Jump to content

MarcoP0l0

Membres
  • Content Count

    512
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    10

Everything posted by MarcoP0l0

  1. Tu devrais vérifier que toutes les visses sont bien serrées, le problème vient peut-être de cela ou d'une visse qui manque.
  2. MarcoP0l0

    Cibles speciales

    La grande foam 😂
  3. Les flu flu peuvent servir aussi d'éventail ce n'est pas rien vu la chaleur qu'il fait. Ce ne sont pas les miennes mais je crois que je vais en faire des pareils avec un empennage encore plus large.
  4. J'ai vu que ces mécanismes sont moins bruyants quand on met la puissance au maximum et du velcro sur toute la branche car elle renvoie beaucoup le son produit par la corde.
  5. Quand je vois cette photo, je ne peux m'empêcher d'espérer que c'est le Veyrat qui a mis la pomme dans la bouche, sinon on va le lire dans le Sud Ouest, pendant des milliers d'années.
  6. Oui, c'est dommage, à mon goût, les deux ne plient pas assez autour de la poignée et la courbe n'est pas jolie, les longbow en if de chez eux sont beaucoup plus jolis.
  7. Bien content d'avoir eu une bague qui trainait dans le vide poche de la voiture, ça m'a sauvé ma journée de billebaude. Après une heure de route pour découvrir un nouveau coin, je m’aperçois que je me suis trompé d'arc, j'ai pris celui de 26# au lieu de 40#, c'est con, d'autant plus que les flèches pour le 40# ne vont pas du tout sur le 26#. J'essaye quand même mais sans succès, les flèches volent mal et en plus je pète une encoche en tapant dans un tronc. J'essaie de tirer au pouce, ça vole mieux mais sans bague, c'est douloureux. Retour à la voiture, je laisse la flèche pétée, je prends ma bague et après un peu adaptation, je prend mon pied, ça vole droit et bien et ça tape à peu prêt où je veux. Content de savoir aussi tirer au pouce et que le spin a beaucoup moins d’importance qu'en prise méditerranéenne car sinon, ça aurait été retour à la case départ fort énervé.
  8. Ouai, faut se méfier Dans ces deux vidéos, je n'avais déjà pas trouvé malin d'amener ces arcs à peine encordés, à pleine allonge et même plus mais quand je les ai vu sur l'arbre d'équilibrage, ça m'a dégouté. https://youtu.be/xO7kK4JiqRA https://youtu.be/i_nuM3_YEDc
  9. Je n'ai pas d'arc de chez AF Archery mais j'avais envisagé un achat chez eux. Je leur avais demandé conseil quant à la puissance et ils m'avaient répondu très rapidement. N'hésite pas à le faire car si tu envisages de tirer au pouce, sache que tu auras très certainement une allonge supérieur de 2" environ voir plus selon la technique de tir que tu choisis. Pour apprendre à tirer au pouce, mieux vaut avoir un arc pas trop puissant, je dirais plutôt autour de 30#. Ce n'est pas une question de force mais on active des muscles différents qui doivent prendre l'habitude d'être sollicités.
  10. Il faisait chaud cet après-midi mais qu’il faisait bon auprès de ma source, de bander mon arc et tirer quelques coups, puis m’assoupir dans son berceau qui mouille, en suçant du bout des lèvres, une fraise sauvage réchauffée par les ardeurs du soleil. Si une taupe me dit que c'est une souille pour les truies, elle va prendre coup de boutoir dans le groin.
  11. Poussière d'étoile pour poussière d'étoile, autant prendre celui qui est absorbé que celui qui est miné. Moi aussi.
  12. Moi, c'est plutôt 40# mais je ne suis pas bien costaud. Pour te faire une idée, une photo prise lundi avec à gauche un terrain de jeu comme je les aime, à droite le bestiau de 30# et une flèche carbone de 19.4g trop lourde mais ça va quand même dans la souche indiquée à gauche.
  13. Ca fait 8 gpp, l'arc est petit (48") et vif, et le supporte très bien. Les flèches sortent vite et c'est sympa. Comme je l'ai dit plus haut, je ne fais que de la billebaude alors c'est important d'avoir des trajectoires tendues pour éviter de branche les branches inférieures des arbre quand je tire à bonne distance ce que j'aime faire. Depuis que je tire avec des flèches légères, je casse moins. Avec moins de pénétration, c'est plus facile de les retirer des souches et elle s'arrête plus vite dans les feuilles et sont plus faciles à retrouver. J'ai abandonné les blunts en caoutchouc qui ne résistent pas une après midi et qui ont tendance à ricocher facilement. Pareil avec les judos qui sont impitoyables avec les flèches et qui ne valent la peine selon mon expérience que lorsqu'on tire dans les champs. Je vais essayer d'en trouver, j'en n'ai pas dans le jardin mais si je n'en trouve pas à la déchetterie, j'irai en piquer chez les voisins. Si ça le fait et que ce n'est pas trop fragile, ce serait vraiment bien.
  14. C'est ce que j'ai tenté à partir de fût en pin que j'avais mais elles n'ont pas résisté longtemps à mes tirs en forêts sur des souches pas toujours tendres. Je ne fais que de la billebaude donc pas de cibles en mousse accueillante.
  15. J'ai essayé plusieurs flèches en bambou mais elles étaient toutes trop lourdes. C'est un arc court avec une petite allonge (30# @ 20") qui envoie très bien des flèches légères. C'est pourquoi je cherche à obtenir des flèches de 16 grammes environ (8 gpp). Si je monte à 20g ou plus, le rendement n'y est pas et la parabole est trop forte. J'ai des flèches courtes de 22" entre 16g et 18g, elle vole bien mais le tir n'est pas naturelle car j'ai tendance à tirer trop loin alors je suis obligé de viser plus bas que d'habitude, les résultats sont corrects mais je n'aime pas. J'ai essayé de réduire le poids en réduisant le diamètre de fûts que j'avais mais elles sont devenues trop souples et trop fragiles. Je cherche à avoir des flèches légères, 16 g environ, assez longues 70 cm, pas trop souples et assez solides, et dans ce qui se fait habituellement, je n'y suis pas arrivé.
  16. Entièrement d'accord avec toi et pas seulement notre énergie mais aussi beaucoup d'argent, c'est pourquoi je milite pour le revenu universel de base car ça permettrait d'éviter à des marginaux de tomber malades à force d'être rejeté à ne rien faire de productif et ça couterait beaucoup moins cher à la société.
  17. Si tu veux garder tes pompons en attendant, avec un fil à coudre ou autre de ce genre là, tu fais un petit nœud en amont et un autre en aval de tes pompons et ça ne bouge plus.
  18. Bijour, Après moult essais, la configuration qui va bien pour tirer correctement sans réfléchir avec mon petit noisetier http://www.webarcherie.com/index.php?/topic/39530-un-tout-petit-noisetier/ce sont des flèches d'environ 28", spine 700 et autour de 250 grains, le problème, c'est que je n'arrive pas à faire des flèches préhisto-compatible avec ce genre de caractéristique. Alors je me demandais si essayer d'en faire une en bambou refendu valait de tenter le coup et je voulais savoir si parmi vous, y'en a qui ont tenté l'expérience et si oui, ça a donné quoi.
  19. Oui mais que j'espère utile car la vidéo montre bien comment faire un nœud auto-bloquant comme les meuniers ce qui peut faciliter la vie de Delphine qui nous demande des conseils pour faire tenir ses moustaches de chat à la place de ses pompons. De là à penser qu'elle en a marre d'être une pompom girl et souhaite devenir une cat woman, c'est un pas que je franchis volontiers.
  20. Sur la première vidéo, le gars fait avec peine une nœud auto-bloquant, sur la deuxième, j'ai l'impression qu'il fait simplement un nœud de bite qui sert moins bien car il n'est pas pensé pour ça. L'idéal, c'est de faire le nœud de meunier que tu dis qui lui est facile à faire et en fin de compte, on obtient le même nœud que l'auto-bloquant mais sans se casser la tête.
  21. Il y avait un soupçon d'humour quand je disais que je n'étais pas du tout d'accord avec toi d'où le laule à la fin. Ceci dit, l'improvisation mille fois répétée est une chose qui me tient à cœur car c'est de cette manière que je fonctionne pour acquérir une technique quel qu’elle soit même si cela me vaut mille et une critiques. Ça m'a valu beaucoup de problèmes, surtout à l'école où il fallait rentrer dans le moule et bosser dur pour réussir mais je suis quand même rentré à l'université avec une année d'avance sur les copains qui étaient vachement jaloux. Adolescent, j'ai fait hurler une guitare électrique sans jamais avoir appris la musique. Pas longtemps car mon père trouvait que ça faisait trop de bruit mais j'ai quand même été intégré un groupe de hardrock pour remplacer le contrebassiste qui s'était pété le bras à ski. C'était du grand n'importe quoi comme les guggenmusik mais ça ne cassait pas les oreilles des filles ce qui était l'essentiel. On n'a jamais fait de répétitions mais on adorait se retrouver pour faire hurler nos instruments. On était trois, batterie, guitare électrique et contrebasse et la seule chose qui était réglée comme du papier à musique, c'est qu'à tour de rôle, on attaquait un truc et les deux autres copains suivaient selon leur inspiration du moment, parfois c'était bien et ont continuait, parfois c'était horrible et on s'arrêtait. Même si on faisait surtout n'importe quoi, on jouait quand même de grand classique comme la romance espagnole que j'avais entendue en regardant le film. J'adorais attaquer ce truc tendre à la contrebasse et ça inspirait les copains qui se lâchaient sur le thème qui nous inspirait. Tout le monde reconnaissait le morceau même si c'était chaque fois différent. Et si on a eu un certain succès, ce n'est pas qu'on n'avait des bases ni qu'on travaillait nos morceaux, nous, ce qu'on aimait, c'était faire du bruit qui nous plaisait et ça plaisait. Si je raconte ça, c'est que ce qui m'horripile, ce sont ceux qui choient les bosseurs, même les moins doués et qui méprisent les déconneurs, même les plus doués. Çà, ce n'est pas sympa pour eux, ni pour les bosseurs qui sont mauvais mais ont l'illusion d'être bons, ni pour les déconneurs qui sont bons mais ont l'impression d'être mauvais, et c'est trop de vie gâchées.
  22. Mais alors pas du tout d'accord, laule. Soit tu maîtrises le geste mille fois répété au mieux, soit tu maîtrises le geste mille fois improvisé au feeling, mais répéter une improvisation ou improviser une répétition, ça ne donne rien de consistent.
  23. Et les produits de nettoyages qui nettoient plus rien, la vie est dure de nos jours, c'était mieux avant. Fini le bon temps où je vernissais mes modèles réduits en balsa avec un produit acrylique pour sol, je pouvais poser sur du goudron sans avoir un rayure et c'était génial.
  24. Pareil avec les colles à bois légèrement expansive qu'on trouvait avant, mélangée à de la sciure, ça donnait un truc absolument génial mais malheureusement, on n'en trouve plus des bonnes pour des raisons de toxicité.
×
×
  • Create New...