Jump to content

Le Paresseux

Membres
  • Content Count

    2225
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    15

About Le Paresseux

  • Rank
    hyperactif contrarié

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    46
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bouts de bois...

Recent Profile Visitors

2601 profile views
  1. Le reflex diminuera peut-être un peu avant de se stabiliser après un certain nombre de tirs. De mon côté, j'ai armé plusieurs fois un LB de 62 #@28". C'était une première vu que j'escomptais un max de 50# voire de 55# à 28 pouces d'allonge (de fait j'ai construit l'arc trop "épais"). Finalement, le plus embêtant est surtout de refaire un fagot de flèches au bon spine. Après je verrai bien suivant la forme du moment si je me sens de faire tout un tournoi avec. Si c'est pas le cas, je tirerai moins puissant. L'arc est non finalisé (le tillering est améliorable) vu que j'ai eu très peu de temps ces derniers mois pour la facture. En tout cas, je suis curieux des premiers essais de tirs de distance, ça devrait envoyer du bois (de flèche) !
  2. Salut Marcho ! La sensation de puissance est certainement due au reflex initial de l'arc (vu qu'il ne reste pas droit quand il est débandé), ce qui doit rendre le bestiau particulièrement nerveux. Il est certain qu'il te faudra un certain temps pour l'apprivoiser mais après avoir corrigé ton tir, tu devrais retrouver tes marques. Bon entraînement (de mon côté j'ai encore 2 semaines de formation et après c'est la quille, youpi !!!)
  3. Le Paresseux

    Fabrication d'un arc composite chinois (vidéo)

    J'en profite également pour signaler que - contrairement à mes habitudes - je n'avais pas suffisamment fouillé la partie "fabrication des arcs composites" du moteur de recherche du forum, auquel cas je me serais aperçu que notre Dieu à tous avait déjà ouvert un topic sur cette vidéo... Quelle quiche je suis... Je n'aime pas trop créer des doublons (mes excuses, Pedro ) mais on dira que c'est la faute à un enthousiasme aussi spontané que primesautier ...
  4. Le Paresseux

    Fabrication d'un arc composite chinois (vidéo)

    Très intéressantes remarques sur l'utilité et la réalisation technique des rainurages (merci à vous ), ça m'a fait capter des trucs que j'avais pas compris dans la vidéo. C'est toujours aussi sympa d'échanger des astuces de fabrication sur ce forum avec toute une joyeuse bande de dingues ... Je ne suis pas prêt de me coller demain à la fabrication d'un arc composite mais j'aime bien comprendre les choses ...
  5. J'en connais un qui va être content ! Bellissimo, maestro !
  6. Le Paresseux

    modératrice médaillée

    Félicitations !
  7. Le Paresseux

    Fabrication d'un arc composite chinois (vidéo)

    Pour le rainurage, il faut que je visionne le sujet à nouveau car tout est intéressant dans ce doc et je me suis surtout concentré sur certains aspects de la fabrication. Je me fais la même réflexion concernant l'utilisation de la colle de tendon (comparé à la facilité avec laquelle je vais chercher de l'epoxy bi-composante chez le droguiste). Il doit y avoir un phénomène de polymérisation qui rend les colles organiques particulièrement résistantes après séchage. Finalement, la seule inconnue est la période pendant laquelle le facteur n'a plus touché à l'arc pour que celle-ci soit optimale (des mois voire une année entière ?). Sans vouloir glisser dans les clichés, les asiatiques ont peut-être conservé une patience "culturelle" qui leur permet de réaliser ce genre d'ouvrage assez gourmand en termes de temps passé (à ce stade, il vaut mieux ne plus compter les heures ). Ce qui m'impressionne aussi, c'est le jeune âge du facteur (que j'ai pris pour une fille au départ, eu égard à ses longs cheveux). Peut-être doit-il son savoir à la fréquentation d'un maître qui lui a enseigné toutes ces techniques ? En tout cas, ça me fait relativiser la difficulté de certains de mes bricolages, comme ajuster un patch de bois sur un ventre d'arc monoxyle. C'est finalement du gâteau quand on le compare à la fabrication complète d'un arc composite ...
  8. Le Paresseux

    Fabrication d'un arc composite chinois (vidéo)

    Je trouve notamment que l'extraction et le traitement du tendon est particulièrement bien montrée, même s'il n'y a pas de commentaires (bon je dois dire que je parle assez mal le cantonais donc ça tombe bien ) !
  9. Je ne sais pas si cette vidéo a été déjà publiée sur le forum mais dans le doute...
  10. Le Paresseux

    Dans la série:" quoi_t_est_ce"?

    Super beau, en tout cas (plus commun, notre bon vieux platane semble avoir inspiré l'armée pour ses impressions camouflage) !
  11. Le Paresseux

    aubépine ...

    Oui, un bien joli bestiau (et une totale découverte pour moi) ! Je ne suis pas spécialement fan des composites mais en revanche ce type d'arc me plaît beaucoup. Ça m'a fait me souvenir d'un clip de David Guetto. Toutefois, après l'avoir visionné à nouveau, il apparaît ce n'est pas ce type d'arc qu'on y voit. En revanche, le look des chasseurs peut éventuellement évoquer l'habillement des scandinaves de ces temps reculés (allez savoir ?) (même si le clip a été tourné en Islande)... Bon, vous avez le droit de couper le son si ça vous fait saigner les oreilles (perso je trouve que le son de Metallica est quand même beaucoup plus mélodieux ) :
  12. Le Paresseux

    aubépine ...

    Si, il y a bien formation de duramen chez le pin. Quand le bois pourrit, l'aubier (plutôt blanchâtre) se désagrège en premier et le duramen reste extrêmement dur (il apparaît souvent de couleur rosée). Je dis ça car j'en utilise pas mal pour me chauffer (et je n'oublie évidemment pas de ramoner souvent le conduit because la résine). En revanche, il n'y a pas de duramen chez le sapin. Effectivement, la formation du duramen peut nécessiter plusieurs dizaines d'années suivant les espèces (20 ans chez le chêne). http://www.selection-vosges.com/fr/pin-sylvestre.html https://fr.wikipedia.org/wiki/Duramen
  13. Le Paresseux

    aubépine ...

    Je n'ai jamais essayé l'aubépine mais d'autres l'ont fait... Peut-être que ces sujets répondront à tes questions ?
  14. Hé ! Hé ! Hé ! Je reconnais bien là votre verve proverbiale, Messire ! Je dirais qu'un lamellé collé dans le genre mille-feuilles pourrait se tenter, mais plutôt pour servir de goûter après la séance de tir. Un peu dans le genre d'une pièce montée qu'on prend en photo avant d'en servir un morceau à chaque participant (avec des parts proportionnelles en taille au nombre de points, histoire de motiver la troupe). Pas bête comme idée, non ? Reste à faire les croquis, le plan de montage et je dépose le brevet à l'INPI, histoire de renflouer les caisses ... Hum miam
×