terb

Membres
  • Content count

    4204
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

About terb

  • Rank
    Chasseur de mousse

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    07

Contact Methods

  • Website URL
    https://www.youtube.com/c/SapristiRemoulade

Recent Profile Visitors

1332 profile views
  1. c'est sûr ... ça va finir que je vais encore te racheter tes chutes
  2. loin de moi l'idée de te piquer tes design, mon cher Patrick moi c'est pour voir si je peux faire des étuis de couteaux en écorce que ça m'intéresse !
  3. intéressant ! ça pourrait aussi m'intéresser
  4. moi je parlais de mettre une goutte au bout, je n'utilise pas la Patex 100% pour coller les plumes sur le tube.
  5. je trouve que ni la cyano (super glue) ni la flechtite ne font bien le boulot pour ça. ce que j'ai trouvé de mieux c'est la Patex 100% qui n'est pas la plus puissante des colles mais qui a l'énorme avantage de garder une bonne souplesse après séchage. dans ce rôle de protection de pointe de plume, je trouve que c'est vraiment ce qu'il faut. la néoprène ça colle sévèrement mais la qualité de l'application est vraiment critique. il faut vraiment respecter le procédé "colle contact", pas forcément facile lors d'une réparation ! la cyano, sauf cyano aditivées (et encore), pour moi c'est inapte au collage des plumes, ça supporte très mal les vibrations. indeed oui, mais plutôt dans le bon sens, en l'occurrence :) les colles marchent mieux quand il fait chaud, globalement (ça vaut aussi pour les stickers) (reste que du vieux double face a possiblement mal vieilli, bien sûr) le dégraissage est crucial pour un bon collage en effet. rien ne colle sur un corps gras ! il faut toujours dégraisser avant de coller. toujours, toujours, toujours. par contre avec un collage de qualité, normalement on peut huiler après. personnellement je n'utilise pas de fûts bois mais si j'avais à le faire avec des plumes naturelles, je pense que j'essayerais la colle vinylique (colle à bois dite "colle blanche"). c'est une colle qui garde une certaine souplesse, qui est facile à vivre et qui aime bien les matériaux poreux, ça pourrait fonctionner.
  6. Time To Burn - Nayeli
  7. en complément, si jamais ça intéresse du monde : j'avais lu pas mal de trucs sur ce fameux cuir bouilli, sujet au combien passionnant puisque d'après pas mal de sources, il semblerait qu'on ait plus ou moins perdu la recette et qu'il y ait assez peu de certitudes (je parle là de pièces d'armures, pas de livres ou autres). certaines sources, appuyées par des essais, supposent que le cuir n'était pas bouilli dans l'eau mais juste légèrement chauffé (à nettement moins de 100°C) dans du collagène dilué, en fait un peu la même chose qu'une colle de peau. ce qui donne l'impression que ça bout, c'est qu'une fois plongé dans le liquide le cuir se vide de son air donc ça fait des bulles. les cavités sont alors remplies par le collagène qui, une fois sec, consolide énormément le cuir sans pour autant le rendre cassant (mais il devient tout de même beaucoup plus rigide qu'avant le traitement). j'avais vu des démos de tir sur du cuir "bouilli" de cette façon, c'était assez impressionnant !
  8. ah ouais, j'étais déjà tombé sur cette méthode, je suis plutôt d'accord avec Mar04, autant percer :)
  9. je ne devais pas avoir les yeux en face des trous (en fait je pensais que tu voulais faire le record de vitesse de projectile, du coup je ne comprenais pas trop)
  10. guiness ou pas, moi je m'en fous, je suis un scientifique dans l'âme, je veux des chiffres je suis tout à fait persuadé que ton arbalète peut faire péter du record, et tu le sais ... mais ... record du monde de quoi exactement ? distance, puissance, rendement, ... autre ... ? (distance/puissance réelle du modèle au 1/6, les rapports aux 1/1 étant relativement incertains je préfère de la mesure brute, ça me semble nettement plus parlant) fais péter du chiffre, bon sang de bois ! (edit : désolé si je suis chiant, mais pour moi, un record du monde, c'est un truc important ; ça pose un peu le jalon de ce que l'humanité est capable de faire, et donc ça mérite de chiffrer le truc strictement, c'est là qu'est toute la beauté de la chose )
  11. oh c'est cool ça, c'est fait comment ? pointé au burin à la forge ? celui de gauche a l'air soudé mais c'est peut-être une vue de l'esprit liée à la finition (j'ai encore jamais fait de trou à la forge, mais je nourris le rêve secret de me forger une petite hachette, un de ces quatre ... )
  12. Boss Hog - Ski Bunny , c'est purement génial (si on apprécie le style garage new-yorkais, du moins)
  13. je marque assez souvent des trucs sur des construction en bois (pas des arcs, mais plein d'autres trucs), avec le même petit problème de bavures dans le cas de bois poreux. sur les bois durs (à priori quand même souvent le cas pour les arcs ?) ça bave nettement moins, sans pour autant être parfaitement net. par contre je n'ai pas eu de teinte rose, ça dépend peut-être de la marque du stylo CD ... ou de l'exposition aux UV qui est forcément très agressive pour certains pigments. Patrice, utilises-tu un vernis polyuréthane anti-UV ? c'est quand même coriace le PU ... (de loin ce que je préfère en terme de vernis "tout terrain") anyway, je pense que c'est mieux d'avoir un marquage rosé et un peu baveux que pas de marquage du tout, en particulier sur une facture pro. l'avis inverse se défend aussi, ce n'est que mon avis :) sinon sur mon bien aimé Scytian Model 2, le marquage est fait en blanc, manifestement avec un stylo qui écrit avec une peinture. je ne ménage pas spécialement l'arc (usage outdoor, quoi ) et pour l'instant ça n'a pas bougé. peut-être une piste ? edit : désolé Phil j'avais pas vu que tu parlais du stylo blanc avant moi
  14. un bête marqueur permanent fin, genre les stylos pour écrire sur les CD gravés, ça n'irait pas ?
  15. salut Hallex et bienvenu, je ne me rends pas compte de ton état de santé mais saches qu'en loisir il est possible de s'amuser avec un arc de très faible puissance, peut-être une piste :)