Jump to content

Picpic45

Membres
  • Content count

    119
  • Joined

  • Last visited

About Picpic45

  • Rank
    Membre actif

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    45
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bowtech Fuel, Ragim Impala

Recent Profile Visitors

530 profile views
  1. Puissance recurve/longbow ?

    Le tir à l'arc doit être un plaisir avant tout. le LB est un arc exigeant, pas facile et il ne faut pas trop espérer avoir (au moins au début) la même précision et les mêmes résultats qu'avec un récurve classique ou un compound mais c'est beaucoup plus ludique et les sensations sont en effet très différentes. Certains n'aiment pas, d'autres ne peuvent plus ensuite tirer avec un autre type d'arc. Moi, ce qui me plait dans le fait d'utiliser plusieurs types d'arcs, c'est justement d'avoir des sensations différentes avec chacun d'eux. Il y a du plaisir avec tous mais ce plaisir n'est pas le même.
  2. Puissance recurve/longbow ?

    Il n'y a rien de contradictoire à trouver du plaisir au tir à l'arc, à la fois dans la recherche de la performance sur une cible anglaise avec un arc classique ou compound avec viseur (dans mon cas) mais aussi dans des activités plus ludiques à l'extérieur (billebaude avec les taupinières, les pommes tombées au sol, etc ...) ou encore des cibles mobiles bricolées. Chacun est libre de ses préférences et de ses choix, encore faut-il qu'on ne l'ai pas dissuadé avec des arguments erronés. Et puis, on peut aussi ne pas choisir totalement et pratiquer les deux formes de tir et utiliser les différents types d'arc. C'est mon choix et les disciplines de parcours m'offre cette opportunité de pouvoir certains jours prendre mon compound et "chassez" le 11 ou d'autres jours mon récurve ou LB et être très satisfait de ne faire que des 8 ou même des 5 et surtout d'avoir passé la journée au grand air avec un peloton d'archers sympathiques qui ne se prennent pas la tête.
  3. Puissance recurve/longbow ?

    Il y également un autre aspect qui me semble devoir être signalé sur l'origine des blessures. En tant que chasseur (nul n'est parfait), j'accorde la plus grande importance au silence d'un arc à la décoche. Rien que le bruit de certains classiques me fait mal aux muscles (et pas seulement aux oreilles) et le son, c'est des vibrations. Un arc bruyant, c'est un arc qui vibre. Un arc silencieux ne vibre pas, ou du moins, les vibrations sont absorbées entre autre par nos petit "pompons" de corde qui nous valent très souvent quelques moqueries de la part de nos collègues tireurs classiques et que nous appelons nous, à juste titre, des silencieux. Je pense que les vibrations, surtout de haute fréquence, sont également traumatisantes pour le système tendino-musculaire. Nos flèches "lourdes" absorbent aussi beaucoup de vibration en préservant nos arcs et nos tendons. Associer les arcs tradi à un risque accru de blessure me semble être un argument peu fondé, pour peu que le choix d'un arc tradi se fasse dans une puissance raisonnable, un armement souple et en recherchant le plus de silence possible.
  4. Puissance recurve/longbow ?

    Dans l'esprit de beaucoup d'archers qui tirent en classique, le LB et le recurve chasse traditionnel sont obligatoirement des arc très puissants de 60# et plus, ce qui n'est pas (ou plus) le cas à l'heure actuelle. Des LB de 30# comme celui que tu voulais essayer sont aujourd'hui très courants, avec un armement souple et absence de hand shock. Comme déjà dit dans les messages précédents, l'échauffement des muscles et des articulations est très important pour éviter les blessures (et c'est vrai dans tous les sports). Je pense également que la façon de tirer est également facteur de risque. Pour ma part, je tire en instinctif avec mes arcs tradi (LB et recurve) avec une décoche dynamique, c'est à dire pratiquement pas de blocage du mouvement (ni de la respiration) en fin d'allonge. On me critique souvent sur cette façon de faire mais je peux tirer ainsi 100 flèches sans fatigue excessive avec un arc de 50# alors qu'au bout de 30 flèches des tireurs classiques qui restent bloqués (et souvent en apnée et avec des crispations) pendant plus d'une minute avant de lâcher leur flèche n'en peuvent déjà plus. Le travail musculaire en résistance est selon moi plus traumatisant qu'un travail dynamique mais cela n'engage que moi.
  5. Si le problème vient du noeud d'archer. Pourquoi n'utilises tu pas une corde flamande avec deux boucles ? Ou alors, remplacer le noeud par une épissure.
  6. Si l'arc se vrille, il se peut que cela desserre le noeud d'archer au niveau de la poupée. Il faudrait faire une marque sur la corde au niveau des poupées et voir si quelque chose bouge
  7. A mon avis, l'explication est à trouver avec cette information et non pas au niveau de la corde ou des noeuds sur les poupées. En se vrillant ou se dévrillant, l'arc s'allonge ou se raccourci alors que la corde, elle, garde la même longueur. L'arc peu aussi devenir plus souple ou plus rigide. Il faudrait filmer le phénomène et visionner le film au ralenti.
  8. Arc pour Benjamin ?

    Je n'en doute pas et cette précision dans ma réponse ne t'était pas destinée mais aux lecteurs en général et simplement pour expliquer la précision que tu avais souhaité apportée avec laquelle je suis d'accord. Ma formulation pouvait prêter à confusion mais je voulais souligner qu'un jeune qui utiliserai un arc conforme à la catégorie "arc chasse" (sans repose flèche donc) ou à la catégorie "arc droit" (avec des flèches en bois entre autre) serait classé en "arc nus". Pour les archers de parcours 3D ou nature et bien sûr pour les arbitres de ces compétitions, c'est connu. Pour les parents ou les archers des autres disciplines peut être moins. Bravo à ta fille pour ce parcours atypique. Je suis sûr qu'elle l'a fait par plaisir et non par obligation et que ce type d'arc était donc un choix assumé.
  9. Arc pour Benjamin ?

    Il faut bien distingué l'arc et la catégorie de classement. Quand tu parles d'arc "chasse" avec repose flèche, tu penses probablement à un recurve monobloc ou démontable peut être en bois avec une fenêtre qui peut être "équipée" d'un tapis d'arc ou en effet d'un repose flèche. Dans mon message précédent, je voulais parler des arcs qui entrerai pour un junior dans la catégorie "arcs chasse", donc sans repose flèche mais qui en benjamin, minime ou cadet serait classés en "arc nu". De la même manière, un arc "droit" utilisé avec des flèches carbones ou alu et non pas des flèches bois entre dans la catégorie "arcs nus". Il n'y a pas d'obligation pour un jeune à utiliser des flèches en bois alors qu'un junior doit le faire pour être classé dans la catégorie "arc droit". Les flèches en bois ne sont pas interdites. Ce regroupement de tous ces arcs différents dans une seule et même catégorie est selon moi un frein , surtout pour les cadets à qui on autorise les arcs à mécanisme (classés également en "tir libre" avec un poulies utilisé sans viseur ni décocheur). Les catégories différentes ne concernent que les juniors et + et sont réduites même pour eux d'années en année ou risque de l'être. La grande majorité des juniors en 3D ou Nature ont pris le (bon ? ) pli et sont avec des barebow (arc nus) ou des poulies, viseur, stab, décocheurs ('tir libre). Quelques juniors, passionnés, irréductibles ou non conformistes osent un autre choix mais on ne peut pas dire qu'ils soient encouragés dans cette voie. Même pour un championnat du monde 3D qui se déroule en France dans une semaine, des archers de renom (qui pourraient être médiatisés) et servir de modèle aux jeunes (comme dans d'autres disciplines) sont laissés sur la touche alors que des places disponibles sont vides. Je m'écarte un peu du sujet, ... quoi que.
  10. Arc pour Benjamin ?

    Pour resituer mon intervention dans ce sujet : 1 - Les benjamins peuvent participer à des compétitions dans des disciplines de parcours (Nature et 3D) et pas uniquement en salle. 2 - Pour ce type de compétition dans la catégorie benjamin, il n'y a qu'une catégorie de classement : arc nu ou (barebow) 3 - Le jeune doit utiliser un arc sans viseur, ni stabilisation cela peut être un recurve d'initiation en bois (souvent prêté par les clubs). Cet arc peut être équipé d'un repose flèche et la prise de corde est libre (pianotage possible). Les arcs "chasse" et "droit" (sans repose flèche) ne sont pas interdits mais il n'y a pas de classement à part (simplement à partir de juniors) Je pense pour ma part qu'il faut, à minima, donner la bonne information aux parents. On peut selon ses convictions conseiller ou non à un jeune de participer à ce type de compétition (avec les difficultés qui en résultent), lui conseiller un type d'arc le mieux adapté à son âge. Après, comme cela a été dit, des choix différents sont possibles.
  11. Arc pour Benjamin ?

    Il ne faut pas confondre "complot" contre les disciplines de parcours (ce n'est pas le fond de ma pensée) et manque de volonté clairement affichée de promouvoir ces disciplines auprès des jeunes. Je peux me tromper et avoir tort, mais oui, je trouve que la volonté, les moyens, ne sont pas les mêmes pour toutes les disciplines et les pratiques du tir à l'arc. Je n'ai pas la prétention, pour ma part de maîtriser le sujet. Je me permet simplement d'émettre un avis, des faire des remarques. Lire des avis contraires au mien m'intéressent, il ne me fascinent pas et ne me fatiguent pas non plus. J'essaie de comprendre les arguments qui me sont opposés. Oui, il y a bel et bien des freins. Qui a dit le contraire ?
  12. Arc pour Benjamin ?

    A 100% d'accord avec toi PhilB. Mon propos n'est surtout pas d'inciter les jeunes, Benjamins, Minimes et même Cadets à utiliser des arcs puissants. Quelque soit le type d'arc, même un arc peu puissant est capable de bien tirer (c'est avant tout l'archer qui est à l'origine du bon tir ou du mauvais, pas le matériel même s'il peut y contribuer). Oui, les jeunes ne doivent pas être découragés par des difficultés trop grandes pour eux, mais il suffit de ne pas inutilement durcir le règlement pour leur catégorie (distance de tir adaptée), faire en sorte qu'ils ne perdent pas de flèches en installant des protections correctes. "Là où, il y a une volonté, il y a un chemin". Je regrette que cette volonté soit souvent absente. Pour savoir, si un jeune peut trouver du plaisir avec un type d'arc et un type de compétition, encore faut t'il lui permettre d'essayer. Oui, c'est en effet un choix à faire, et c'est bien dans la vie de pouvoir faire des choix, quitte à se tromper parfois. En tant qu'adulte, le passage de 40 cibles à 24 cibles pour un parcours 3D en compétition ne me convenait pas trop mais 2 x 24 cibles, cela me va très bien en fin de compte pour valoriser les 4 heures de trajet (aller + retour) , 24 cibles (seulement), c'est très bien pour un jeune par contre.
  13. Arc pour Benjamin ?

    Oui, mais la distance pour les benjamins et minimes n'est pas trop importante, alors il n'y a pas trop de flèches perdues (sauf si les organisateurs de concours protègent peu ou mal leurs cibles, ce qui fait pourtant partie des obligations). En ce qui me concerne, c'est mon fils qui lorsqu'il était minime, m'a entraîner sur les parcours car c'est ces disciplines qu'il affectionne. Et moi, je suis mordu à mon tour. Il faut accepter les aléas climatiques, marcher un peu dans la nature, mais c'est bien plus ludique pour un jeune, de tirer sur des blasons animaliers ou des cibles animalières grandeur réelle, à des distances variables et inconnues qu'il faut savoir estimer correctement que sur un blason classique, en salle, et à distance connue. Certains benjamins, minimes et cadets font les Championnats de France avec des "arcs droits" ou "arc chasse", ce qui veut dire qu'ils sont dans le cut des sélections. Donc, il n'y a pas d'interdiction, juste une question de volonté de la part des clubs, des parents et des jeunes de vouloir voir les choses un peu différemment de la "bonne parole" fédérale. " les braves gens n'aiment pas que ... l'on suive une autre route qu'eux"
  14. Arc pour Benjamin ?

    L'arc "nu", en disciplines de parcours Nature et 3D est un arc classique sans viseur ni stabilisation (appelé également barebow) et l'arc "nu" est autorisé aux benjamins. Encore faut -il que Papa ou maman, soit lui même intéressé par ce type de discipline pour accompagner son enfant sur les parcours et lui faire découvrir les joies de cette pratique du tir à l'arc. Il y a très peu d'archers dans ces catégories sur les concours, alors tous les jeunes sont récompensés en général et les meilleurs vont aux Championnat de France.
  15. Arc pour Benjamin ?

    A ma connaissance, rien n'interdit à un jeune (minimes, cadets, ...) d'utiliser un arc "chasse" ou "droit" dans les compétitions "nature" et 3D". Il existe en effet des arcs avec des puissances adaptées pour des jeunes. Par contre, pour ne pas multiplier les catégories avec peu d'archers dans les concours, tous les jeunes qui utilisent un arc "droit" ou "chasse", sont classés en "arc nus". Certes, la FFTA ne favorise pas l'utilisation de ce type d'arc mais ce sont aussi les clubs qui imposent souvent aux jeunes qui commencent le tir à l'arc de passer par l'étape "obligée" d'un arc classique, plus ou moins rapidement équipé d'un viseur d'ailleurs. On peut tirer à l'arc autrement, et certains archers le font très bien mais ne seront jamais "Champions Olympiques".
×