Jump to content

Le Paresseux

Membres
  • Content Count

    2312
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18

About Le Paresseux

  • Rank
    hyperactif contrarié

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    46
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bouts de bois...

Recent Profile Visitors

2889 profile views
  1. Salut ! Il me semble qu'il faut surtout s'assurer que la corne ne présente pas de petits trous qui nuiraient à son étanchéité. Ça peut se produire quand la corne a été oubliée pendant longtemps sans entretien et que des insectes (j'ignore lesquels mais il y a des bestioles qui bouffent la corne) sont passés par là. L'astuce de la cire d'abeille peut effectivement servir à bien colmater l'intérieur. J'en ai utilisé une fois à l'intérieur d'une courge pèlerine sèche pour en faire une gourde (il faut faire chauffer la cire au bain-marie et la verser très chaude et à l'état liquide dans le récipient en bouchant l'ouverture et en secouant vite l'objet dans tous les sens pour que la cire se répartisse au mieux sur tout l'intérieur). Et oui la corne se ponce (attention ça pue la carne comme quand on ponce de l'os). Attention à ne pas aller trop loin car les parois d'une corne de vache ne sont pas non plus hyper épaisses...
  2. Superbe ! Il faudra que je chope un jour de la corne entière pour pouvoir faire ce genre de poupées !
  3. En effet... Les archers des îles Andaman... Je ne sais pas si on l'avait évoqué sur le fofo : https://www.nationalgeographic.fr/photographie/apres-le-meurtre-dun-missionnaire-la-survie-de-la-tribu-des-sentinelles-est-elle
  4. L'avantage avec ce type d'arc est de pouvoir recycler les branches en pagaies si ça foire... Manque juste le canoë ...
  5. Comme quoi, il faut toujours essayer par soi-même... Bravo, en tout cas : esthétiquement, il est très agréable à l'oeil (et ça a du sentir bon dans l'atelier)... Pas trop difficile à travailler, le pin ?
  6. Tout pareil. Après si l'on exige juste que l'arc soit fait en véritable bois d'arbre, l'osage peut convenir ...
  7. MP envoyé. Je suis tombé récemment sur un site qui propose à la vente des plans pour reproduire des objets historiques. Je me suis dit que la démarche est intéressante, il y a pas mal d'idées pour tout un tas d'objets divers et en plus la démarche est multi-époque. Il faut juste fouiller un peu et ça peut donner des idées, je trouve... Là ce sont des modélisation d'objets d'époque viking : https://leplanhisto.com/categorie-produit/annexe/civilisation/viking/
  8. Je compatis avec toi : les cordes, moi ça me fait toujours un peu suer ... Pour la teinture au brou de noix, très bonne idée et si tu la cires juste après, tu vas coincer (plutôt que fixer) ta couleur dans la fibre !
  9. ...ensuite il y a l'option gabarit : avec de l'habitude, on arrive à reproduire exactement les mêmes courbures aux deux bouts de l'arc (sur la photo le reflex est obtenu par la technique du kerfing et non par courbage à la chaleur) :
  10. Salut Emile ! Ça fait un petit moment que je m'essaie à la chaleur sèche sur l'orme et ça m'a plutôt réussi jusque-là. J'utilise un décapeur (j'imagine qu'un québécois appelle ça un "fusil à décaper") et quant au "fusil à air chaud", j'avoue que j'essaie de traduire ça dans mon patois à moi mais il me manque une petite initiation au français jacté dans la Belle Province, tabarnak (sans vouloir non plus vexer nos amis canadiens que je salue au passage) ! Si c'est d'un chalumeau que tu veux parler, il vaut mieux éviter : l'intensité de la chaleur est beaucoup plus facile à gérer au décapeur (sans parler du fait qu'une flamme allumée dans un atelier peut toujours être potentiellement dangereuse). Avec le décapeur, il faut prendre son temps et s'assurer que le bois est vraiment chaud à l'intérieur si tu veux réussir à le déformer à la chaleur. La force exercée par des serre-joints sur un gabarit doit aller de pair avec la montée de la température interne du bois. Mais avant tout, il faut réfléchir à comment déformer ta pièce de bois. Là je fais agir des poids à un bout de l'ébauche qui elle-même est fixée à un autre point dans l'étau :
  11. Dans l'article, je trouve que le lin utilisé a une très belle couleur (brun/beige) et je n'ai jamais réussi à trouver que du lin blanc. Si quelqu'un a une piste pour pouvoir commander du fil de lin qui ne serait pas trop blanc, je suis preneur ...
  12. Dans tous les cas de figure, évite soigneusement le genre de tente ci-dessous : ça évoque plutôt le bas Moyen Age (ou Moyen Age tardif), l'univers des joutes de chevaliers dépeintes dans les enluminures des XIVeme et XVeme siècles et on ne manquerait pas de te faire remarquer l'anachronisme... En plus, elles sont plus chères et ton porte-monnaie ne pourra que te remercier !!!
×
×
  • Create New...