Josh

Membres
  • Content count

    417
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Josh

  • Rank
    Pilier de forum
  • Birthday 07/31/60

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    92
  • club, association:
    Aucun
  • ville:
    Clamart
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Arc construits maison et flèches "décathlon"

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

614 profile views
  1. Merci de vos conseils, ils m'ont bien aidé. J'ai essayé la papillote (tissus mouillé sur le bois entouré de papier alu) que j'ai chauffé avec un chalumeau. Ca brule, c'est casse-pied d'attendre, ça n'en fini pas. Et finalement j'ai abandonné. Alors que 15 à 20 minutes sur la casserole pendant que tu fais autre chose, ce n'est pas trop éprouvant. J'ai trouvé une méthode impec. Je fixe l'ébauche à cintrer sur une planche, tout mes serre-joints sont en place. Il ne me reste plus qu'à donner quelques tours de vis pour cintrer sans même sortir le montage du feu. Le résultat de cet après midi était très satisfaisant. Je veux encore donner un petit coup, je vous ferai des photos. Le seul truc c'est que le feu et le bois dans la maison m'inquiète un peu. J'envisage de poser la casserole sur la plaque électrique la prochaine fois.
  2. Je chauffe avec une casserole sur la gazinière familiale. (Quand madame est loin). Mais je viens d'obtenir de meilleurs résultats. En chauffant un peu plus longtemps (20 mn). En fermant mieux ma papillote. J'ai obstrué les trous avec des chiffons mouillés. En précontraignant le bois pour "annuler" son élasticité comme tu me l'as conseillé. Et enfin j'ai changé mon serre-joint en plastic par un autre moins commode mais full acier et très rigide qui ne se gauchit pas. Maintenant j'ai peur de trop tordre le bois et le casser. Et puis lors de mon dernier essai les fibres en contact avec le support se sont écrasées. Si ça n'avait pas été sur le dos, je ne m'en serais pas soucié, là j'espère que ce sera sans conséquence. De toute façon je suis en train de faire des essais sur une billette de noisetier. Donc facilement trouvable et renouvelable.
  3. Merci corbeau. Je laisse environ 15 mn sous papillote. Ce n'est peut-être pas assez.
  4. Laisser pas masser
  5. Je ressors ce post car j'ai un problème et une question. J'essaye de cintrer à la vapeur mais quand j'enlève les serre-joints le bois reprend quasiment sa forme primitive. Combien de temps faut-il maisser le bois en forme pour qu'il garde la courbure désirée ? Merci de ne pas me répondre :"Un certain temps." Comme cela je l'ai faite et vous pouvez me répondre sérieusement.
  6. Comme je suis de nature impatiente, je travaille à la plane tant que le bois reste raide. Puis râpe à bois. J'ai aussi beaucoup cassé mais je me suis bien soigné. Dans ton cas, ne touche plus aux extrémités tans que le centre n'est pas arrondi. Pour te donner une idée, tu dois avoir un peu plus de 2 cm d'épaisseur à la poignée si tu la veux travaillante, 2cm des fondus aux premiers 20 cm et 1,5 cm d'épaisseur sur le reste. Bien sur en tenant compte des nœuds, de la courbure naturelle du bois ...
  7. Est-ce qu'un participant peut à la fois tirer une flèche et une sagaie par cible le samedi ? Je demande ça parce que j'en connais qui tâteraient bien du propulseur mais veulent quand même que je les étrille au tir à l'arc le samedi. Et ils ne viendront pas deux fois, le samedi et le dimanche. Et puis c'est pour moi un argument de vente pour arracher ces gros geeks putrides à leur ordinateurs auxquels ils sont accrochés comme une patelle à son rocher.
  8. Mes flèches sont sans entures, sauf celles qui sont réparées, en noisetier ou en tasseau d'épicea de casto ou en jonc ou en bambou , en fonction de ma motivation, je tire environ 40 livres et je n'ai jamais eu ce type de casse, même à courte distance. J'ai des pointes restées dans le stramit, des avants éclatés contre les rempart de Crépy ou une pierre de passage mais pas ce type de casse. A mon avis c'est ton enture qui n'est pas adaptée et tes autres flèches sans entures ne risquent rien. Enfin c'est mon hypothèse. C'est quand même bizarre. Tu est sur de ne pas être passé sous une échelle ou d'avoir croisé un chat noir ?
  9. Au bois de Meudon y'a des billettes y'a des billettes Y'a des bouleaux bien secs à coeur Bien sec à coeur Vue en vrai la branche de droite est la plus progressive et celle qui m'inquiète le moins. Pour la gauche, en revanche j'ai une zone en milieu de branche qui est restée droite à cause d'un noeud entrainant un début de charnière au deuxième tiers qui ma fait plus de soucis. j'ai arrêté de gratter pour ne pas perdre de puissance et parce que les deux branches plient pareil, mais je ne suis pas satisfait. Finalement, en regardant encore la photo tu as raison corbeau. Je vais peut-être gratter un peu pour essayer d'uniformiser mes courbes. Si je perd un kg ce n'est pas très grave.
  10. C'est une triste histoire qui n'est pas à mon avantage mais pleine d'enseignements. Les plumes étaient ligaturées. mais je n'aurais jamais du réparer cette flèche! Le fêlure était trop loin vers l'arrière. Au moins je sais pourquoi c'est arrivé. je jure que je ne recommencerai plus !. Cela dit, je fais aussi des repose-flèches rapportés en cuir. Ça dépend de la largeur de l'arc et de la masse de bois disponible. C'est plus historicocompatible mais ça m'amuse moins. Et comme la poignée sculptée est encore autorisée pour les épreuves de tir préhistoriques et que les lobbys de Bruxelles n'ont pas encore sévi avec leur réglementite maniaco-castratrice, j'en profite. (Je ne parle pas des héros belges qui organisent les compétitions, je parle des vrais députés qui siègent à Bruxelles et parfois à Strasbourg où Pedro les influence et les corrompt avec de la bière et de la choucroute)
  11. Le puristes qui vont hurler, ce ne sont pas les gauchers, ce sont ceux qui n'aiment pas les reposes flèches taillés dans la masse. Cela dit, je rappelle qu'un de mes fils est tombé dans les pommes et dans mes bras à cause du rachis de plume qu'il avait dans le pouce. Du coup maintenant je suis vachement pour les reposes flèches. En plus je trouve ça amusant à sculpter.
  12. Le bouleau vient de la foret de Meudon, 92. Coupé en décembre dernier. La superficie de la commune est de 990 hectares ; l'altitude varie de 28 à 179 mètres.
  13. L'arc pèse 630 g sans corde, ni poupées ni poignée en cuir et pas encore poncé. Pour l'instant pas de pli de compression.
  14. Corbeau parle sagement. maintenant, quand il s'agit d'une essence rare ou que j'ai du mal à me procurer, j'essaye. Si tu as une opportunité de trouver un morceau de bois plus adapté, abandonne celui-là.