Jump to content

MarcoP0l0

Membres
  • Content count

    178
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

About MarcoP0l0

  • Rank
    Membre actif
  • Birthday 09/08/1957

Previous Fields

  • ville:
    Blonay
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Selfbow 40#, Aristo 500
  1. Questions sur le tir instinctif....

    Ca ne fait pas longtemps que je tire à l'arc (2 ans) mais je rejoins totalement Foufouche, la billebaude. Tout d'abord, sortir des sentiers battus, plonger dans les forêts, c'est l'occasion de multiples rencontres aussi bien végétales qu'animales. C'est toujours étonnant comme on peut faire de très belles rencontres à 50m des chemins fréquentés par les promeneurs avec leurs chiens. De ma petite expérience, je dirais "aim small, miss small", c'est super pour l'égo mais c'est pas terrible pour progresser, en tout cas, en billebaude. Fort de ce constat, je me force à tirer sur des cibles de forme et de taille très variées, des souches massives, comme de toutes petites souches, des troncs couchés comme des arbres morts encore sur pied ou des feuilles. Pareil pour la distance, il faut se forcer de sortir de sa zone de confort. Si l'on repère une cible et qu'on se laisse approcher pour trouver le bon endroit pour tirer, finalement on tire toujours plus ou moins de la même distance. Pour éviter cela, dès que je repère un truc, je m'arrête et je tire d'où je suis, à la rigueur je me déplace un peu à gauche ou à droite mais surtout, j'évite de m'approcher ou de m'éloigner. Et quand c'est possible, d'une position, je tire sur plusieurs cibles, c'est le meilleur moyen de sortir de ma zone de confort. Et puis lorsque cela se présente, je me mets quelques challenges vraiment difficile mais pas trop car trop d'échecs ce n'est pas bon. Pour moi, le plus difficile, c'est la branche morte inclinée à 45°, ça c'est vraiment dur. Sinon, une feuille au milieu d'autres feuilles à bonne distance (30m/40m), c'est un sacré challenge mais c'est toujours étonnant comme on peut être tout proche si ce n'est dedans. Pour les distances, ça va de 5m à 45m pour les extrêmes mais dans la majorité des cas, c'est plutôt entre 15m et 35m, plutôt des tirs très instinctifs entre 15m et 25m, et des tirs plus réfléchis quant à la distances lorsque c'est plus près ou plus loin. Voilà ce que pratique (on ne peut pas parler d'entraînement) et les rares fois où j'ai fait autre chose que la billebaude, sur les cibles 3D basses, pas de problèmes, c'est très semblable à ce que je fais en forêt. Sur les cerfs, chevreuils ou autre, c'est moins bon car j'ai moins l'habitude vu que les souches, les troncs couchés et autres cibles en billebaudes sont très souvent par terre. Ceci dit, j'essaie de trouver des trucs un peu en hauteur (premières branches d'un sapin par exemple) pour m'habituer à ce genre de choses. Sur blason, je suis nul et c'est normal car je ne pratique pas et comme je n'aime pas trop ça, ça ne me pose pas de problème. Ceci dit, je suis un autodidacte donc ceci c'est ma pratique qui m'a permis de progresser et je pense, obtenir des résultats qui me satisfont.
  2. Chasse à l'arbalète?

    Je plussoie, le Corbeau a raison, on va pas en faire un fromage quand même.
  3. tir "instinctif"

    Oups Que veux-tu, depuis qu'on peut acheter du Canabis au magasin de tabac, c'est des choses qui arrivent.
  4. tir "instinctif"

    Vous êtes durs je trouve, avec genre de schéma c'est quand même pas facile de se tromper.
  5. pour faire le portrait d'un oiseau...

    Pourtant le mec n'a pas l'air avare d'explications
  6. Réglementation actuelle

    Et chez nous comme chez vous, l'arc n'est pas considéré comme une arme MAIS il est interdit comme arme de chasse. En gros, c'est une arme qui n'est pas une arme mais qui est une arme, voilà, voilà.
  7. Sacré Robin

    Et voilà à quoi ressemble la cible après quelques flèches.
  8. Facture D'arcs De La Ria

    Entre autre ici : http://www.manchuarchery.org/bows C'est de l'histoire récente (dystasie Qing) avec des documents historiques (en chinois naturellement). Historical poundages In his impressive study "The Manchu Way", professor Mark Elliott writes: "In regularly held contests, expertness might be demonstrated by accuracy of aim, length of shot, or strength in drawing. It was the last of these that occasioned the most detailed comments by supervising officers. Bows were graded by "strength" from three [40 pounds] to as high as eighteen [240 pounds], according to their stiffness. Ability at strength of six (probably a pull of about 80 pounds) was considered minimal for a grown man, and strength of ten (about 133 pounds) was required for participation in hunts. A 1736 report found that of 3,200 troops at the Hangzhou garrison about 2,200 were able to draw bows of strengths six to ten [80-133], and 80 could handle bow strengths of eleven to thirteen [147-173 pounds]… …In comparison, the 500 troops at the small Dezhou garrison acquitted themselves with honor, all of them being able to take a five-strength bow [67 pounds], 203 a six-strength [80 pounds], 137 a seven ­strength [93 pounds], and 85 a ten-strength bow [133 pounds]. And: "The champion in a 1728 contest between the one hundred top bowmen in the empire won one hundred taels when he hit the bull's-eye using an eighteen-strength bow an estimated drawing weight of almost 240 pounds!"3 Pour l'anecdote, je me suis intéressé à la chose car je tire depuis quelques temps un arc asiatique de 50# C'est une fabrication moderne libellée "recurve" et je voulais savoir ce qu'il en était. Ce n'est pas un arc d'inspiration Qing mais plutôt Ming (plus ancien), plus court et avec des siyhas plus courts aussi et bien recurve, étonnamment facile à tirer (poignée très agréable) et plutôt tolérant (tirs bien groupés).
  9. Facture D'arcs De La Ria

    Peut-on vraiment généraliser ainsi, je me pose la question, les techniques de chasses étant tellement variables d'une région à l'autre. Les Hadza par exemple, chassent avec des arcs autour de 90lb, principalement des animaux de petites tailles (petits mammifères, petits oiseaux) à des distances de 20m à 30m donc avant tout, ils misent sur la précision. Et quand ils chassent plus gros, c'est avec des flèches empoisonnées, et dans ce cas, l’objectif est d'atteindre la cible, pas besoins d'une immense précision. Les amérindiens, c'est plutôt des arcs moins puissant, 40lb semble-t-il et ils pouvaient chasser du gros avec ça. J'imagine qu'ils avaient trouvé le compromis qui leur convenait entre précision, vitesse et pénétration. Les San chassent avec des arcs très petits et peu puissants à des distances très courtes, donc pour eux, le but c'est de propulser du poison dans la bête, rien de plus. A l'opposé, les manchus exigeaient de leurs archers, la capacité de bander un arc de 130lb pour pouvoir chasser, de plus, pour chasser le cerf, ils utilisaient de flèches sifflantes, bonjour la discrétion, totalement à l'opposé de ce que l'on peut imaginer d'un chasseur aujourd'hui. J'imagine qu'à la préhistoire, les choses devaient être tout aussi hétéroclites mais je peux me tromper.
  10. Facture D'arcs De La Ria

    Ca fleure bon, ça me plaît beaucoup tout ça et ça fait envie. Encore une question, j'ai entendu dire que pour tirer vraiment bénéfice de ces leviers rigides importants, il faut une allonge plutôt importante et des flèches assez lourdes, c'est le cas par exemple de certains arcs manchus (les Qing bow avec des oreilles de 30cm), est-ce le cas aussi avec cette déclinaison d'arcs inspirés des Mollegabet ?
  11. avis sur flèches commandées sur aliexpress ?

    C'est aussi ce qui fait le charme de ce forum. Au fait le charme c'est un bon bois d'arc ou pas ?
  12. pour faire le portrait d'un oiseau...

    Un slip, oulala, encore un truc préhistorique.
  13. Facture D'arcs De La Ria

    Je l'ai dit, c'est une question de goût et je comprends très bien que tu le préfères ainsi. Pratiquant le modèle réduit de planeur qui utilisent largement le carbone, l'expérience me montre qu'ils résistent plutôt bien aux chocs et je peux t'assurer que nos atterrissages en montagne ne se font pas toujours (pas souvent) sur terrains bien pavés. Je dois reconnaître que certains tissus/résines sont moins résistants que d'autres et je comprends très bien ton point de vue. Mon expérience de modéliste me dit aussi que pour empêcher le vrillage des ailes, il faut impérativement des fibres à 45°. Sur nos planeurs, c'est fait en ayant dans le layout, soit une couche en carbone à 45°, soit en emprisonnant le tissus de carbone entre 2 fines couches de fibre de verre (25g/m2 ou 49g/m2) à 45°. Est-ce la même chose qui est faite sur les arcs ? Dernière question, as-tu déjà essayé des tissus en fibre naturelle, par exemple les tissus ampliTex en lin ?
  14. Facture D'arcs De La Ria

    Une chose qui me surprend toujours sur les arcs, c'est que le carbone soit mis côté ventre et la fibre de verre côté dos, sachant que le carbone est meilleur que la fibre de verre en traction, je me dis que le carbone devrait être placé côté dos mais y'a sûrement un truc qui m'échappe.
  15. Facture D'arcs De La Ria

    J'aime beaucoup l'arc de profil, la ligne est superbe. De face, je trouve qu'il manque d'agressivité dans la transition vers les leviers mais c'est une question de goût personnelle. Belle réalisation en tout cas, le bouleau est magnifique.
×