Jump to content

Ellenitnes

Membres
  • Content Count

    41
  • Joined

  • Last visited

About Ellenitnes

  • Rank
    Visiteur occasionnel
  1. il ne te reste plus qu'à essayer de mêler de l'argent dans la lame de tes couteaux! quoi? point de fusion? qu'est ce que ça veut dire? tout de suite des excuses!
  2. franchement merci, ça résume bien ce que je voulais dire et je pense que ça peut servir à tout le monde :) je n'avais pas trouvé de réponses à ces questions
  3. Mon intér^et premier en faisant cette "machine" n'était pas l'archerie, mais faire de petits trucs jolis. j'ai cherché sur le forum des choses qui s'en rapprochaient, et je ne les ai pas trouvé. j'ai du mal chercher. quand à la "difficulté" de fabrication, elle n'excède probablement pas celle d'un métier à corde flamande. quatre fils de fer de5 cm et 2de diam^etre, deux plaques de bois solide, type chute de bois d'arc, percées de 4 trous chacune qui tombent bien en face, on tortille les bouts de fil de fer de la m^eme manière, et on enfile le tout, une paire de serre joint pour fixer ça de manière réversible à une table, le tour est joué. (une fois qu'on a réussi les planchettes et le tout, c'est vingts minutes une demi heure quasi chrono)
  4. Là robin je dis mauvaise idée!!! on ne teste pas sur les gens!!!!!!!!! Pour avoir fait du GN, soit tu testes sur toi m^eme... ce qui n'est pas terrible mais au moins tu ne risques pas de blesser quelqu'un d'autre, soit tu trouve un autre moyen, ce que je trouve autrement plus responsable... Je suis aussi étonné pour la puissance de l'arc, ici en france la puissance est plut^ot comprise ente 15# et 20# selon les GN (je parle d'expérience) et du bois bien poli et peint de la bonne manière, ça peut faire métallique, surtout si tu as un figuriniste pour t'aider. pour gérer au mieux, je pense que j'aurais fait comme ça. Au moins tu peux faire ton réglage au poil. peut etre aussi peux tu ralonger ta corde, ça peut aider... et si tu as des potes qui ont utilisé la m^eme fibre de verre que toi; si tu prends leurs cotes (longueur de l'arc type de corde et longueur de celle ci) tu dois obtenir le meme genre de puissance, à peu près... sinon un arc de débutant avec des branches en fibre, j'en avais eu un qui m'avait co^uté 30 € à l'époque, c'est à dire pas cher, avec deux poupées assez solides pour l'arc en question. faudrait tester de prendre une des deux branches, récupérer la deuxième poupée, la fixer à l'autre bout et bander le tout... et si tu te décides à poncer ça, fais attention à ne poncer qu'un coté, j'ai idée que ça fait comme le bois, comme c'est des fibres, si tu ponces le dos de ton arc il va craquer...
  5. D'abord je suis content que vous m'ayez répondu. donc merci. j'aime beaucoup vos réponses à tous les deux. je vais modifier mon premier post pour que le vocabulaire corresponde à celui de pierre qui me parra^it plus adapté :) J'ai souvent eu l'occasion de passer par ton site pierre, et j'ai beaucoup utilisé ces connaissances. http://www.archerie-primitive.com/fabrication/corde.htm . ma petite machine ne fonctionne pas sans deux pièces que je n'ai pas prises en photo, n'ayant pas d'intéret particulier: la première est un écarteur pour que les torons se tiennent à distance les uns des autres, et la seconde est un crochet mobile, ou pour mieux dire, muni d'une poignée qui permet de faire tourner la torsade à volonté. http://www.dailymotion.com/video/xczryj_fabrication-d-une-corde-par-le-cord_webcam#.UVhPgByme5k globalement le système est le meme que celui utilisé à guédelon, sauf que je fais avancer moi meme la "croix" ce qui a pour effet de régler le degré de torsion. Pour la corde que j'ai fait à la main et à deux torons, le diamètre atteint est de 3mm ou 2mm selon si on est sur deux torons ou un seul, donc ma section est ellipsoidale avec un axe de 3mm et un autre de 2mm, j'ai du le prendre en compte lors de la fabrication des encoches. Et je gèrais facilement le degré de torsion en écartant plus ou moins les brins. pas besoin de torsader moi m^eme à la main derrière... (méthode dite du point mobile au dessus, j'ai essayé l'autre et je la trouve peu pratique) Quand à Loy, tu dis que tu trouves les cordes à trois torons plus solides? peut etre que ça joue aussi avec l'élasticité de la corde, le nombre de torons. Je suis content que vous vous soyez intéressés au sujet :) merci encore.
  6. Bon le titre de ce sujet peut être bizarre, mais j'ai l'intention d'entamer une réflexion de fond sur le sujet. 1) Mes premières cordes d'arc sont purement traditionnelles, construites tel que décrites dans les tutos et autres présentés ici. Autrement dit deux torons torsadés ensemble comprenant chacune la moitié des brins de la torsade finale. torsade ayant elle même 4 fois la puissance de l'arc auquel elle est adaptée. les autres tutos expliqueront mieux, j'ai suivi le même schéma. je vais prendre un exemple pour la suite: mettons un arc 60# avec des brins 20# ceci fait 240# pour la corde soit 12 brins, merveilleux comme ça tombe sur le nombre de brins que je veux :D On a dans tout ce qui est dit d'habitude: 2 torons de 6 brins torsadées ensemble 2) Réflexion sur la méthode J'ai vu pas mal de vidéos ou on voit des gens très expérimentés qui torsadent leurs torons, un dans chaque main, puis qui jonglent pour les torsader entre eux... cf: merci patriceBBref je trouve abérant le fait de passer la corde d'une main dans l'autre... voilà c'est dit. En effet, si on accroche les deux torsades sur un point mobile, et non serrées dans une pince comme sur la vidéo (par point mobile j'entends simplement attacher la corde à torsader à l'aide d'un simple noeud à une ficelle elle même attachée à un pied de table une pince ou un autre point fixe) que se passe t'il naturellement à ce moment là? la ficelle qui fait la jonction entre le point fixe et la corde se torsade, et la corde qu'on est en train de faire se torsade aussi, toute seule. On n'a qu'à torsader les deux torons, et la corde se torsade elle même pour éliminer le stress résiduel. on n'a plus besoin de passer les torsades d'une main à l'autre. Ca c'est dans l'idéal. bien évidemment, la ficelle se trosade aussi, et peut finir par craquer sous la tension ainsi exercée, il suffit alors de la remplacer, ou de la détortiller deux trois fois durant la fabrication. Nulle part je n'ai entendu parler de cette technique, mais je n'invente pas le fil à couper le beurre, si ça dit quelque chose à quelqu'un... 3) Réflexion sur les torsades. Pourquoi deux torons???? ma réponse est: deux mains => deux torons eh oui avec la technique ci dessus, on peut comprendre qu'en l'abscence de matériel plus sophistiqué, on utilise ce nombre de brins parce que c'est pratique... mais pourquoi utiliser ces mains alors que dans de nombreuses fêtes médiévales on voit des gens qui torsadent de grosses cordes, à partir de ficelle à bateuse pour obtenir des cordes de plusieurs cm de diamètre, avec plusieurs torons allant en général de 4 à 6. Ca fait longtemps que j'ai eu l'idée de reproduire le système, pour faire des cordelettes, afin de faire des galons pour mes costumes. ou simplement pour obtenir des fils de broderie à partir de fils de couture. et ça permet de mélanger les couleurs... une image vaut mieux qu'un long discours: http://l-atelier-de-la-sentinelle.over-blog.com/article-machine-a-tresser-72979678.html Me voilà donc avec ce petit outil très simple (et à l'époque j'étais encore moins doué de mes mains qu'actuellement) et la possibilité de faire des cordes torsadées à 2, 3 mais aussi 4 torons. du coup la corde serait plus "ronde" en section, avec plus de régularité verticale... le tout avec cette machine c'est d'éviter que la corde ne se torsade trop vite, par exemple en mettant un bout de carton entre deux. Y a t'il quelque chose qui s'oppose à ces trois idées? 1) le point mobile 2) la machine 3) les multiples torons.
  7. J'ai pensé à toi quand j'étais en train de faire ma housse :D la mienne est moins classe!!! vive les professionnels!
  8. Pour l'instant je cherche à faire deux volées de 5 flèches précises au 55 livres, d'affilée, avant d'aller audelà. Je me disais que le 32 ça faisait office d'échauffement tant pour les muscles que d'assouplissement pour les tendons... oui je suis d'accord sur le coup du agir/ subir.
  9. hmm mon arc actuel est entre 50 et 55 livres, c'est le premier que j'aie fait moi même. à mon club je m'entraine principalement sur un 32 livres avec de bonnes performances et au milieu de la séance je passe au 55 pour revenir au 32 quand je sens que je fais de la merde avec l'autre, qu'en pensez vous? Et j'ajoute que le 32 livres plus ça va moins je le sens dans les bras...
  10. >< faudrait qu'un modo les fasse fusionner :)
  11. Heu... c'est moi ou mes posts ont disparu????
  12. C'est pour ça que je suggérais que, avant de faire le moule en lui même, passer le bois du moule non dégrossi au four pourrait peut être le faire travailler, et libérer la tension qu'il contient. (mais pour le coup, peut être qu'après ce passage, le bois qu'on voulait utiliser sera complètement inutilisable justement)
  13. Ellenitnes

    Now Here

    En fait j'ai déjà fait un peu de forge et pas mal étudié le damas, mais le problème c'est que la forge que je peux utiliser est en Bourgogne tandis que je suis dans l'Essonne, et je n'y aurais éventuellement accès que durant l'été... sinon ça fait belle lurette que je m'y serais mis :)
  14. Si on utilise du massif, il faudrait le passer au four AVANT de le mettre en forme de moule non? comme ça quand il y repasse il y a moins de chance qu'il travaille de nouveau?
×
×
  • Create New...