Jump to content

Le Paresseux

Membres
  • Content Count

    2486
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18

About Le Paresseux

  • Rank
    hyperactif contrarié

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    46
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bouts de bois...

Recent Profile Visitors

3519 profile views
  1. Bienvenue à toi !
  2. Il y a eu des forges hydrauliques qui fonctionnaient au bas moyen âge. Nul doute qu'elles permirent la production "en série" de ce genre de pointes (entre autres) : https://journals.openedition.org/archeomed/13587
  3. Primitifs comme on les aime (après j'amincirai perso un peu les extrémités mais chacun fait comme il veut) !
  4. Pour ce qui est de Facebook vs forums, je dois dire que c''est un peu mon impression, également. Hélas... Désolé pour le manque de réponses par rapport à tes sujets ouverts mais mon truc étant plutôt les bouts de bois, je ne peux être d'une grande aide par rapport au matériel dont tu parles ...
  5. ...et la peau protège les tendons de l'humidité. Nous ne vivons qu'en zone tempérée...
  6. OK grand merci pour le schema (et les compliments) ! À propos, je veux bien reconnaître que ça peut sembler excessif d'avoir posé ce patch bien avant d'avoir fait travailler l'arc mais j'ai eu une mauvaise surprise il y a quelques années avec un arc en frêne. Cet arc-là présentait ce genre de défaut sur un des angles de l'arc côté ventre et à peu près au même endroit (1er tiers de la branche en partant de la poignée). J'avais du tirer quand même quelques centaines de flèches sans problème particulier avant que la micro-fissure apparaisse. Je me rends à Bordeaux quelque temps après et j'en profite pour montrer l'arc et la zone problématique à Pierre qui me dit que ça ne lui paraît pas bien grave et me conseille de marquer au crayon la zone pour pouvoir vérifier si le dommage s'aggrave ou non. Revenu chez moi un peu de temps après, je bande l'arc et tire sur la corde à peine de quelques pouces et voilà-t-y pas que le galopin me pète entre les doigts sans crier gare. La cassure est naturellement parti de la micro-fissure. Depuis ce moment, j'en ai conclu qu'il reste quand même très difficile de prévoir les casses à l'avance (y compris de la part des facteurs bien plus expérimentés que moi)(à moins évidemment que les premiers soient à même de lire dans le marc de café) et c'est pourquoi je préfère me livrer à ce genre de bricolage dès que j'ai un doute. Si ce genre de souci apparaît en bout de branche, je laisse évidemment tel quel, les contraintes n'étant pas les mêmes. J'admet également que les rainures que j'ai faites sur le patch à l'époque (façon gaufrette) étaient franchement excessives mais c'était la façon dont je les faisais il y a quelques années. Aujourd'hui, je me contente de strier légèrement les zones à coller avec un morceau de scie à métaux et ça me paraît suffisant.
  7. At last but not least, quand je dis que mon arbre d'équilibrage est gondolé, je n'exagère pas. Il faut que je remplace l'isorel par du contreplaqué épais par ce que j'ai du mal à faire confiance à la rectitude de mon quadrillage...
  8. ...et une dernière photo ou j'ai posé l'arc à côté de celui que j'ai fabriqué juste avant et qui fait 55#@28", histoire de visualiser l'écart au niveau de la longueur. Voilà, bon je vais encore tirer avec le "petit" histoire de m'assurer qu'il n'y a pas de blême. Ça gâcherait mon plaisir d'offrir un arc pas suffisamment bien équilibré et donc pas forcément fiable et durable... Allez, je vais continuer à toucher du bois !
  9. ...le design de la poupée du haut permet au doigt d'accrocher facilement la branche quand on le bande en passant une jambe entre l'arc et la corde (comme je le fais habituellement) mais j'ai aussi prévu de fabriquer une fausse corde adaptée car le pote a l'habitude d'en utiliser une...
  10. ...vue sur la poignée et une des ligatures de fil (de lin ou de chanvre, je ne me rappelle plus). Comme il y en a 2 sur la branche du haut, j'en ai rajouté 2 sur la branche du bas pour l'esthétique...
×
×
  • Create New...