Jump to content

Le Paresseux

Membres
  • Content count

    1717
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9

About Le Paresseux

  • Rank
    hyperactif contrarié

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    46
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bouts de bois...

Recent Profile Visitors

1675 profile views
  1. tir "instinctif"

    Le livre de Coche m'est passé sous les mains un jour mais je n'ai pu malheureusement que le feuilleter vite fait, le bouquin n'étant pas à moi. Je croise dans mes tournois quelques archers qui ont été à l'école de JM Coche et qui sont loin d'être des brêles. En ce qui me concerne, je n'ai jamais réussi rien de bon avec le "poussé-tiré" et je préfère continuer à tirer à ma façon : c'est toujours un trop rapide mais bon... Je me contente de ça pour le moment...
  2. Frêne bourguignon

    Une bien jolie ligne ! J'imagine que les 30 mm correspondent à la largeur. Mais qu'en est-il de l'épaisseur (because il a l'air guère épais)(comme aurait dit Tolstoï ) ?
  3. Produit d'un jour pluvieux

    De la bien belle ouvrage comme d'habitude ... Ou le mariage heureux de manches robustes et de lames magnifiques ... L'obsidienne m'évoquera toujours les "macahuitl", ces épées en bois aztèques qui étaient elles-aussi incrustées de lames issues de la même matière... Ça devait faire mal même si là encore le moindre coup porté était susceptible d'endommager l'arme...
  4. Un jour un British qui m'avait vu écrire de ma fausse patte m'avait dit (faut l'imaginer avec l'accent) : "aow, vous êtes gauchier"... Ça m'avait bien fait rigoler : oui, tout à fait gauchier (ou plutôt gauchié ?), mister l'angliche ...
  5. Gaucher pour le tir à l'arc, la guitare, la flûte à bec (il y a longtemps à la petite école)(mais quand même possiblement ambidextre pour le pipeau ) ; gaucher pour l'écriture, le dessin, la peinture etc. Droitier (j'allais dire "normal" ) pour les couverts (fourchette, couteau) et pour le glouglou . Et encore droitier pour ce qui est des pattes du bas : foot (même si je suis une vraie quiche) et pied d'appel droit pour la gym au bahut (il y a des lustres : saut en hauteur, en longueur, en large et en travers etc.)...
  6. la scie à feu

    Je ne connaissais pas cette technique. Merci pour le partage !
  7. Petit nouveau

    Bienvenue à toi !
  8. Branche d'if

    N'ayant aucun appareil pour mesurer le taux d'humidité du bois, je préfère laisser mes ébauches dans le même environnement (pièces sèches et non chauffées) tout au long du dégrossissage et ne les rentre dans une pièce chauffée que quand les cotes commencent à se rapprocher des mesures définitives (et qu'aucune fente n'est apparue jusque-là). Pareil que Link. Tes 2 reflex en bouts de branches sont prometteurs : ce serait top si tu pouvais les conserver jusqu'à la fin...
  9. Prunus 66''

    Pas mieux. Le dos non écorcé d'un arc nécessite peut-être d'être nourri régulièrement d'huile pour éviter un dessèchement problématique (un peu comme le cirage de chaussures en cuir) ? Si c'est le cas, ça reste de mon point de vue un solide argument en faveur de l'écorçage. J'étais déjà tombé (sans me faire mal, heureusement ) sur des vidéos de ce gars et j'aime bien l'enthousiasme communicatif du bonhomme qui a conservé sa part d'enfance tout en avançant dans l'âge ...
  10. Prunus 66''

    Merci (j'avais trouvé et visionné entre-temps la vidéo en tapant les mots-clés dans Gogol) ! Apparemment, garder l'écorce n'a pas été dommageable pour l'arc dans cet exemple. Il me semble que le gars a malgré tout pris soin de légèrement la poncer en surface de même qu'il l'a généreusement enduit d'une huile qui a du pénétrer en profondeur : ce qui explique peut-être cette absence de casse ? Je comprends que tu aies voulu conserver l'écorce sur ton prunus : esthétiquement, c'est une option plutôt séduisante... En tout cas, c'est un bois qui semble bien convenir à la facture !
  11. Prunus 66''

    Ça pourrait être utile d'enlever l'écorce au dessus de ce trou pour voir s'il y a effectivement en dessous un départ de galerie causée par une petite bébête, histoire d'approfondir l'autopsie... La branche intacte de l'ébauche peut encore servir si elle est raccordée à la poignée à une autre branche, il y a quelques exemples d'arc faits en 2 parties sur le forum... Si jamais tu as un lien vers la vidéo, je pense que ça pourrait en intéresser plus d'un... Je ne sais pas si je m'aventurerai à essayer de fabriquer un arc en érable sous peine d'une autre déception (il me semble que les avis sont mitigés sur le forum quant au potentiel toxophile de cette essence mais bon je n'ai jamais essayé et ne possède pas non plus la science infuse)... +1 : on passe tous par là... Si tu es vraiment mordu par la facture et que tu as la place de pouvoir stocker des billettes, ça pourrait être intéressant de compléter également le stock de bois à travailler avec du frêne (facilement trouvable) et pourquoi pas de l'arbustif (cornouiller, fusain, aubépine etc.)...
  12. Prunus 66''

    Je vais essayer pour la première fois d'anticiper la puissance finale désirée lors de la fabrication (c'est dire si je n'en suis qu'à mes débuts dans la facture) et je suis bien d'accord qu'il ne faut pas chercher à trop extrapoler sur la casse de ce prunus (qui a pu céder pour une toute autre raison)... Mais bon, je persiste à trouver très audacieux de chercher à fabriquer un arc en voulant conserver l'écorce sur le dos ...
  13. Prunus 66''

    Toutes mes condoléances ... Ceci étant, je rejoins l'avis de Pedro concernant l'écorce. Un membre du forum m'a envoyé des photos de ses arcs en cornouiller non écorcés. Je lui ai demandé si celle-ci ne se craquelait pas à l'usage et il m'a répondu par l'affirmative sans que ça paraisse l'inquiéter (ce que j'ai du mal à comprendre). Perso, écorcer me semble être un passage obligé avant d'aller + loin dans le travail de l'ébauche : je n'ai jamais cherché à fabriquer un arc sans l'avoir fait au préalable. Il est vrai que ça peut prendre parfois du temps (surtout quand on est soigneux et qu'on ne cherche à enlever que le strict nécessaire) mais je ne vois pas comment il est possible de visualiser correctement l'état du dos d'un futur arc sans en passer par là. Je suis actuellement en train de travailler sur un projet d'arc en orme et un écorçage minutieux et patient (étalé sur 3 sessions : c'est dire si j'y ai passé du temps) m'a permis de me rendre compte d'une toute petite visite d'insecte sur le dos (qui disparaîtra peut-être complètement après un léger ponçage). Un facteur averti en vaut deux...
  14. Arc en frêne besoin d'avis de connaisseur

    Humm ... Si le dos de ton futur arc est vraiment la face que tu nous présentes, j'ai l'impression que tu as décidé d'adopter un débit en quartier pour ton projet... Me trompe-je ?
  15. Sorbier des oiseleurs bon?

    Désolé, je me suis mal fait comprendre... J'avais déjà passé un coup de colle aux extrémités dès la coupe (comme je le fais systématiquement sur toutes les billettes) mais ça a un peu refendu après un récent écorçage donc j'ai du remettre un coup de colle (c'était un 2eme passage, quoi) (débutant d'accord mais quand même pas aux fraises à ce point-là )... Et j'ai comme dans l'idée que je n'ai pas fini de surveiller la billette...
×