Jump to content

Picpic45

Membres
  • Content Count

    397
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9

Everything posted by Picpic45

  1. + 1 En effet la formule proposée par les organisateurs de l'ADAP de Saint Jean le Blanc à Villeberfol cette année est très intéressante et de nature à permettre à de nombreux archers dont les motivations, la disponibilité les week-end ne sont pas les mêmes. Pour ma part, je n'ai participé qu'au nature du samedi (comme les années précédentes) mais cette formule sur le week-end a l'énorme avantage de n'exclure personne. Si j'avais pu rester pas trop loin pour un hébergement le samedi soir, j'aurais bien enchainé par un 3D le dimanche matin et retour au bercail pas trop tard le dimanche après-midi. (A voir pour l'année prochaine si la formule est reconduite). Merci aux organisateurs, car il faut bien se rendre compte qu'un tel week-end demande une organisation, une logistique et une ciblerie non négligeables.
  2. Oui, il faut être patient (et confiant). Moi aussi, je pensais pour le mien qu'il ne plierait jamais et qu'il ne resterait plus rien en épaisseur mais non, à un moment (cela peut être long, surtout au grattoir) les courbures se font et c'est là qu'il faut être particulièrement méticuleux sur l'équilibrage pour espérer éviter les plis de compression. Il va falloir que je me décide à en commencer un 2ème. J'espère que ma première expérience me servira.
  3. Pas d'accord avec vous, pour moi, la photo d'Alpha est bien une photo de Troene et je pense que celle de Link aussi.
  4. Archère, je te salue . Condoléance à sa famille et à ses proches.
  5. Pour la première annonce, l'arc est juste un peu tordu pour un arc droit mais le prix pour toute la valise ??? La deuxième annonce. Un peu fâché avec l'orthographe mais il s'agit bien d'un repose arc comme indiqué dans le descriptif (à défaut du titre).
  6. Picpic45

    salut a tous

    Mes lunettes, (verres progressifs de presbyte) ne m'empêchent pas de tirer à l'arc même si avec le compound et son viseur, je les retire. Par contre avec le récurve chasse et tir instinctif, c'est avec si le temps est sec et sans s'il pleut. Je suis par contre très embêté en parcours 3D ou nature si je dois tenir la feuille de marque. Donc cela n'empêche pas de pratiquer le tir à l'arc. J'ai beaucoup plus de problèmes avec le tir à la carabine mais il y a probablement aussi une solution optique possible autre que les verres progressifs.
  7. En classique, c'est vrai que l'on coupe en général ses futs à l'allonge (utilisation du clicker) et on fait varier le poids des pointes, la puissance de l'arc et on optimise le réglage du Berger. Pour moi, mon approche est toute autre. C'est un arc recurve tradi destiné à la chasse et aux parcours 3D et nature en catégorie "arc chasse". Mes paramètres de réglage sont le spine des tubes (du 400 en général mais le 500 convient également), le poids des pointes ou des lames (125 gn la plupart du temps) et surtout, comme expliqué la longueur du tube. Cela ne me gêne pas (au contraire) d'avoir des tubes qui dépassent ma fenêtre d'arc. Le primordial, c'est que la flèche volent parfaitement et pour une distance max de chasse (15 à 20 m) se plante de façon parfaite en cible ( indispensable pour une pénétration maximale). Voici deux exemples de flèches qui ont été configurées selon la méthode exposée plus haut. Tube alu XX75 Camo, 2117, pointe de 125 gn, longueur (creux d'encoche - insert alu standard) de 75 cm. Le poids total de la flèche avec 3 plumes shield de 5" est de 541 gn (35 g). Tube carbone AFTERMATH 400, pointe de 175 gn, longueur 74 cm. Poids total avec 3 plumes paraboliques de 4" de 470 gn (30.5g). Pour régler mon détalonnage, je place le point d'encochage volontairement haut, ma flèche volera mal et n'atteindra pas le centre de la cible (même avec un bon groupement ). Je le baisse mm par mm jusqu'à obtenir un vol de flèche sans oscillation et un bon groupement à l'endroit convoité sur la cible. Comme chacun, je pense, je ne tire pas très bien à chaque fois que je prend mon arc. Pour faire ces réglages, je choisi un moment ou je suis bien avec mon arc. Sinon, je repousse à plus tard.
  8. Voici comment je procède mais cette méthode qui me convient n'engage bien sûr que moi-même. Certains la déconseillent . J'ai la possibilité de recouper mes tubes, y compris les tubes carbones (coupe tube bricolé avec une Dre...). Ma méthode est basée sur les futs nus (sans empennage) car un fut adapté vole tout à fait correctement sans empennage. Il faut avec cette méthode une décoche et une allonge très régulière (c'est à mon avis sa principale limite), donc je m'applique le plus possible. Je part avec un tube plutôt un peu raide mais long (non recoupé) avec une pointe de 125 gr . Spine 400 en ce qui me concerne pour mon Sheytan (LX) de 50# @ 28. Mon allonge est 27,5 en tir instinctif. Je prépare 3 flèches nues avec pointes de 125 gr sans les recouper. Elles seront trop longues et trop souples mais je vérifie quand même en observant leur vol et leur inclinaison en cible. Je tir entre 10 et 15 m pas davantage et je suis droitier. L'encoche est à gauche de la pointe ( le tube part vers la droite), ce qui confirme bien que ma flèche est trop souple car trop longue pour ce poids de pointe. Je raccourcis mes trois flèches d'1cm et je recommence l'opération autant de fois que nécessaire tant que mes flèches ne volent pas parfaitement et se plantent en cible encoches et pointes parfaitement alignées. Si les flèches sont toujours trop souples et que je n'ai plus de marge pour raccourcir, je diminue le poids des pointes mais avec un spine de 400 au départ, cela ne m'est pas arrivé. Lorsque j'ai trouvé la bonne longueur avec mes pointes de 125 gr, j'essaie des pointes de 100 gr et normalement la flèche est trop raide ce qui confirme que mon set up est bon. Je garde toujours une ou deux flèches non empennées que je tire régulièrement pour confirmer que mon allonge, mon ancrage, le band, ... n'ont pas changés depuis le réglage et normalement ces flèches sans plumes volent toujours aussi bien. Sur les flèches normales, les plumes de 4 ou 5" compenseront mes erreurs de décoches.
  9. Meilleurs voeux à toutes et tous ainsi qu'à vos proches. Je vous souhaite tout d'abord une bonne santé pour toute cette année 2017. Ensuite, beaucoup de plaisir et de réussite autour de la pratique du tir à l'arc sous toutes ses formes et variantes possibles. Plein de belles réalisations pour les facteurs d'arcs expérimentés ou débutants, sans oublier les autres artistes du cuir ou du métal qui nous régalent avec leur messages et leurs savoir-faire partagés sur le forum.
  10. Picpic45

    salut a tous

    C'est une bonne idée de t'inscrire dans un club pour débuter le tir à l'arc, après pour toi, je pense qu'il faudrait t'orienter vers un club dont certains membres pratiquent les disciplines de parcours (nature, 3D) avec quelques chasseurs à l'arc probablement permis eux, histoire de ne pas se retrouver trop isolé parmi des "anti-chasse" et des tireurs de disciplines "classiques" (salle, fita). La cohabitation se passe souvent très bien, autour d'une passion commune, le tir à l'arc avec toutes ses facettes, mais pas toujours. Pour ce qui est de la chasse, que ce soit à l'arc ou avec un fusil ou un autre mode autorisé, il faut être titulaire d'un permis qui s'obtient après une formation et un examen. Il faut également une assurance et une validation annuelle (départementale ou nationale). Pour chasser à l'arc, il faut également suivre une formation spécifique et obtenir une attestation du suivi de cette formation dispensée par les fédérations départementales de chasse. Si tout cela n'est pas en règle, ce n'est pas de la chasse mais du braconnage. La chasse à l'arc demande également une éthique particulière. Il ne s'agit pas de "balancer" des flèches sur un animal sans être quasiment sûr de provoquer une blessure mortelle (par hémorragie) la plus rapide possible. Il faut donc une très bonne maîtrise du tir à l'arc et de son matériel. Un gibier convoité n'est pas une cible en mousse ou en stramit. On ne chasse pas non plus, à part les souris ou les merles, avec un arc de débutant de 20#. Il faut un arc puissant et/ou rapide. Une bonne alternative, pour ceux qui s'intéressent à la chasse à l'arc, c'est de s'inscrire dans une association de chasseurs à l'arc. Elles dispensent des formations et encadrent les nouveaux chasseurs. (ASCAT pour ta localisation géographique)
  11. Je pense qu'avec 10 cartons d'épaisseur, tes carreaux vont traverser. Ce qui est économique et arrête bien les flèches, c'est un sac ou un gros carton rempli de plastiques froissés et tassés.
  12. Si j'ai bien compris le principe de fonctionnement de ce type de décocheur, la corde est libérée par une rotation qui doit tout de même provoquer un léger effet latéral, moins important qu'avec une décoche aux doigts mais pas nul pour autant. Ce n'est pas un décocheur à machoires. En plus, comme la fenêtre d'arc n'existe pas ou n'est pas centrée sur le type d'arc utilisé, il y a aussi un effet latéral au départ de la flèche car le rappel de la corde n'est pas exactement dans l'axe de la flèche. Mais je peux me tromper.
  13. Sur un arc court avec une grande allonge (ancrage derrière l'oreille), la prise méditerranéenne entraine un pincement du à l'angle de la corde au point d'encoche. C'est pourquoi un décocheur est nécessaire comme avec un "poulies" court.
  14. Pour le claquement, même avis que ce qui a déjà été dit : flèches trop raides qui ne contournent pas correctement la poignée et viennent frapper l'arc au niveau de l'empennage. Si tu alourdis les flèches au niveau de la pointe, cela diminue le spine dynamique et des flèches un peu plus lourdes vont aussi diminuer les vibrations et la décoche sera plus souple. A voir peut être aussi une légère modification du band. Pour la vibration de la corde, possibilité d'installer des silencieux de corde.
  15. Mon propos va peut être être un peu "hors sujet", mais personnellement je ne pense pas tant que cela. Je veux juste attirer l'attention sur l'importance de l'échauffement et des étirements. Beaucoup de blessures ou de pathologies que l'on attribue à des puissances trop fortes sont souvent liées à un manque d'échauffement des muscles et des tendons avant la séance de tir. Il faut bien sûr s'échauffer aussi avant d'utiliser un arc de faible puissance mais si l'échauffement n'est pas suffisant, les conséquences sont moins importantes dans ce cas de figure.
  16. Voici ce a quoi ressemblent des plis de compression. . J'ai pour ma part moins bien réussi l'équilibrage de mon premier arc en robinier car j'ai été confronté à ce problème assez fréquent avec cette essence. Tout comme toi, j'ai fait les choses sans précipitation et avec beaucoup de prudence mais ma billette de robinier a su me montrer ses faiblesses mais aussi probablement mon manque d'expérience. Je m'appliquerai encore plus la prochaine fois et le résultat que tu as pu obtenir et nous faire partager est un encouragement. Pour tes flèches, 25g, ce n'est en effet pas choquant pour la puissance de ton arc. Tu peux quand même essayer d'en alourdir un peu quelque unes et voir si cela améliore le confort de la décoche. Des flèches légères, c'est bien pour tirer à plus de 30m et gagner du trait, mais jusqu'à 25m avec un arc de 40#, personnellement je trouve que des flèches de 30, 32g sont plus "confortables" pour le tireur et surtout pour l'arc et puis pour le plaisir du tir, une belle parabole avant que la flèche arrive à l'endroit convoité, c'est tellement plus beau qu'une trajectoire plus rectiligne quand on tire pour le plaisir plutôt que pour la compétition.
  17. Bravo, pour ce premier arc en robinier. C'est effectivement une belle réussite. Pour le bruit à la décoche, peut être devrais-tu utiliser des flèches un peu plus lourdes. Combien pèsent les tiennes ? Quel est le poids des pointes ? Avec des flèches carbone en spine 600, elles sont peut être un peu trop légères. Cela permet d'avoir une trajectoire plus tendue mais l'arc peut en souffrir et les sensations à la décoche sont plus rugueuses. Il y a aussi la possibilité d'ajouter des silencieux sur la corde.
  18. En ce qui me concerne, je trouve encore de l'Araldite ici http://www.alexis-robert-bricolage.com/colle-et-mastic-rub_fr_1019.html mais pour combien de temps encore. La bleue en seringue n'est déjà plus disponible dans ce magasin proche de chez moi. La Sader a envahi le rayon.
  19. Ce petit noeud au niveau de la poignée, c'est ce qui rend ton arc unique. C'est comme un point de beauté sur la peau.
  20. La poignée est en liège. Je l'ai collée à l'Araldite bleue. Cela ne modifie pas la courbure de l'arc car le liège est souple et le collage a l'air de ne pas en souffrir. A voir dans la durée mais je suis plutôt confiant. Pour l'équilibrage, il aurait pu être amélioré encore un peu mais j'ai préféré le garder à cette puissance.
  21. En parallèle de la facture de mon robinier, je me suis amusé avec une petite branche de lilas. J'ai été plutôt surpris du résultat final. Voici quelques photos du résultat final. L'arc est à poignée travaillante et ventre plat. Il mesure 145 cm de long et arrive à une puissance de 23# à 27". Le ventre a bénéficié d'une légère cuisson ce qui lui a donné une belle teinte. Le dos même passé à l'huile de lin et à la cire d'abeille reste très blanc. Le grain de ce bois est très fin. Il me reste à habiller la poignée de cuir et lui faire des flèches adaptées. Celles que je possède sont un peu raides mais il tire correctement même avec celles-ci. Je pensais au départ le modifier un peu à la vapeur (extrémité de la branche du haut) mais finalement, je l'aime bien avec ses défauts (caractères) d'origine. NB : Les photos le long du mur sont trompeuses. La poignée est bien centrée comme on peut le voir sur l'arc armé.
  22. Ce n'est pas le fait d'être descendu à 35# qui me gêne. En effet, pour travailler la gestuelle, c'est une très bonne puissance, mais il faut aussi avoir une parfaite confiance dans son arc, et là, j'ai quand même des doutes sérieux sur l'évolution des plis de compression. Donc tirer avec cet arc ne se ferait pas sans appréhension. J'ai tout de même tenu à lui faire tirer quelques flèches pour voir les sensations (qui sont bonnes) et pouvoir le considérer comme un arc et pas simplement comme une belle sculpture en bois. Test validé. J'ai par ailleurs de quoi ne pas rester désarmé si ce modèle reste lui au râtelier.
  23. Le band est un peu court Arc armé un peu en sous allonge avec la branche plus souple en bas. L'équilibrage n'est pas parfait. Ici la branche souple est en haut (moins bien à mon avis) et on voit nettement la différence avec la photo précédente. Je n'ai plus qu'à essayer de faire mieux avec le prochain en robinier. Je vais tenter avec des branches plus larges et un profil un peu différent. Surtout j'espère que cette première expérience va me servir. Encore merci pour vos remarques et conseils prodigués dans ce sujet.
  24. Voici les images de fin pour ma première facture d'arc. L'arc a tiré quelques flèches et cela sort plutôt pas mal. Il termine à 35# à mon allonge (27"). C'est en dessous de mon objectif de départ mais je trouve ça plutôt bien compte tenu des problèmes rencontrés en cours d'équilibrage. L'équilibrage est loin d'être parfait comme vous pourrez le voir sur les photos. J'ai laissé les plis de compression (assez nombreux) et je vais donc garder cet arc en souvenir plutôt que de continuer à tirer avec. Je pense qu'il finirai par casser, ce qui ne s'est pas produit jusqu'à présent. Par contre je le trouve très beau mais je ne suis certainement pas très objectif. Place aux images maintenant.
×
×
  • Create New...