Jump to content

ifir

Membres
  • Content Count

    144
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Posts posted by ifir


  1. Par respect pour les anciens et ceux qui ont créer les mythologies, je dirais : ne commettons pas l'erreur d'analyser avec nos cerveaux "cartésiens" (entre guillemet car c'est là aussi largement une auto illusion dans la quelle nous nous complaisons) des discours dont les buts et les origines nous échappent aujourd'hui.

    Pour en avoir absorber en grande quantité dans ma jeunesse , j'aurais tendance à dire qu'une représentation cosmologique mythologique (ce qui est le cas des tortue sous le disque et toute autre représentation dans ce genre, tout comme du créationnisme à mes yeux du moins) n'avait pas pour but de décrire l'univers d'une manière scientifique, chose bien en dehors de leur portée, volonté, conscience; mais de transmettre des valeurs et des modèles psychologiques à leur propres communauté. De fournir un cadre psychologique rassurant permettant à la communauté de lutter contre l'angoisse de l'inconnu et permettant également aux classes dirigeante de fournir un modèle permettant la pérennisation de leur réalité. Moi même, dans ces conditions là, j'aurais souscrit aux solutions qu'ils ont trouvées. Ils n'étaient pas plus idiot que nous, la somme de connaissance amassée par les génération antérieures était juste énormément moins grande.

    A contrario, peut-être cette somme devient tellement grande qu'elle provoque une angoisse chez certains, combattues en "revenant à la réalité" (leur principal argument étant une photo d'un lac et d'une maison). Cela peut se comprendre aussi. Les traiter d'idiot me semble un énorme raccourci, de manière générale les sciences (dont je suis très friand) me semblent s'éloigner de plus en plus de l'univers psychologique de beaucoup de monde au fur et à mesure que la taille et la complexité de ces dernières augmentent. Ce qui permet l'apparition d'univers psychologiques plus simples, plus compréhensible, plus adapté au capacité de notre conscience tels que ceux existant sur la toile. 

    Ce n'est donc pas à proprement parler de l'imbécilité mais un besoin de faire cesser des angoisses qui rencontre un packaging solution tout fait (tout comme les djihadiste en propose un d'ailleurs). Pour répondre à ce problème il faudrait que les sciences propose un packaging accessible et censé, qu'elle influence le monde politique pour que cesse les incohérences de cette dernière. Je ne prône pas un dieu science, loin de moi, car elle n'est jamais faites que par des humains et force est de constater qu'à l'heure actuelle le nombre d' "études" prouvant tout et son contraire en perde plus d'un. De plus ce pouvoir placé au mains de scientifique (et donc humain) provoquerait les même symptômes qu'en politique (il suffit de constater l'augmentation des cas de fraudes scientifiques au fur et à mesure que l'importance des publications pour la carrière augmente)

    J'avais aussi pensé à la géométrie non euclidienne, mais je les vois mal expliquer la finitude du disque par le rétrécissement de notre taille au fur et à mesure de notre approche des bord du disque, ce qui explique le fait que nous n'y arrivions jamais et sans nous en rendre compte.... S'il essayait je serais curieux de voir cela, héhé

     

    Bien à vous

    Ifir


  2. La définition de l'enfer et de ses habitants est souvent crée par le gagnant (si robespierre avait été dans le camp des gagnants il serait un héros aujourd'hui...). En outre le nombre d'homme (politique ou dirigeant privé pour ne citer que les plus visibles) qui agissent de la même manière est phénoménal. Leur enfer se nomme tout au plus parachute doré  et au pire retrait pendant quelques temps de la vie politique. N'y aurait-il pas deux poids deux mesures sous pretexte que l'émotionnel y est impliqué de manière forte???

     

     


  3. Si je ne m'abuse le taux de déforestation a chuté depuis ces infos qui datent, mais c'est à vérifier. Maître de l'espace ne veut pas dire qu'on excelle dans l'art d'en disposer mais juste qu'on peut le modeler à sa guise et de fait il a encore des progrès à faire

     

    BAT


  4. Dans un chouette documentaire sur les grands arbres de la forêt tropicale et leur mil ans de longévité une belle phrase:

    "Les Humains sont maîtres de l'espace alors que les arbres sont les maîtres du temps"


  5. Pour des gens qui aiment se taper dessus, sentir la sueur de l'autre et voir sa tête en morceaux (je parle des combats de l'époque), il est vrai que se faire tuer de loin peut sembler lâche. A l'inverse si il arrive dans la distance de son arme face à un archer, il n'y trouvera surement aucune trace de lâcheté. Comme quoi tout dépend de notre vécu et de ce que notre cerveau a expérimenté.

    Pour ma part j'y vois juste deux types d'armes ayant des distances d'efficacité différente. Pratiquant le sabre moi même, je peux me mettre à leur place mais au final il s'agit d'une idéalisation de la guerre avec ses codes d'honneur et tout le tintouin alors qu'en fait il s'agit surtout d'occir l'autre pour rester soi-même en vie, Là est le fondement, le reste n'est que construction psychologique.

    Un peu comme avant les grandes guerres, les soldats des deux camps se voyaient la fleur au fusil mettre une raclée à l'adversaire, forcément moins capable, en quelques mois, s'il vous plait monsieur.

    Et comme dirait Brassens, la suite leur prouva que non.......

    Eau douce et rire léger

     

    ifir

×
×
  • Create New...