Jump to content

Picpic45

Membres
  • Content count

    135
  • Joined

  • Last visited

About Picpic45

  • Rank
    Membre actif

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    45
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bowtech Fuel, Ragim Impala, Sheytan Lx

Recent Profile Visitors

596 profile views
  1. tir "instinctif"

    Lorsque la première flèche n'est pas bonne (trop longue ou trop courte), j'essaie moi aussi de rectifier mon tir sur la deuxième. Cela fonctionne dans la plupart des cas mais parfois sur certaines cibles (plus en 3D qu'en Nature d'ailleurs), le cerveau n'en fait qu'à "sa tête" et les 2 flèches passent exactement au même endroit, juste au dessus du dos ou entre les pattes malgré ma volonté de mieux faire à la deuxième tentative. En effet, moi non plus, je n'aime pas trop perdre ou casser des flèches.
  2. tir "instinctif"

    Je me retrouve complètement dans le commentaire précédent. La réussite dépend pour moi des points suivants : - en premier, prendre du plaisir et avoir envie de tirer de cette façon (moi, c'est la façon de faire qui me procure le plus de plaisir et pas uniquement lorsque ma flèche atteint l'endroit convoité). - en second, une pratique régulière. On est plus ou moins doués au départ mais le travail reste indispensable (d'où l'importance du premier point) - essayer de varier au maximum les situations de tir (contrairement à un travail répétitif de paille toujours dans les mêmes conditions et à la même distance). La billebaude est une très bonne forme d'entraînement. - lors d'un tir, se focaliser sur le point à atteindre ( la puce ou le pou posé sur le poil dans la zone vitale pour les chasseurs). La plupart de mes tirs hors cible provient du fait que je me focalise trop sur l'endroit où je ne veux pas que ma flèche vienne se planter et le cerveau fait tout ce qu'il faut pour, au contraire, me faire atteindre ce point à éviter.
  3. Premier fusain

    Il semble qu'il y ai une fente dans le sens de la longueur. La rupture ne serait-elle pas due à une contrainte en ""vrillage" de la branche plutôt qu'à un problème de flexion ou de compression ?
  4. Parmi les vidéos de sa chaine Youtube, on voit (pas assez à mon goût malheureusement) d'autres arcs de ce facteur qui ont l'air également très sympas, comme par exemple dans celle ou il part en billebaude avec son fils dans la forêt. Ce type de pratique du tir à l'arc et de transmission doit, je pense, correspondre à la philosophie de plusieurs d'entre vous. En tout cas, moi, ça me parle bien.
  5. J'avais mis la vidéo complète et en accéléré pour donner un premier aperçu de cette réalisation et du matériel utilisé. Pour en savoir plus et mieux visualiser les choses, il faut consulter en effet les vidéos à vitesse normale indiquées par Lap1 disponibles sur la chaine de l'auteur. Il reste encore des parties en accéléré et la réalisation n'est pas complète. Présentation du matériel utilisé :
  6. Voici une vidéo sur la fabrication d'un arc recurve en if comme il en existe beaucoup sur la toile. Je vous la joint car je trouve qu'il y a des idées à prendre pour la réalisation des courbures de branches qui peuvent répondre à certaines questions posées dans plusieurs sujet de WA. Le modèle de pas d'âne utilisé par le facteur d'arc me plait bien également et je pense que je vais m'en fabriquer un similaire pour mes futurs travaux. Un bien bel arc à la fin.
  7. probléme de spine ou ..

    Est ce que tu as essayé, de voir ce que cela donne comme valeur de spine dynamique avec le "calculateur" pour les caractéristiques de tes flèches (diamètre, longueur, gpi, poids de pointe) ?
  8. probléme de spine ou ..

    Oui, bien sûr. Je trouve quand même que l'adaptateur qui pèse 40 gr donne plus de possibilités de variation du poids des pointes, surtout car j'ai toute une collection de pointes à visser de poids différents pour les inserts de mes flèches alu ou carbone. Avec les pointes à visser TOP Hat (ou autres), il faut tout de même faire attention lors d'un remplacement de pointe de ne pas créer de nouveau filets ce qui abimerait les premiers. Si on est prudent sur ce point, c'est jouable mais les possibilités pour les poids sont plus restreintes (me semble t'il).
  9. probléme de spine ou ..

    Il faut un peu de temps pour s'habituer à tirer avec un arc sans fenêtre. La qualité de la décoche est très importante et le choix d'une flèche adaptée ne fait pas tout. Peut être que tes flèches ne sont pas trop souples comme tu le penses mais encore trop raides. Le spine statique n'est qu'une indication. Ce qui est important, c'est le spine dynamique. Je te proposerais comme PhilB d'augmenter le poids des pointes pour faire baisser le spine dynamique. Il ne faut pas avoir des flèches trop longues et donc il faut "jouer" avec le poids des pointes pour assouplir la flèche. Tu peux monter des adaptateurs pour pointes à visser, ce qui permet de changer facilement de pointes et essayer des poids différents.
  10. Prunus 66''

    C'est également la façon dont je vois les choses. Il faut aussi essayer de regarder comment l'arc réagit sous l'effet de la traction et pas uniquement sur une image statique. J'ai peu d'expérience dans la facture d'arc et j'ai essayé de filmer la déformation plutôt que de prendre des photos à une allonge donnée. Ensuite avec un logiciel de montage, je fais défiler le film au ralenti et je trouve que cela donne des informations intéressantes sur le comportement du bois et les zones de faiblesse. Un facteurs d'arc expérimenté voit certainement cela à l'oeil nu et réagit en conséquence. Tu devrais en effet te fabriquer un arbre d'équilibrage correct pour la suite car tout cela semble bien parti. As tu une idée de la puissance à l'allonge atteinte de 20" ?
  11. Prunus 66''

    Je me trompe peut être mais il me semble qu'au niveau de la grosse flèche rouge, il faudrait au contraire ne plus "gratter" mais le faire au niveau de la limite volet-mur en allant vers l'extrémité de la branche pour soulager justement l'emplacement de la flèche. A faire confirmer par de meilleurs yeux que les miens en matière de facture d'arc.
  12. Jargon/Argot Tir à l'arc

    En parcours Nature : les 2 flèches en zône bléssée : un smic (25 points = 15 + 10) Les 2 flèches en zône tuée : un plein (35 points = 20 + 15) Toutes disciplines : un cordon : flèche qui touche ou coupe la limite entre deux zônes de points différentes.
  13. Il te suffit d'avoir une corde sans silencieux pour la salle et une corde avec tes silencieux pour les disciplines de parcours (Nature et 3D). Pour ce qui est du tir instinctif en salle avec un arc sans repose flèche ni Berger Button , c'est en fonction de ton niveau et de tes ambitions de classement. Tu peux participer et te faire plaisir quand même.
  14. En parcours, les silencieux de corde sont interdits en catégorie arc nu (BareBow) mais autorisés en arc Chasse et Arc Droit Arc Chasse et Arc Droit : Corde : Des cordes de toute matière peuvent être employées, mais elles ne doivent pas comporter de repères autres qu'un ou deux arrêts pour ajuster l'encoche (Les repères pour les lèvres et le nez sont interdits). Le bord supérieur du tranche fil ne doit pas venir au niveau de l'oeil (arc en action), afin de ne pas être une aide à la visée. Les silencieux de cordes sont autorisés du moment qu’ils sont placés à 30 cm minimum du point d’encoche. Arc nu Corde : L'arc est tendu par une seule corde venant se loger directement dans les deux poupées. Lors de la traction, il est tenu par une main sur la poignée, pendant que les doigts de l'autre main tirent sur la corde, maintiennent la traction et, enfin, lâchent la corde. Des cordes de toute matière peuvent être employées, mais elles ne doivent pas comporter de repères autres qu'un ou deux arrêts pour ajuster l'encoche (Les repères pour les lèvres et le nez sont interdits). Le bord supérieur du tranche-fil ne doit pas venir au niveau de l'oeil (arc en action), afin de ne pas être une aide à la visée. Les silencieux de corde sont interdits.
  15. Il est fort probable que ce soit effectivement l'Aconit napel. "L'Aconit napel est l'une des plantes les plus toxiques de la flore d'Europe tempérée (la plus toxique de France). L'empoisonnement par cette plante a été décrit dès 1845. Toute la plante est vénéneuse. Les molécules toxiques sont des alcaloïdes diterpéniques. L'alcaloïde principal est l'aconitine. L'aconitine entraîne la mort par paralysie des différents systèmes vitaux, elle engendre également entre autres symptômes des sueurs, une mydriase, une hypersalivation jusqu'à la mort. Il n'existe aucun antidote à cette toxine (excepté l'anthorine extraite de l'aconit anthore). On considère qu'une ingestion de 2 à 3 g de racine est suffisante pour entraîner la mort. Les Celtes empoisonnaient leurs flèches de guerre avec de la sève d'aconit, mais aussi les Asiatiques." La racine est la partie de la plante la plus concentrée en molécules toxiques.
×