Le Paresseux

Membres
  • Content count

    1460
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

About Le Paresseux

  • Rank
    Posteur en chef

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    46
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bouts de bois...

Recent Profile Visitors

1340 profile views
  1. Yep ! De rien ! Il y a aussi tout un tas d'autres utilisations possibles "classiques" avec cet engin : nettoyage vapeur des moquettes, tapis, matelas (toujours infestés d'acariens), des sièges voiture et évidemment...décollage de papier peint. Et puis ça n'est pas très cher à l'achat... J'ai été assez content de réussir les patchs (c'étaient mes premiers et j'en ai réussi 5 d'affilée). Ce qui m'a fait plaisir, c'est qu'un facteur pro de ma connaissance m'a avoué qu'il avait réussi son premier et foiré son deuxième... Et puis c'est assez gratifiant d'arriver à sauver une pièce de bois et de surmonter les difficultés initiales pour finalement concrétiser le projet d'arc. En revanche, je n'utilise que de l'Araldite pour ce genre de rafistolage (de + en + difficile à trouver) par ce que Sader...ça n'adhère pas tant que ça, finalement (enfin je ne suis pas très fan de cette marque)...
  2. Arf... Me voilà rhabillé pour l'été (ça tombe bien, les températures ont fini par chuter un peu )... J'avais redressé également quelques fûts de cornouiller dont j'ai fini par trouver l'utilisation pour des flèches blunt... Faut du fût solide pour encaisser les impacts : ça m'a semblé approprié ...
  3. La décolleuse me permet d'obtenir de la vapeur en continu, de façon régulière et suffisamment longtemps pour pouvoir redresser des ébauches (ça m'évite surtout de monopoliser la gazinière dans la cuisine, ce qui n'est jamais très pratique avec des morceaux de bois de près de 2 m de long)... Les 2 arcs en cornouiller :
  4. Sans oublier que nos propres corps d'humains contiennent eux aussi du fer, du zinc, du cuivre, du manganèse etc. (d'ou parfois des problèmes de carence en oligo-éléments)... Bref, il y a aussi un peu de ces corps stellaires en chacun de nous...
  5. Impressionné je suis par la qualité de redressage de ces fûts qui devaient être courbes dans leur vie antérieure (supputations de ma part... bon d'accord je la boucle )...
  6. Bref le genre de tuto qu'il va me falloir consulter ! Merci Pedro !
  7. Merci pour les infos. J'avais aussi essayé de protéger la mèche de la perceuse en la badigeonnant régulièrement d'huile de lin pour éviter un excès de chauffe. Dixit un collègue qui travaille le metal, paraît-il qu'il faut également y aller doucement et pas à fond (le bruit aigüe de la perceuse avait grandement contribué à mon mal de crâne)(la prochaine fois, je mets un casque pour protéger mes tympans délicats)... Avec une perceuse à colonne, le perçage doit quand même être facilité... On re-essaiera, de toutes façons... Je suis plutôt du genre obstiné et je me dis souvent qu'à pratiquement tous les problèmes existe une solution... Même si un examen visuel du metal ne permet pas de se faire une idée juste de la dureté de celui-ci... En tout cas pas pour moi ... En dessous 2 liens vers des artefacts de boucles circulaires médiévales avec ardillon... Dans les 2 cas, la période est un chouya postérieure à celle que j'ai en tête mais bon... Sachant qu'elles sont donc aussi attestées pour la période antérieure (carolingienne), la tentation est grande d'imaginer une continuité ininterrompue dans l'utilisation de ce design simplifié à l'extrême (même si bien sûr ça n'est pas non plus une preuve irréfutable)... http://boucles.clicforum.fr/t1497-Petit-fermail-en-argent.htm http://artefacts.mom.fr/result.php?id=BCC-7002
  8. Ici un bouquin qu'il me serait utile de consulter. On voit le genre de bandes molletières fines que j'ai choisi de porter. Le personnage porte également des chausses. Il faudrait évidemment en apprendre davantage sur la date de création et l'origine de l'image en couverture...
  9. Mon projet initial était effectivement de fabriquer un beau manche en bois (qui aurait évidemment beaucoup + d'allure) mais je ne suis pas parvenu à percer le metal (l'idée était de riveter le manche)(il faudrait que je fasse un croquis pour être + clair). Le jour ou j'ai essayé de faire 2 trous dans le metal à l'aide d'une perceuse, je ne suis parvenu à rien si ce n'est à choper un super mal de tête ... Ça me fait un peu le même effet quand j'essaie de faire une corde d'arc... Je commence le travail, n'y arrive pas, ça m'énerve, je persiste et tout ça se termine invariablement par une migraine qui finit par m'achever (je suis hélas sujet à ce genre de pathologie, étant de caractère excessif et donc très colérique par moments, pas glop pas glop )... Du coup ça me dégoûte et j'abandonne... Provisoirement, bien sûr... Je n'ai pas abandonné l'idée du manche en bois pas plus que d'arriver un jour à fabriquer mes cordes d'arc sans avoir besoin de demander de l'aide à un tiers...
  10. Tout pareil : je kiffe le cornouiller... Et pour tirer avec assez souvent en ce moment, ce sont des arcs qui ne bronchent pas : résilient, nerveux, sans un poil de suivi de corde ni de plis de compression. Côté orme, j'attends de récupérer ma décolleuse de papier peint pour rectifier 2 ou 3 trucs sur une ébauche en orme (pour l'instant prometteuse mais bon il y a toujours loin de la coupe aux lèvres, comme on dit) !
  11. De gauche à droite : 1) ceinture internet 2) ceinture bricolée en tissu 3) ceinture bricolée en cuir (donc celle que j'ai choisi de porter dans l'immédiat). Ce type de boucle comporte normalement un ardillon en plus (le petit picot qu'on passe dans un trou) et semble attestée pour la période carolingienne ainsi que pour le Moyen Age central et tardif. De là à imaginer qu'on ait pu la porter entre les 2, il n'y a qu'un pas que j'ai audacieusement choisi de franchir (sans vouloir non plus rejouer la question de la pérennité supposée du design de l'espadrille )(un moment d'anthologie sur WA )... Selon les sources, la section de l'anneau est normalement plutôt aplatie et pas vraiment circulaire et le diamètre dudit anneau n'excède pas 5 cm à ce que j'ai pu lire... Bon de toutes façons et comme déjà dit, tout est améliorable et je me tiens à l'écoute de toute critique constructive et savamment étayée ...
  12. Je me suis rendu tout récemment dans une petite fête médiévale ou j'ai complexé comme d'hab' par la qualité des fringues des reconstituteurs que j'ai pu croiser... Le constat s'est imposé : la ceinture, c'est jamais simple... Alors comme je trouvais un peu trop fantaisiste celle que j'avais acheté par internet, je m'en suis re-bricolé une autre à partir d'un élément de sellerie et d'une toute petite boucle en laiton (?) doré récupérée sur un sac... Le résultat est beaucoup plus discret (de toutes façons, si l'on n'est pas sûr de la typologie de sa ceinture, on peut toujours la camoufler en faisant blouser par dessus le bliaut, la cotte ou la tunique)... Je l'ai gardé longue mais j'ai choisi de ne pas la faire pendre par le devant (je parlais uniquement de la ceinture, bien entendu )...
  13. Et à nouveau fermé... La bande de cuir interne protège désormais le tissu du percement intempestif de la botte de traits pointus et contondants dont le sac est copieusement garni (rha zyva comment qu'y cause, l'aut' )...
  14. J'ai cousu également une bande de cuir à l'intérieur et en bas du sac à flèches... Les pointes de flèches avaient fâcheusement tendance à vouloir percer le tissu sous l'effet de la gravité (celle de Newton, hein, ma gravité à moi n'étant qu'intermittente )... Un peu étonné quand même que Nick Birmingham n'ait pas évoqué ce problème dans son tuto... Je précise encore une fois que ce type de sac à flèche n'est attesté que pour le Moyen Age "tardif" et donc pas vraiment raccord avec le reste du costume mais bon... Vu que je me rend dans un tournoi ou il y aura comme d'hab' pléthore d'arcs lamellés collés et de costumes plutôt fantaisistes à la Connard le Barbant (le manteau de fou rire ) et donc pas trop d'intégristes à la "céhisto ou cépahisto", on devrait me lâcher la grappe avec ce genre d'approximations...
  15. J'ai cousu vite fait un fourreau provisoire en cuir (provisoire car le tournoi approche à grand pas)... Je prendrais le temps d'en faire un définitif en intégrant du bois à l'intérieur pour le rigidifier... A propos, savez-vous comment se dit le mot "fourreau" en latin ?... Non ?... Ben on dit "vagina" tout simplement ... Dans lequel on range son "gladius"... Ça se passe de commentaires, non ?