Le Paresseux

Membres
  • Content count

    1201
  • Joined

  • Last visited

About Le Paresseux

  • Rank
    Posteur en chef

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    46
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bouts de bois...

Recent Profile Visitors

1037 profile views
  1. Il y a aussi un autre moyen pour produire de la vapeur : c'est d'utiliser une décolleuse de papier peint, initialement prévue pour un autre usage (donc décoller du papier peint mais on peut aussi nettoyer des tapis ou des sièges de voiture etc.). Ça n'est pas très cher, c'est multi-usage (donc ça peut servir pour divers travaux dans la maison) et ça permet de ne pas encombrer les réchauds de la cuisine (et donc c'est plutôt bon pour la paix des ménages )...
  2. Vraiment sexy, cet arc, en tout cas ! Tu prévois de lui passer un peu d'auto-bronzant pour lui faire prendre un joli ton doré ?
  3. Ça fait très peu de temps que j'ai l'impression de commencer à "réussir" mes arcs mais j'ai essayé épisodiquement pendant des années d'en fabriquer sans m'appuyer sur aucune doc ni plan (principalement car j'étais ignorant de l'existence de ce forum et de la littérature spécialisée), ce qui faisait que je naviguais complètement "à vue" et en solitaire dans un brouillard complet. Je ne me suis donc pas soucié pendant très longtemps ni du séchage du bois (exposé aux intempéries en plein extérieur ) ni de respecter la loi du cerne à suivre sur le dos (j'ignorais évidemment tout du vocabulaire) de même que je n'avais aucune idée des cotes recommandées pour que "ça marche" et que ça ne m'explose pas tout de suite à la figure à l'allonge maxi... Ça ne m'a pas empêché de pondre un arc en if fonctionnel. Les poupées étaient quasiment aussi larges que la poignée (bonjour la secousse à la décoche ), aucun cerne n'était respecté, les cotes ne correspondaient à rien (ni LB ni flat), il était un peu trop court, les noeuds avaient été rabotés, il y avait des fissures un peu partout etc. Faute de peson, puissance jamais mesurée mais je dirais avec le recul entre 25 et 30 #. Bref, malgré tout ces défauts, j'ai quand même pu tirer avec pendant assez longtemps, ce qui me laisse dire que l'if reste quand même une essence plutôt tolérante pour des puissances modestes (malgré sa mauvaise réputation notamment lors des grands froids)... Tout ça pour dire que les expériences partagées sur WA (y compris les échecs) permettent quasiment à coup sûr de progresser pourvu qu'elles soient comprises et qu'on adopte un tant soit peu de rigueur et de méthodologie dans les chantiers (et je pense tout d'abord aux personnes initialement brouillonnes comme moi)... Bon désolé j'ai dérapé un peu dans le "hors sujet" mais c'était ma façon de remercier au passage les initiateurs et modos du forum !
  4. Arg !... Bon, en même temps, pour la puissance et la longueur d'arc que tu vises, ça ne me paraît pas très embêtant d'avoir un aubier qui ne court pas tout du long. L'if offre la possibilité de fabriquer des arcs bicolores naturellement (et y a pas 1 max d'essence qui en offre la possibilité - me semble-t-il- cytise mise à part) et c'est surtout ça qui me gâcherait perso un peu le plaisir (esthétiquement parlant) mais bon c'est pas un drame non plus (il me semble d'ailleurs que Pedro avait fabriqué des arcs en if en virant tout l'aubier )... Autrement dit, le dos est quasiment dressé, désormais...
  5. Ça c'est d'la courbe !
  6. Ce n'est pas si difficile de suivre un cerne sur le dos d'une ébauche en if quand on progresse lentement. C'est vrai qu'il arrive de mordre parfois involontairement avec la plane dans le cerne en dessous mais tu peux aussi prévoir de laisser une marge de sécurité de 2 ou 3 cernes "de rabe" pour dégrossir avant de les enlever par la suite surtout sans te presser et en changeant d'outil si nécessaire. Aux approches des noeuds, les cernes deviennent souvent très fins et du papier de verre fin peut s'avérer utile pour éviter d'entamer le cerne en dessous. Et puis ça peut aussi constituer un challenge et un exercice de "sculpture" assez sympa. Mais franchement, si tu ne tables que sur 35# sur une telle longueur, ça ne devrait pas poser de gros souci non plus d'entamer éventuellement et par endroits le cerne inférieur...
  7. Quant à moi, j'ai reçu il y a peu une proposition de boulot. Il s'agissait de faire le chauffeur pour un biznessman amerloque qui allait débarquer de New York dans mon bled (Trifouillis les Oies) pendant une semaine et qu'il aurait fallu conduire une fois le matin de son hôtel au centre ville (qui doit abriter un centre d'affaires vraiment très discret) et retour dans l'autre sens pendant une semaine (le reste de la journée, j'aurai eu tout mon temps pour moi pour aller faire le cake avec la limousine de fonction vu qu'il y avait en sus consommation gratos de carburant à volonté). Vu que ça n'était payé que 500 E net par jour, je ne me suis pas senti la force de répondre à cette proposition pourtant hyper crédible (je ne me bouge le luc que si c'est payé minimum le double , faut pas déconner ). Bref, ce genre de message va direct à la poubelle. Je flippe trop de déclencher l'armageddon sur un clic malheureux en répondant à ce genre d'arnaque, même pour m'amuser... Attention cependant : on se croit plus malin que ces escrocs jusqu'au jour ou on finit par tomber dans le panneau (et j'en passe sur ceux qui vous baratinent dans la rue pour ne vous demander que 200 E pour pouvoir faire un plein d'essence vu qu'ils ont toute la France à traverser en urgence)(ça fait cher le plein mais vu qu'ils ont tous d'excellentes situations, de bonnes têtes et une succession de galères à faire pleurer Mémé dans sa chaumière, le côté compassionnel qu'on a un peu tous en nous peut prendre facilement le dessus, et + vite qu'on le croit)...
  8. Bon je me coucherai moins c.n ce soir ! Merci Corbeau !
  9. Pour avoir coupé et mis au séchage à peu près en même temps une billette d'if et une billette de cytise (http://www.webarcherie.com/index.php?/topic/38307-cytisemétait-conté/#comment-901491), j'ai été assez surpris par l'humidité qui suinte de la cytise en comparaison de l'if. La question est peut-être bête mais je me demande si la proportion d'eau/matière bois ne varie pas suivant les essences ? Peut-être y en a-t-il moins dans les résineux ? En tout cas, ça expliquerait peut-être pourquoi il y a apparemment des risques accrus de fente quand on veut gagner du temps en ébauchant trop vite certaines billettes... Enfin bon : spéculations que tout cela ...
  10. Au toucher, l'intérieur des 2 morceaux est-il humide ?
  11. Bon j'arme un peu + haut comme conseillé par Pedro et ça me paraît mieux, en effet.
  12. Jouable mais faut pas s'attendre à en sortir des foudres de guerre. Dans un morceau de ce diamètre, je préfère me dire qu'il n'y a qu'un arc de possible. Pour un longbow en frêne, plutôt privilégier une section rectangulaire (éventuellement trapézoïdale avec un ventre un peu plus large que le dos)...
  13. Ce matin, j'ai remarqué que la billette était très humide au toucher (et davantage que l'if que j'avais récolté un peu avant). J'ai pensé tout d'abord que c'était l'humidité de l'air qui en était la cause mais les autres pièces de bois avec lesquelles je les ai stockées étaient sèches (tout est sous abri à l'extérieur). J'en ai donc conclu que c'était la sève qui "transpirait". La cytise semble en effet contenir beaucoup d'eau (même en cette période hivernale) et il me semble que garder l'écorce tout autour n'est vraiment pas une mauvaise idée. J'ai même repassé 2 couches de colle à bois aux 2 extrémités car j'ai cru remarquer un chouya de micro fente aux 2 bouts. Bref : c'est l'option "séchage lent" qui me semble recommandée avec ce morceau...
  14. A y est... J'ai cueilli le morceau la semaine dernière...
  15. Oui, et on ne peut jamais vraiment se reposer sur ses acquis, tant chaque nouvelle pièce de bois équivaut à une nouvelle aventure. Ça me fait penser à cette histoire drôle : lors d'une conversation, une personne dit à une autre "je suis en train de lire un bouquin haletant, on a beau avancer dans le lecture, on ne sait pas pas si la fin se terminera en apothéose ou en catastrophe totale." "Ah bon ?" répond l'autre, intrigué "c'est quoi comme histoire ? un polar ? de la SF ? une histoire d'amour ?". Et le premier de lui répondre "pas du tout : ce sont des recettes de cuisine !" ...