Jump to content

curtz

Membres
  • Content Count

    13
  • Joined

  • Last visited

About curtz

  • Rank
    Visiteur

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    75
  • ville:
    paris

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. merci à tous de vos réponses et conseils; j'ai soumis mon article à une revue prestigieuse d'iranologie, Studia Iranica, qui a accepté la partie technique. je voudrais y développer la partie sur la forme asymétrique de l'arc comme vu sur les monnaies, le plus souvent. On dit souvent que les Huns sont les premiers à adopter cette forme; mais le témoignage numismatique est clair. Quel avantage pour des cavaliers d'avoir un arc asymétrique? j'ai pensé qu'en tir très aplati, en avant, cela permettait de tirer de côté de la tête du cheval, droit devant; et en tir vertical, d'éviter que l'extrémité inférieure ne bute sur la cuisse au moindre saut de la monture. ai-je bon? je vous ai cités collectivement, au début de l'article...merci!
  2. C'est là que les Athéniens s'atteignirent, que les Perses percèrent, que les Assyriens s'assirent, que les Thébains tombèrent, que les Thraces tracèrent, que des satrapes s'attrapèrent et que les Mèdes médirent, et les Parthes partirent. sinon. je ne pense pas à l'offrande. plutôt une démonstration, de dissuasion. Il y a un épisode connu, où un roi parthe rencontre des émissaires romains, et pour les impressionner, il joue avec la corde, comme pour une cithare... les représentations avec flèches sont très rares, que pour un règne. merci de vos réflexions, et de vos calembours...
  3. il s'agit de sicles et dariques montrant le roi perse en action; assez agressif donc!
  4. bonjour, je continue à explorer les centaines d'images d'archer présentes sur les revers des monnaies parties; une variante se dégage, seulement pour Mithradate II; il tient une flèche, et l'arc à deux mains, par le bout. est-ce que cela vous inspire quelque chose? Merci
  5. je réponds vite fait (et vous remercie de vos lumières). le personnage peut être Arsace le fondateur de la dynastie. ou bien un Arash, un archer mythique. je ne sais pas encore où je publierai ce papier; la revue numismatique, ou Parthica? Iranica antiqua si j'ai de la chance! ou s'il est très bien. sur les revers, on voit bien une grosse différence entre les 2 branches. ce n'est pas le centre de mon sujet, je me concentre sur la corde! si je publie le papier, je vous citerai en remerciements! il y a ce très bon site en français http://www.parthika.fr
  6. d'accord. il y avait un truc que je n'avais pas saisi. mais cette affaire d'arc qui est de taille asymétrique (une branche pluslongue que l'autre), ça vous semble normal? ça se voit bien sur les revers. lu un article sérieux de numismatique où une historienne allemande évoque 2 types d'arcs composites, un symétrique, et un non. http://www.academia.edu/3309583/_Waffen_und_Waffenträger_auf_parthischen_Münzen_._In_Parthica_8_2006
  7. mieux vaut tard que jamais! merci de la réponse. donc, dans la seconde image, qui montre un archer avec un arc asymétrique, il appuie? la question que vous vous posez, personne ne se l'est posée, donc, je vais essayer d'en faire un petit article . A mon avis, il y a un rapport à leur doctrine religieuse, qui met en valeur Arta ou Asha, la rectitude. sur 5 siècles, ils montrent cet archer. merci!
  8. bonsoir, sans vouloir abuser de votre science: un arc composite peut se vriller? j'ai lu qu'il était très fragile. mais quels sont les processus qui sont mis en oeuvre lors de ce vrillage? merci! PS: j'ai trouvé une belle d'un archer qui bande l'arc, pour une cité de Crète
  9. exact, zoroastrien à fond.
  10. merci à tous (et toutes) de vos réponses, qui me servent beaucoup; j'ai peut-être de quoi écrire un petit truc pour la Revue Numismatique. je réponds sur qqs points. le choix de cette figure s'est fait à partir des revers séleucides, qui montrent un Apollon assis, une flèche à la main (aussi en train de vérifier?). la figure de cet archer, qui peut être Arsakès ou Arash, l'archer par excellence des Iraniens et de l'Avesta http://www.iranicaonline.org/articles/aras-avestan-erexsa outre la dimension technique, Marco Polo a eu une très bonne intuition sur la dimension symbolique. La notion centrale de leur morale est l'ASHA ou ARTA, la rectitude. merci en tout cas! K
  11. super; je n'y connais vraiment rien, merci. K
  12. MERCI BEAUCOUP! donc, il s'agit d'un geste technique de vérification; ce sont des arcs composites, normalement, réputés très efficaces (victoire de Carrhes). dans les formes tardives de monnaies, le geste est plus ample, l'arc est tenu à bout de bras, par l'extrémité, et je doute qu'il soit possible de vérifier quoi que ce soit; pour cette forme primitive, cela me semble tout à fait juste. L'inscription veut dire "(monnaie) d'Arsace, dirigeant par lui-même". Il est le fondateur de cette dynastie. mais les autres rois se représentent ou représentent un archer, dont on dit parfois qu'il est Arash, l'archer mythique des Iraniens. Le point intéressant est que justement, là, la représentation n'est pas agressive, pas de fameuse "flèche du Parthe". en tout cas, je vous remercie de cette explication technique. K
  13. bonsoir, je ne suis qu'archer du dimanche; à côté, je suis historien et je suis en train d'écrire un livre qui traite en partie des Parthes. Je suis intrigué par le geste que fait l'archer qui est représenté sur le revers des monnaies parthes ou arsacides; cet archer assis tient l'arc au bout d'un bras, et par une extrémité, devant lui. On pourrait penser qu'il le donne, ou le prend. Mais serait-ce un geste plus technique? comme vérifier quelque chose? je vous serai très reconnaissant de me renseigner, merci! Curtz PS: lien avec qqs spécimens: http://parthia.com/parthia_coins_parthia.htm
×
×
  • Create New...