Jump to content

Picpic45

Membres
  • Content Count

    382
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

Everything posted by Picpic45

  1. est-ce que le risque n'est pas d'initier une amorce de charnière (incision transversale)? A moins que tout le ventre soit incisé ou que la partie incisée soit plus épaisse ou que les incisions soient faites avant la fin de l'équilibrage ?
  2. Une belle ligne en effet pour cet arc. Bravo ! Pour la pyrogravure du ventre et les plis de compression éventuels, il faudrait peut être une pyrogravure avec des pointillés afin de limiter un peu la contrainte en compression. Les lignes continues ne risquent-elles pas d'être une amorce pour ce type de rupture des fibres ? Mais ce serait surtout les marques transversales et moins les marques obliques ou longitudinales qui pourraient affaiblir le ventre. Et comme il n'y en a pas dans le motif choisi, je ne pense pas qu'il y ai grand risque.
  3. J'ai aussi des Ted Nugent zébré blanc qui sont de bonnes flèches. Je préfère les flèches lourdes, j'ai des spine 400 coupées longues avec une pointe lourde pour obtenir le spine dynamique qui correspond à mon arc et à mon allonge. Sur les derniers 3D (pas plus tard que le week-end dernier) j'ai tiré avec des Easton Aftermath en spine 400 mais avec des pointes de 175 gr. C'est des flèches à 5€ le tube mais très solides et qui volent bien. Si j'en perd une, cela ne me fait pas pleurer. Les Hellcat (et Hellfire) sont des flèches que je tire aussi mais avec mon compound. Ce sont de bonnes flèches mais trop légères pour moi pour les utiliser avec mon chasse. J'ai un collègue de mon club qui tire des benam white out en arc chasse. Il en est très content. Elles collent un peu dans les cibles mais elles sont très visibles pour les recherches (comme les Ted Nugent). Plusieurs archers en avaient le week-end dernier. Sinon, je tire également des flèches en bambou en arc droit mais aussi en arc chasse et avec un lot correctement pesé et spiné, elles se plantent au milieu des carbones. A haut niveau et sur des longues distances, c'est sûr que la qualité des flèches est importante mais pour le 3D en catégorie chasse, il faut surtout trouver une flèche qui nous plaît et être en confiance avec. C'est l'archer qui fait le bon tir et pas la flèche à partir du moment ou son spine dynamique est adapté.
  4. Pas d'expérience personnelle avec cette flèche. J'ai du les voir une seule fois sur les parcours 3D de ma région avec un tireur en TL mais je ne sais pas si c'était la RZ. Cela ne vas pas être facile d'avoir des retours d'expérience dans cette discipline et en catégorie arc chasse. Ce n'est que mon avis, mais en catégorie Arc Chasse (30 m maxi) , il faut être certain d'être dans la bête à chaque fois pour tirer des flèches de ce prix et ne pas risquer d'en perdre ou d'en casser trop souvent. Je pense qu'il y a des modèles moins chers capables de faire le job aussi bien (pour un archer moyen comme moi). Ce n'est pas avec mes flèches les plus couteuses que je tire obligatoirement le mieux avec mon recurve chasse. A voir avec le vendeur qui te les conseille. Les utilise-t-il lui même ? Connaît -t-il quelqu'un qui les utilise en catégorie chasse et en 3D pour te mettre en contact avec cet archer et avoir son retour d'expérience ? Les conseilleurs n'étant pas les payeurs, c'est une affaire de confiance.
  5. Très bonne flèche pour la chasse (avec lames) et pour le 3D, mais prix élevé. C'est une flèche très légère, donc pour un arc tradi ...risque pour le matériel. (plutôt adaptée pour les compound) L'indication 150,250, 350 , chez carbon express n'est pas le spine tel qu'on le connaît habituellement. De plus les maxima ont une conception particulière pour optimiser le spine dynamique. le descriptif de la Maxima Blue RZ NOUVEAU MAXIMA® BLU ™ RZ – Le tube de chasse le plus avancé La Maxima® Blue ™ RZ établit un nouveau standard de performance pour les tubes de chasse. Il combine la légèreté, la rapidité et la précision de la Maxima Blue Streak Select® avec l’incroyable précision en vol de pointe de chasse Maxima RED®. Le résultat est un nouveau tube de chasse léger qui a un vol idéal avec pointes de chasse. Le BLU ™ RZ est fait du nouveau matériel à base de carbone Diamond Weave ™ breveté par Carbon Express et sa structure est en carbone haute-technologie avec les extrémités plus rigides qui isole la flexion du tube dans la zone centrale: le RED ZONE®. Les tests ont montré que les nouveaux BLU ™ RZ avec la technologie RED ZONE® ont un vol net avec des pointes de chasse ainsi qu’avec les pointes field. CARACTÉRISTIQUES: . Poids : - 150 = 6.59 grains par pouce - 250 = 7.45 grains par pouce - 350 = 8.45 grains par pouce • Même précision avec pointes de chasse et pointes field. • Sa légèreté et sa vitesse en font un excellent choix pour le chasseur qui tire de plus longues distances • Les pointes de chasse mécaniques incroyablement précises: en fait un excellent choix pour le chasseur qui préfère les pointes de chasse mécaniques. • La meilleure précision la meilleure précision avec les pointes field: le tube obtient les meilleurs groupements avec les pointes fields de famille Carbon Express®. Un groupement de jusqu'à trois fois plus étroites que ceux obtenues avec d’autres marque. Cela rend également ce tube un excellent choix pour le tir 3D. • Meilleure performance au poids de tirs inférieurs: ils sont un excellent choix pour ceux qui recherchent l'énergie cinétique maximale et la précision, et pour ceux qui utilisent des arcs moins puissants. • Mise au point pour lames de chasse intégrée • Caractéristiques de haut niveau Maxima® • Ensemble sélectionné - les packs de 6 et 12 morceaux sont sélectionnés pour le poids et spines. La tolérance de spine est de +/- 0,0025 ", de poids +/- 1.0 grains • Rectitude réel - chaque tube est vérifié dans la rectitude laser jusqu'à un remarquable 1 / 10.000 de pouce. La rectitude du Maxima® BLEU ™ RZ de +/- 0,0025 "est un maximale, pas moyen. • Encoches LAUNCHPAD® Precision Nock - sont incluses pour plus de précision. • Embouts - comprend l’embout breveté BullDog ™ Nock Collar, pour protéger le tube des collisions entre les flèches. • Possibilité de surclassement - la Maxima® BLU ™ RZ a un poids similaire à la Maxima Blu Streak®. Passer de Maxima Blu Streak® à Maxima® BLU ™ RZ ne nécessite pas de changement dans la configuration.
  6. Désolé d'insister mais si l'effet de courbure semble en effet se situer plutôt coté empennage (sur la photo), c'est que les plumes provoquent un effet d'optique du fait de leur forme triangulaire. J'ai beau refaire l'observation plusieurs fois, si je pose une règle (non tordue) sur la photo correctement placée sur la flèche, surtout au niveau de l'empennage, le centre du fut suis le bord rectiligne de ma règle. Pour ma part, je ne dispose que de cette seule photographie en plus des témoignages et elle ne m'apporte aucune preuve d'une réelle flexion de la flèche. C'est même plutôt le contraire. Dans cette photo, de très nombreux éléments situés au niveau de la flèche ou dans les différents niveaux d'arrière plan forment des lignes obliques par rapport à la flèche (et donc des triangles) et cela est de nature à génèrer cette illusion d'optique de la flèche (ou de la ligne) qui semble courbe. Les plumes triangulaires, le bras d'arc avec les plis du vêtement sur la manche, les arbres penchés dans le bois, les rayures du bonnet, la corde et les branches de l'arc , ... Il faudrait pouvoir utiliser un fut nu de couleur uniforme et prendre une photo sur un fond le plus neutre et uniforme possible pour voir si la fleche est vraiment courbe.
  7. C'est bien pour cela que j'ai essayé de vous fournir une explication mais je n'ai pas su vous convaincre. Ce n'est pas grave. Par contre, si la main de corde va vers l'arrière puis vers l'avant au moment de l'ancrage (poussée longitudinale sur la flèche) et que la main d'arc reste fixe ou recule (ce n'est pas facile de résister avec un arc puissant) et que la flèche frotte beaucoup sur la main d'arc ou le plancher de la fenêtre. Alors, oui, il y aura un système de force capable de faire plier la flèche "réellement".
  8. Et cela prouve quoi ? cela reste une information "visuelle". Attention, à aucun moment, je ne met en doute ce que les différents observateurs ont vu ou plus exactement l'image que leur cerveau à créer à partir de l'instrument optique formidable que sont les yeux. Dans le cadre de mes études, j'ai fait un peu de résistance des matériaux. Il me reste quelques souvenirs Pour qu'un objet (la flèche) se déforme il faut qu'il soit soumis à des forces. Quelles sont les forces dans le système qui fait l'objet de cette discussion. la force de traction au niveau de l'encoche (dans le cas d'un mouvement vers l'arrière uniquement), la gravité sur l'ensemble de la flèche, les forces d'appui au niveau de l'encoche et de la main d'arc, la force de frottement au niveau de la main d'arc (dans le cas d'une traction au niveau de l'encoche, elle sera de sens opposé). Si quelqu'un peut m'expliquer qu'une traction longitudinale exercée aux 2 extrémités d'un objet va le plier. Moi, lorsque je prend une corde et que je la met en tension, elle ne se tord pas. Au contraire, elle devient plus rectiligne ou éventuellement elle se vrille. Dans le cas inverse, si la main de corde avance, il y aura une pression vers l'avant sur la flèche, toujours la gravité, les forces d'appui opposées à la gravité (sinon la flèche tomberai au sol) et le frottement sur la main d'arc dirigé cette fois vers l'arrière. Cette configuration peut en effet provoquer une courbure de la flèche mais la flèche ne pouvant pas s'allonger, la déformation serait minime sauf mouvement de la main vers l'avant important (ou lâcher de corde). Imaginons que l'archer reste à l'allonge mais que son ancrage ne soit pas parfaitement stable (main de corde et main d'arc qui bougent d'avant en arrière et de bas en haut), la flèche va bouger légèrement et peut être se déformer un peu mais il y aura aussi un effet d'optique du à la persistance rétinienne. Qui n'a jamais fait ce petit tour de "magie" qui permet de "ramollir" un crayon ou une fourchette. Est ce que le crayon devient réellement mou et tordu. Chacun reste libre de le croire ou non. Donc, pour ma part, n'ayant aucune explication crédible pour expliquer cette déformation par une action de forces, je considère que l'option d'une illusion d'optique est la plus plausible (pour ne pas dire la seule plausible : je ne veux vexer personne), d'autant qu'avec une règle (non tordue) posée sur la photo, chez moi, la flèche est ... droite alors que comme pour vous, elle me parait légèrement courbe.
  9. Cela ne constitue en aucun cas la preuve d'une déformation réelle ... mais libre à vous d'y croire et longue vie aux spectacles des illusionnistes. Garder vos yeux et votre âme d'enfants et c'est très bien.
  10. Foufouche, je suis d'accord avec toi pour dire qu'il peut y avoir une déformation s'il y a la traction ou relâchement de corde et donc un déplacement même minime de la flèche. Maintenant, même dans ce cas, il peut aussi s'agir d'une autre illusion d'optique provoquée par la persistance rétinienne et la perspective... et je crois pour ma part beaucoup plus à cette explication. http://gph.is/28UCoG1 La aussi, la flèche se tord ... de rire sûrement.
  11. Et bien moi, avec mon imprimante et en se plaçant bien au centre du fut (attention à l'empennage qui peut tromper), elle est droite ! Après , je suis preneur de toute autre explication qui ferait qu'une tige de bois rectiligne au départ, encochée sur la corde à une extrémité et posée sur la main à l'autre extrémité se courbe toute seule surtout avec un spine de 50 ou 55#. A moins qu'elle soit en coudrier (noisetier) et qu'il y ai une circulation d'eau sous les pieds du tireur qui serait un peu "sourcier"... C'est un grand classique des illusions d'optique. Sur la photo avec la flèche, regardez bien l'arrière plan. Il y a des arbres dont beaucoup sont penchés. sans compter l'effet de perspective de l'arrière plan de la photo derrière la flèche. La flèche, elle, est au premier plan et plus l'observateur sera perpendiculaire à la flèche (ce n'est pas tout à fait le cas sur la photo), plus l'effet sera marqué. Sur une photo, un premier plan est souvent "déformé" par une illusion d'optique, c'est pourquoi le sujet principal d'une photo ne doit pas être le premier plan. Regardez votre nez sur une photo en gros plan prise de face. http://illusionoptique.free.fr/www/contenu/illu_optico-geom/effets_angles.html
  12. Il n'y a aucune déformation réelle, c'est simplement une illusion d'optique qui heureusement n'influence pas le vol de la flèche et le résultat du tir.
  13. Les illusions d'optiques ne sont pas liés à une mauvaise vue. Ils existent même chez ceux qui ont de très bon yeux. Juste un exemple avec l'effet de perspective qui fait que les objets, pourtant de même taille, sont vus beaucoup plus petits lorsqu'il sont plus éloignés. Il existe de nombreux effets d'optiques qui concernent les dimensions apparentes mais également beaucoup d'effets d'optique qui font voir courbes des lignes qui sont droites en réalité. Pour ce qui est des photos, toute photo prise avec un zoom ou une focale faible déforme la réalité en "créant" des courbures qui n'existent pas vraiment. Tester votre vue : https://positivr.fr/illusions-d-optique-gif/ Pour moi, la flèche est "droite" mais c'est la courbure de l'arc armé et le bras en arrière plan et peut être également l'inclinaison de l'arc et de la tête, donc l'environnement autour de la flèche, qui font que la flèche paraît courbe sur la photo comme aux yeux (cerveau en réalité) du photographe ou d'un observateur placé au même endroit que le photographe, donc, tous ceux qui regarde la photo. Prenez une règle et posez là sur votre écran (ou sur une impression de la photo) et la flèche est comment ?
  14. Pour savoir si les plumes touchent la fenêtre ou la main, il y a la technique du talc. En plaçant la plume coq vers l'intérieur, il ne doit y avoir sur le flanc de la fenêtre d'arc qu'une très légère marque la plus fine et la plus rectiligne possible lorsque le spine est adapté et le détalonage correct. (si la décoche est bonne) Pour faire tenir le talc, humidifier très légèrement la surface à talquer avec la vapeur d'eau de la respiration. Cela suffit. Sur la main, l'humidité de la peau suffit généralement mais il faut faire en sorte que le fut ne se pose sur la main qu'à pleine allonge (ce n'est pas très facile)
  15. Pour valider la bonne adaptation des flèches à l'arc (puissance, vitesse, fenêtre plus ou moins centrée, ...) et à l'archer (prise de corde, libération de corde, ...), j'utilise pour ma part le test des futs nus et mes flèches doivent voler et arriver au même endroit qu'il y ai un empennage ou non et quel que soit l'orientation des plumes ou vannes. Et perpendiculaires en cible (pour des distance raisonnables). En arc tradi, la flèche doit contourner la fenêtre d'arc sans toucher. Si la libération de corde n'est pas régulière, cela entraine un comportement différent à chaque tir et un contact de l'empennage avec le plancher ou la paroi. Avec des plumes, les conséquences seront moins importantes qu'avec des vannes plastiques mais cela dépend de leurs dimensions (hauteur et longueur). Pour les tireurs tradi, chacun doit trouver ce qui fonctionne le mieux pour lui et ne pas vouloir à tout prix faire comme tout le monde. L'empennage ne fait que corriger les défauts de l'archer qui ne sont pas les mêmes pour tout un chacun. Avec des repose-flèche (pas tous), il faut également en tenir compte et dans ce cas, il y a un sens à respecter pour l'orientation des vannes (surtout) ou des plumes (beaucoup moins). Avec le kyudo, il y a toute une symbolique et des rituels qui dépassent très largement le coté purement technique du tir à l'arc.
  16. Si les réponses partent un peu dans tous les sens, c'est que la question posée n'est pas la bonne. Tous les types d'arc, quelles que soient leur forme ou leur longueur sont précis dès lors que le matériel utilisé est de qualité et la conception correcte. Par contre, la longueur et le design (droit, reflex, deflex, ...) va modifier la puissance et la vitesse de l'arc donc la trajectoire de la flèche ou du trait pour une arbalète. Plus la vitesse sera rapide, plus la trajectoire sera "tendue" ce qui peut "corriger" les erreurs de visée de l'archer ou arbalétrier et donc améliorer la précision du tireur mais pas celle de l'arme. La précision du tir dépend aussi de la libération de corde (décoche), de la régularité de l'allonge, de la stabilité en visée. Pour ces paramètres, ce n'est pas la même chose avec un arc ou une arbalète. D'ailleurs, au niveau des compétitions, le tir à l'arbalète dépend de la Fédération Française de Tir et non pas de la FFTA (ce n'est pas sans raison). Si on veut que les réponses ne s'égarent plus, il faut recentrer le sujet sur les arbalètes et non pas sur les arcs (même s'il y a un arc sur une arbalète mais il ne s'utilise pas de façon identique sauf pour ce qui est de propulser un projectile). Au risque d'être un peu lourd, mais n'étant pas connaisseur en matière d'arbalète, ce sera ma dernière intervention : La précision dépend du tireur. Le matériel pardonne simplement plus ou moins les erreurs du tireur et cela en fonction de la distance du tir.
  17. Le tir à la chasse se fait à courte distance (15m maximum). C'est du moins ma position en tant que chasseur qui souhaite avant tout ne pas blesser le gibier avec une flèche mal placée. Les arcs courts sont plus pratiques pour se déplacer dans les sous-bois, tirer à genoux ou sur un tree-stand. C'est donc une histoire de compromis et non pas pour une meilleure précision (ou plutôt "stabilité") que les arcs de chasse sont plutôt courts en comparaison des modèles orientés "cible" surtout lorsque les tirs se font à plus de 30m. En plus, pour la chasse, il faut tout de même une certaine puissance et surtout une vitesse de flèche importante pour une pénétration maximale C'est bien pour cela que la notion d'arc plus ou moins précis est très (trop) compliquée à présenter de façon simple.
  18. C'est moi qui comprend mal ou ces 2 commentaires sont un peu contradictoires ? Il me semble pour ma part que la vitesse de sortie de flèche est également un facteur qui entre en ligne de compte pour ce qui est de "pardonner" plus ou moins les erreurs et défauts de l'archer. Une vitesse élevée et une trajectoire de flèche tendue limite les défauts de visée mais un arc "rapide" est plus sensible aux erreurs de lâcher de corde et de stabilité.
  19. Si tu veux préserver ton arc, il est préférable de ne pas tirer trop "léger". C'est en tout cas mon avis. C'est sûr qu'avec des tubes légers, tu vas gagner du trait mais pour de la salle ou du 3D, les distances restent raisonnables. Avec des flèches qui volent bien et un arc tradi performant de 40# (si ton allonge est bien de 28") on peut tout de même envoyer correctement des flèches pas trop légères. Depuis que le poids minimum des flèches n'est plus réglementé on voit de plus en plus d'archers tirer (très) léger. Certains y gagnent peut être des points (mais ce n'est pas certain pour tout le monde) et on voit aussi des arcs qui cassent ou se délaminent. Il doit y avoir un poids minimum pour la garantie de l'arc. Perso, je te conseillerais de ne pas descendre en dessous.
  20. On trouve beaucoup d'exemples de réalisation DIY sur la toile. une réalisation plutôt sympa :
  21. Non mais du fait du passage de flèche, elle n'est pas symétrique par rapport au centre de l'arc et donc, du moins il me semble, plus rigide dans sa partie basse que dans sa partie haute. Probablement pas beaucoup, mais cela peut expliquer que pour tracter de façon symétrique, le point sur ta corde soit plus bas que le centre de celle-ci. J'ai hésité à te faire cette proposition mais je ne suis pas sûr que cela soit autorisé.
  22. Je fais la même interprétation que PatriceB. Il me semble que le passage de flèche sur ta poignée est trop bas. Tu vas donc devoir assouplir beaucoup la branche du bas pour compenser la rigidité de la poignée.
  23. Effectivement, si on s'en tient au sens du mot "paradoxe", cela correspond bien à ceci. Je l'ai plutôt utilisé avec cette façon de voir et l'illustration qui en est donnée avec les vidéo en slow motion. Oui, avec les arcs à poulies, le flambage est limité et plutôt vertical, mais, "peut être à tord", de ma part mais pas que, ce phénomène est dénommé aussi "paradoxe de l'archer". http://arcacademie.nursit.com/spip.php?article282
  24. Le paradoxe est réduit car les arcs sont souvent plus puissants donc le spine des flèches utilisées est plus faible, la fenêtre d'arc ou plutôt le repose flèche est centré et l'usage du décocheur limite l'effet sur la corde à la libération mais il n'est jamais nul. S'il n'y avait pas de paradoxe avec un compound et un décocheur, on devrait pouvoir tirer avec des futs bois souples. Moi, je ne m'y risquerais jamais. !
  25. Les flèches les plus précises sont celles qui seront les mieux adaptées, - à la puissance de ton arc mesurée à ton allonge réelle en situation de tir mais aussi à la vitesse de ton arc et au centrage de ta fenêtre d'arc (pour les tradis) - à ta libération de corde Le réglage de l'arc, lorsque cela est possible consiste à en modifier la puissance (et donc également la vitesse de sortie de flèche), le centrage de la flèche dans la fenêtre (position du repose flèche et Berger). Si l'arc n'est pas réglable (par l'archer), il n'est alors possible que d'agir sur les flèches en choisissant leur spine statique, leur longueur, le poids de la pointe. Pour ce qui me concerne, avec mes arcs tradis (non réglables sauf le band), c'est en faisant varier la longueur du fut et le poids de pointe que j'optimise le vol de mes flèches pour qu'elles arrivent le mieux possible en cible (avec bien sûr au départ, un choix du spine statique adapté à la puissance de mon arc). Je n'utilise pas la méthode du "trou papier" avec les arcs tradis mais celle des "futs nus" donc sans empennage et on voit très bien les flèches qui ne sont pas adaptées (pour moi trop courtes ou trop longues). Une fois l'empennage réalisé, il n'est là que pour corriger mes défauts de libération de corde.
×
×
  • Create New...