Lap1

Membres
  • Content count

    179
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

About Lap1

  • Rank
    Membre actif

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    49
  • club, association:
    arc ecouflant
  • ville:
    angers
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    uukha ex1 poignée winact
  1. ce sont pour moi des données nouvelles, mais il me semble que la trempe sur ce qui est donné modifie le module d'élasticité dans le sens que pour une force égale la flèche sera plus importante donc plus de souplesse mais aussi que le bambou acceptera une flèche plus importante avant de subir une déformation plastique, c'est bien cela ??? Mais je ne vois toujours pas ou est la résistance à la compression.
  2. Superbe travail tant sur les coutures que sur la gravure n'oublie pas de poster une photo une fois qu'il aura sa robe...
  3. Merci pour ce lien Corbeau. Si j'ai bien compris le traitement thermique du bambou permet d’accroître son élasticité, ce qui pour les branches d'arc nous intéresse particulièrement (capacité à reprendre sa forme initiale sans se déformer), mais je n'ai rien trouvé sur l'augmentation de la résistance à la compression. http://levieuxmoucheur.free.fr/Textes/Textes_bambou_refendu/Textes_resistance_du_materiau_bambou/Texte_module_de_Young/le_module_d'elasticite_ou_module_de_young.htm
  4. J'ai souvent vu des mentions du traitement thermique du bambou, mais je n'ai pas bien compris dans quel sens cela joue? la cuisson augmente la résistance en flexion ? Est ce aussi utilisable pour jouer sur le spine des tubes ?
  5. très jolie ligne une fois ouvert...quand je vois la lame je mesure ce qu'il me reste à acquérir...
  6. bel effet de vagues sur le manche, c'est sympa le lilas
  7. Je voulais dire que j’espérai qu'il n'avait pas perdu trop de carbone lors de la chauffe avant la trempe... si le jaune paille est la couleur de revenu d'un acier carboné ?? En parallèle j'ai commencé à travailler sur le manche... de profil ça va, du moins cela rend un peu ce que j'imaginais même si il y a encore du travail. mais vu de dessus c'est la cata et je bloque un peu, je trouve ça trop épais mais je ne sais pas trop par où affiner... besoin de conseil d'un (ou plusieurs) esthètes...
  8. Archer, je te salue.
  9. Et alors, on n'a pas le droit de cuisiner avec ça: le HBO 60 W/22-1G monte à 2200°C avec un volume de 60l suffisant pour rôtir un poulet...
  10. Encore la précipitation du débutant.... et un foret de plus en moins... Si je comprends bien, la teinte dorée .. "jaune paille" est plutôt bon signe, j'avais réglé mon fouir sur 2110°C, c'est signe que l'acier est encore carboné ?? Merci beaucoup pour ta proposition, j'aurai peut-être moyen d'avoir du xc75 jeudi... sinon pas de moyen de convoyage, en revanche si ça ne marche pas pour jeudi, je serai intéressé par un p'tit morceau de 15 cm de long histoire de faire un essai @Corbeau : merci du filon, j'ai trouvé chez LER.. Merl.. un rond en laiton de 3 mm de diamètre pour tenter un rivet abrasé sur un morceau de séquoia que je suis en train de dégrossir.
  11. Merci à @Gérard Heutte et à @Corbeau pour leur aide et leurs avis. Dans ma province éloignée je n'ai pas trouvé les bonnes filières pour du xc75 et chez eurotechni on est plutot sur du 30 € le mêtre linéaire... Comme vous l'avez compris, j'en suis au stade du néophyte béotien découvrant... donc il y a plus de chance que ça merde par un manque de technique que par la qualité de l'acier... de là à appliquer la logique shadok : -" c'est en forgeant que l'on devient musicien" -"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.... En d'autres termes... Plus ça rate et plus on a de chances que ça marche..." Mais j'ai beaucoup à découvrir (merci à nouveau gérard pour ton site), dont ma dernière découverte : un changement de la teinte de surface après 2 revenus avec apparition d'un aspect doré inattendu pour lequel je cherche une explication: :
  12. Bonjour Gérard, je suis sur Le Maine et loire, près d'Angers. Je croyais avoir compris cette histoire de zone oxydante / réductrice en veillant à me mettre à plus de 5 cm de l'arrivé d'air... mais comme je me sert d'un petit compresseur pour l'apport d'air j'ai sans doute été un peu fort sur l'apport. Enthousiasme du débutant... Peut être aussi que cette lame de débroussailleuse était déjà un peu pauvre en carbone ?
  13. Détail de l'aspect granuleux et "pustuleux"... de l'émouture... Si un habitué du métal avait la gentillesse de me conseiller... Ai-je trop chauffé, faut il faire un recuit, un revenu? Est_ce foutu ?
  14. Alors dernières nouvelles... étant d'humeur joueuse, je me suis bricolé une forge à charbon de boisavec 1 vieille marmite en fonte pour essayer de tremper ma lame. Donc chauffe jusqu'à ce que le métal soit amagnétique puis trempe. Je me pose des questions sur l'aspect de la lame: est ce que cela vous parait normal ???