Jump to content

Picpic45

Membres
  • Content Count

    347
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

About Picpic45

  • Rank
    Grand habitué

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    45
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bowtech Fuel, Ragim Impala, Sheytan Lx

Recent Profile Visitors

1154 profile views
  1. Sur un concours "Nature", je tirais avec un poulies de 55#, j'ai fait le même genre de robin sur une flèche bambou avec encoche taillée et ligaturée. La flèche du poulies a fait un refus. La ligature de l'encoche taillée a juste cédé à l'impact. Pas d'autre dégât sur le fut. Le propriétaire de la flèche était le vendeur cité plus haut : Daniel Lacroix de Lx Archerie. Le bambou est très résistant si les impacts sont dans l'axe du fut. J'ai rencontré des tiges de fer dans les cibles ou des pierres sans jamais casser de flèches dans ces conditions. J'ai cassé ou abimé beaucoup plus de flèches carbone, alu ou bois que des bambous. Le bambou peut parfois se fendre longitudinalement (pas en biseau comme le bois) après plusieurs impacts un peu trop durs. J'ai pu prolonger la vie de ces flèches avec un footing en alu (tube de 2314 pour bambou de 5/16) mais vu le prix, on ne pleure pas si la flèche n'est pas récupérable. Pour ces qualités et aussi parce que cela vole très bien, pour moi, le bambou (de qualité) est définitivement adopté. Les flèches que j'utilise sont des 40-45# en diamètre 5/16".
  2. Oui, le bambou, ce n'est pas indestructible mais plus solide que le bois. Je n'en ai pas cassé beaucoup depuis que j'utilise ce type de flèches (je pense que les miennes viennent du même fournisseur que les tiennes). Cela résiste même aux robins. J'ai coller une encoche et la flèche est toujours fonctionnelle.
  3. Mon problème est plutôt une sous allonge. Donc, cela pourrait m'obliger à tracter jusqu'à percevoir le contact de l'external footing (ou des inserts pour pointes à visser sur mes futs bois) sur le tapis et ouvrir mes doigts qu'à ce moment là et pas avant. oui, il faut que l'arrière de l'external corresponde à l'allonge souhaitée.
  4. Une utilisation en effet très astucieuse des "external footing" pour contrôler et régulariser l'allonge lorsqu'on a une décoche dynamique sans véritable ancrage. J'ai quelques flèches avec lesquelles je vais pouvoir essayer de surveiller ce repère d'allonge. Sans vraiment le faire volontairement, j'utilisais les élastiques freins de mes flèches de chasse au lièvre comme repère, mais je n'ai jamais penser à cela avec des flèches de cible.
  5. Pour le poulie, je suis entièrement d'accord avec toi. Quand l'arc est parfaitement réglé sans nock travel, j'ai le même groupement avec des spines de 500 à 350. Pour ton tradi, je suppose que c'est un arc plutôt puissant et rapide et que ta libération de corde est très bonne. Tes plumes sont courtes mais tu en colle 4, cette plume en plus n'est pas sans incidence. Moi, il m'arrive aussi d'en coller 5 ou 6 de faible hauteur pour ne pas trop freiner et cela redresse bien le vol des flèches. Pour ce qui est des futs nus, je ne fais que faire part de mon expérience personnelle avec tous mes défauts de libération de corde et comme je configure toutes mes flèches de cette façon, je cumule un nombre de tirs qui me semble suffisant pour valider (pour moi en tous cas) le constat que la variation du poids de pointes (je ne parle pas de lames) ou de la longueur (même faible) me donne un vol de flèche et une arrivée en cible très différente. Un arc moins rapide demande un spine plus élevé qu'un arc rapide, un écart de poids de pointe ou de longueur du fut aura plus d'incidence me semble t'il qu'avec un spine plus faible. J'ai tendance à penser (mais j'ai peut être tord) que plus l'arc est lent et la puissance faible, plus il faut soigner son set-up de flèches alors qu'avec un arc puissant et rapide on peut être un peu plus "approximatif" sans faire n'importe quoi tout de même. Par contre, c'est sûr, que les erreurs d'allonge, de positions de main d'arc et de libération de corde sont moins tolérées avec les arcs rapides et puissants.
  6. Pas totalement d'accord avec le fait que le poids de la pointe (passer de 125 à 100gr par exemple) n'a pas d'incidence car c'est le poids de la pointe et la longueur du fut qui détermine le "bon" spine dynamique. La fenêtre centrée donne une marge de tolérance pour le spine plus grande mais avec une décoche manuelle ce n'est tout de même pas la même chose qu'avec un compound et décocheur. Avec un bon spine, la longueur des plumes a moins d'importance, mais si le spine est trop faible ou trop élevé, alors là, oui l'empennage peut pardonner les erreurs de libération de corde. Il suffit d'essayer des flu-flu avec des futs plus ou moins raides pour s'en rendre compte. et à l'inverse, tirer des futs nus pour voir qu'on peut faire voler droit une flèche non empennée, mais avec le "bon spine dynamique" qui est propre à chaque arc et à chaque archer. Tu parlais de réduire d'1". C'est beaucoup, 1/2 cm de moins, cela change déjà beaucoup de chose sur le vol d'une flèche futs nus, alors 2.5 cm Hier, j'ai configuré quelques flèches en bambou (méthode futs nus avec pointe de 120gr), mes flèches volaient droit après quelques raccourcissements progressifs mais je n'avais pas visser mes pointes à fond. Lorsque j'ai raccourci les flèches de moins d'1/2 cm, simplement en vissant et collant mes pointes à fond, elles sont devenus un peu "raides" car légèrement plus courtes et elles se plantent un peu à gauche. Je pense qu'avec l'empennage de type coréen, cela ne se sentira plus mais mon spine dynamique n'est pas optimal.
  7. Oui, et avec un logiciel de montage, on peut faire défiler"image par image" et voir les déformations au cours de l'armement de façon dynamique et visualiser ainsi un travail différent des deux branches pendant l'armement et donc pendant la propulsion également. Un facteur d'arc y arrive probablement également "à l'oeil" avec l'expérience lorsqu'il fait varier l'allonge avec un système de poulies sur le banc d'équilibrage.
  8. Pour moi la traduction serait "the good side". Right associé à side signifie le coté droit. En plus il y a "his arrows" (ses flèches) L'emplacement de l'épée du coté gauche pour les droitiers est logique. C'est également pour cette raison que l'on monte à cheval par le coté gauche de l'animal.
  9. Tout d'abord, ses flèches doivent se trouver du côté droit, son épée étant du côté gauche. La traduction laisse plutôt à penser qu'il s'agit du carquois et non pas de la position de la flèche sur l'arc.
  10. C'est pour couper la soif.
  11. C'est la catégorie ... Arc nu 🎯🤭 . Nouvelle formule en préparation à la fédé.
  12. Oui, le poids des encoches peut jouer sur le spine dynamique. Quelle est ta prise de corde ?. Ne pinces tu pas davantage tes encoches jaunes que les autres si tu es en prise cigarette ? Comment les encoches jaunes se désolidarisent-elles de la corde par rapport aux autres ? Dans l'idéal, une simple "pichenette" sur la corde (flèche verticale vers le bas) doit suffire mais la flèche ne doit pas tomber seule.
  13. Oui, ce serait bien pour toi. Il y a quand même pas mal de gauchers parmi les archers. J'ai eu l'occasion de tirer avec plusieurs modèles d'hybrides et je n'ai pas eu le même ressenti avec chacun d'eux. Ne pas obligatoirement se faire un avis définitif, si jamais, le modèle essayé ne te convenais pas parfaitement. Je te présente toutes mes excuses pour cette erreur (citation d'un extrait de citation contenu dans un de tes messages mais qui t'était attribuée malencontreusement). Cela méritait-il, d'écrire en si gros caractères pour le faire remarquer ? Pour ceux qui sont curieux, qui n'ont pas peur du mal de crane ou qui ont une bonne réserve de paracétamol : http://arcacademie.nursit.com/ http://dans-le-mille.fr/balistique-exterieure-archerie.html Des infos intéressantes sur la balistique des flèches en fonction de leur vitesse initiale et de leurs caractéristiques aérodynamiques.
  14. Juste mon expérience personnelle. Après mes premiers parcours "Nature", j'ai voulus me faire plaisir en m'offrant un recurve monobloc "performant" de 50# à 28" (je suis en dessous de cette allonge avec cet arc). A l'entrainement, c'est très bien, même avec des flèches plutôt lourdes (je préfère ce type de flèches) il y a peu de parabole. Le problème, c'est que sur un parcours, au cours de la journée, les choses se dégradent (moins d'allonge, bras d'arc qui faiblit) et mes flèches deviennent trop courtes sur les longues. C'est un arc que j'aime beaucoup à la chasse du fait de la sensation de puissance qu'il procure mais finalement, il est trop puissant pour les 42 cibles d'un parcours nature (et mes 61 balais). Mon hybride, fait 38# à mon allonge, il est rapide également mais moins que le recurve mais accepte des flèches plus légères et mon problème est plutôt avec lui de passer au dessus des cibles. Plus de parabole, moins de trait mais je me suis habitué. C'est beaucoup plus facile avec lui de rester régulier sur la journée et même de faire mieux l'après-midi que le matin. Au niveau recurve, j'ai eu l'occasion d'essayer (mais pas en parcours) l'arc d'un copain du club avec une poignée ILF et des branches UUKHA. Je me suis régalé avec et j'ai groupé mes flèches au bon endroit dès les premières volées même si le grip me gênait un peu. Mais, bon, je préfère l'esthétique d'un monobloc fabriqué spécialement pour moi par un facteur de notre beau pays. Courrir après les points n'est pas ma principale préoccupation. Pour mes selfbow, c'est sûr qu'au niveau des performances, la comparaison avec les 2 précédents n'est pas à leur avantage, mais les flèches vont aussi à 40m et en plus avec une belle parabole. Le plaisir de tirer avec un arc que l'on a fabriqué soit même est sans comparaison et ne s'explique pas facilement. Pour le petit arc turc, court, très léger, très très facile à armer à mon allonge, je ne le maitrise pas encore assez sur les distances supérieures à 30m . C'est certainement un arc que j'aurais adoré pour tirer avec au galop sur ma jument, il y a 15 ou 20 ans en arrière. Mon projet avec lui, c'est de le tirer "au pouce".
  15. L'énergie potentielle (liée à la masse du projectile) va jouer sur la pénétration. Si je prend l'exemple des flu-flu. La vitesse de sortie est la même (ou presque) qu'avec une flèche à l'empennage réduit mais sa vitesse va décroitre très rapidement au cours de sa trajectoire. Elle peut devenir très faible même lorsqu'elle est au sommet de la parabole et chuter alors presque à la verticale. Elle s'enfoncera dans le sol en fonction de son poids et de la vitesse liée à la gravité. Une flèche non freinée aura une trajectoire tendue et sa pénétration sera liée à sa masse mais aussi à la vitesse résiduelle au moment de l'impact. Pour la chasse, avec des arcs rapides, il n'est plus nécessaire d'avoir des flèches lourdes pour obtenir une bonne pénétration. Avec des arcs lents, il faut un impact à courte distance (pour conserver un peu de vitesse tout de même et un poids suffisant pour que la pénétration soit effective. Mes flèches de compound légères mais rapides pénètrent bien plus (voir traversent parfois) les buttes de tir que les flèches, plus lentes et plus lourdes, de mon recurve chasse même si les deux arcs sont réglés à la même puissance à mon allonge (par exemple 45#). Je suis d'un naturel curieux, je n'ai pas d'à priori sur tel ou tel type d'arc, et j'ai donc en ma possession, 2 compound, 2 recurves Chasse, un hybride pyramidal, 4 selfbow, un arc turc. Les sensations sont très différentes pour chacun d'eux, il est donc très difficile de pouvoir dire ce qui serait le mieux pour telle ou telle personne. Soit on se lance à l'aventure (au risque d'être déçu), soit on a la possibilité d'essayer différents types d'arcs et on peut voir si on aime ou non les sensations qu'il procure et ce que l'on arrive à faire avec. Les données comme la puissance, la vitesse des flèches ne sont pas sans importance mais ce n'est pas obligatoirement le principal pour le plaisir et même la performance. Je trouve personnellement, mais c'est forcement subjectif, les longbow hybrides très agréables à utiliser.
×
×
  • Create New...