de la cible , J'ai un recurve de 30 livres et ce problème disparaît en partie si j'utilise des flèches bois si quelqu'un peut me donner un conseil Je précise que ma main touche bien sûr mon visage et j'utilise la position méditerranéenne
×
×
  • Create New...