Jump to content

Comtedelanorena

Membres
  • Content Count

    481
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Comtedelanorena

  1. Certes mon cher Pedro, comme tu l'expliques plus haut la version originale de la Spencer 7 coups en calibre 13 mm est en vente libre (D1) ! Elle a pourtant tué des centaines de milliers d'Américains (Sud et Nord), d'Indiens, de bisons et de gibiers divers ! Cela m'épuise de devoir tout le temps "justifier" de la dangerosité potentielle d'une arme miniature à échelle 1/4 ou 1/6 ! Les gens ne savent pas qu'il peuvent acquérir une arme ancienne D1 sans formalité. Que dire des répliques D2, chambrées en munitions modernes, donc facilement accessibles, pour lesquelles il suffit d'avoir 18 ans et un permis de chasse ou d'être inscrit dans un club de tir... La plupart des personnes qui me parlent de "législation" concernant mes miniatures oublient qu'ils possèdent pour la plupart des arcs et arbalètes de puissance létale, que l'on peut commander sur internet, pour lesquels il suffit : Législation Au regard de la loi, l’arbalète est considérée comme une arme de 6ème catégorie tout comme la matraque, le couteau ou le poing américain. Pour se la procurer, l’acheteur doit être âgé de plus de 18 ans. Le port et le transport de l’arbalète sont interdits, sauf en cas de possession d’un justificatif légitime ou professionnel (agent de sécurité…). Lors d’un contrôle, la personne transportant ou portant l’arbalète hors de son domicile et sans motif peut être condamnée à 3 ans d’emprisonnement et 3750 euros d’amende. La justification la plus courante est la licence d’une Fédération sportive agréée.
  2. Ce n'est pas un ancien officier de l'armée de l'air qui te dira le contraire ! Ce n'est pas l'arme, le pétard, la spatule qui sont dangereux, mais l'abruti(e) qui la(es) tient dans sa(ses) main(s)... Énorme la vidéo de "Spatula Battle 2", je me suis bien marré !
  3. Aucunement ni humour, ni non sens, de la simple logique et un peu de physique... Je répète et réitère ma question que préférez vous avoir en face de vous avec l'intention de vous nuire ? Une carabine tirant des pellets de 0,5 grammes et 3,5 mm de calibre ou une arbalète pistolet de 80 lbs (39 euros sur internet) elle en vente libre et accessible à tous les gosses du quartier ? Non-sens vraiment, qu'en pense ce jeune garçon d'après-toi ? Son commentaire "Les médecins m'ont dit que le trait était à 2mm de distance de toucher un nerf qui aurait pu me tuer, et plus bas, je n'aurais jamais pu parler à nouveau. Pour moi c'est tout vu, l'énergie cinétique d'une balle de ce poids est notablement inférieure à celle de la moindre flèche d'arc d'initiation ou d'arbalète "jouet" pourquoi toujours vouloir faire la chasse aux sorcières ? C'est une miniature qu'il faut manipuler avec attention certes, mais beaucoup moins dangereuse qu'un gros pétard (en vente libre lui aussi) point barre.
  4. Critique totalement infondée mon cher Seregon, tu me connais mal ! Question pinailleur, Je suis un perfectionniste compulsif... Mes posts sont interminables et je sais que parfois je saoule, mais il faut bien lire entre mes lignes... Sur Hostingpics photos 11 et 12 de cette planche > La Spencer d'Aimé désossée ! > http://www.hostingpics.net/album/ElZurdo-301265.html je stipule "Il s'agit d'une douille de 56/50 qu'il a scié et évasé et d'une balle de 13,45 mm qu'il modifie en la rendant conique. " " La balle d'Aimé est un poil trop courte (38 mm). La vrai 56/56 mesurait de 39,6 mm (Winchester) à 42 mm suivant les fabricants" Ce n'est pas une Spencer 56/56 d'origine mais une bitza faite pour pouvoir tirer au stand (les 56/56 percussion annulaire ne sont plus fabriquées depuis 1920)... Voici la vraie 56/56 tu conviendras que ma réplique est pour le moins ressemblante, non ? Pour la dernière photo il s'agit du modèle Winchester à gauche. Tout comme pour les flèches, les manufacturiers de cartouches s'octroient des différences notables de forme, de taille d'étui ou de matière (balle d'entrainement en BOIS !!!)
  5. SALUT A TOUS, J'espère répondre à votre attente en créant ce post sur la fabrication de la Spencer à l'échelle 1/4 que je vais créer en 2017. L'objectif est double : 1/ Réussir à fabriquer une réplique à l'échelle 1/4 entièrement fonctionnelle tirant 7 cartouches de 3,5 mm de calibre. (il n'existe que quelques artisans au monde qui fabriquent ce genre de folie) 2/ Faire en sorte que la fabrication puisse faire l'objet d'une mini-série (10, 20 plus ?) pour répondre à la potentielle demande et baisser les coûts de production... Pour vous remémorer le challenge de fou et vous mettre en bouche voici les 2 liens déjà communiqués et une photo de la cartouche que j'ai conçu pour la Spencer 1/4 (3,5 x 10 mm) à côté de l'originale (13 x 40 mm) ! L'idée du projet > http://www.hostingpics.net/album/ElZurdo-301499.html La Spencer d'Aimé désossée ! > http://www.hostingpics.net/album/ElZurdo-301265.html
  6. Bon vent à toi l'ami "Chouette", que tes vols dans les nimbes de l'au-delà soit aussi longs et tendus qu'un tir d'arbalète... Sincères condoléances à tous ses proches.
  7. Il en existe plein d'autre souvent des inventions plus ou moins fonctionnelles ! :pfff: Tape "repeating crossbow" sur GOUGOULE (c'est le nom anglais, nos amis Américains sont friands d'originalités) tu verras beaucoup de belles choses et d'autres complètement ubuesques !
  8. Quand je parle de puissance de 60 livres je parle de celle de l'arc...pas de l'effort musculaire à fournir ! :ouf: Le trait de génie de cette arme (conçue entre -200 Avant JC ou 200 après, les avis diverges), c'est l'effet réducteur d'effort du levier d'armement. La cinématique particulière du levier sur l'arbrier, fait que lors du mouvement arrière du boitier on bande la corde tout en démultipliant l'effort, tout simplement génial ! :115:​ La plupart des chu ko nu étaient conçus pour tirer le talon de la crosse en appui dans le creux de l'aine... Il est alors possible de tirer 10 carreaux très vite, sans trop forcer. Une vidéo vaut mieux qu'un long discours ! Ici les puissances sont volontairement basses, avec des arc en bambou multi-lattes s'eusse été différent ! :pfff:
  9. Tout dépend de la puissance de l'arc et de la taille du chu ko nu, bien évidemment. Sur mes vidéos on voit bien la différence de taille On attribue parfois des cadences fantasques au chu-ko-nu (10 traits en 15 secondes) ! 10 traits par minute est plus réaliste... l'arbalétrier n'avait pas une remorque pour trimbaler ses traits ! A savoir que pour tirer à ce rythme l'arbalétrier aurait du fournir un effort musculaire d'au minimum 10 fois 20 livres en 15 secondes avec un bras tout en visant la cible... le mec c'est Stallone ou Schwarzy ! La puissance variait entre 15 et 60 livres suivant la taille et la conception de l'arc, les traits étaient courts et fins, très pointus et peu pénétrants, souvent enduits de poison.
  10. Super mon grand, c'est bien de créer quelque chose de tes propres mains ! :29: :29: Les carreaux doivent descendre tout seul sur la corde, par gravité. C'est juste une question de jeu et d'ajustement. :smart: Il n'est pas nécessaire de posséder des machines outils pour fabriquer 1 chu ko nu réaliste et fonctionnel. En 20-30 heures de temps, tu peux fabriquer 1 chu ko nu très correct. Voici 1 lien sur mon blog et 1 vidéo qui peuvent t'aider pour ta prochaine réalisation. http://armesminiatures.blogspot.fr/search?updated-max=2012-11-22T04:11:00-08:00&max-results=7&start=3&by-date=false
  11. Salut à toi OWL, Merci pour les compliments sur mon travail, cela fait toujours plaisir et ce sans être (complètement) narcissique ! :06: Pour ce qui est du doigt trop tard... J'ai déjà testé le piquant de mes traits à bout portant... :113: La peau de l'index droit a été proprement découpé de 5 bons mm (heureusement sur la périphérie)... Quant à Viollet-le-Duc ses "interprétations" ont au moins le mérite d'exister. Je pense que dans le cas présent (c'est l'un des plans d'arbalète le plus reproduit par les facteurs amateurs et pros) il n'était pas loin de la vérité. De mon côté, je suis obligé d'adapter "l'historique" au "pratique" et surtout à l'échelle 1/6 ! Comme tu l'as justement remarqué, une arme de 15 cm de long et de plus de 15 livres de puissance nécessite quelques entorses à l'esprit.originel pour préserver la sécurité des personnes et la fiabilité de l'arme.
  12. C'est vrai, tu as dit que cela ne devrait pas me poser de problème, ce qui n'est pas la même chose ! En fait, je vous raconterais mes déboires, lorsque je m'essaierais à la chose, ce n'est pas pour tout de suite... :ouf: Gilles
  13. Salut Pedro, :29: Faire une arme miniature est toujours compliquée, un arc lamellé peut paraître simple à faire mais la difficulté va être ailleurs ! Le choix des matériaux tout d'abord, le bois que j'utilise est à l'échelle "1", ses fibres, sa densité ses veines aussi... à l'échelle 1/5 ou 1/6 cela se "voit" et les caractéristiques mécaniques diffèrent. Après réussir un collage "très serré" n'est pas aisé, il faudra que je fabrique des outils spécifiques, surement une "forme" (moule positif et négatif) de l'arc. Enfin dernière difficulté, ma parfaite ignorance des choses de l'archerie... Je suis très loin de me poser les questions du "spine" car je fabrique beaucoup à l'instinct, les test de tirs m'éclairciront les idées !
  14. Un grand merci à toi Patrick :07: Un compliment venant d'un facteur d'arc de talent comme toi :115: (ou d'un autre artisan, je ne suis pas sectaire) a toujours une saveur particulière....Celle de la reconnaissance par un un pair, j'en suis très heureux et pas peu fier ! Je sais que tout le monde n'apprécie pas la "miniaturisation", certains n'y voient qu'un jouet pour adulte, d'autres y sont tout simplement indifférents... :100: Heureusement certaines personnes perçoivent la beauté et le travail qui se cachent derrière une arbalète au 1/6. Tu en fait partie, je t'en suis gré. :topmerci: Un jour, je ferais un lamellé collé au 1/5 ou 1/6 juste pour le fun ! Tu en seras le premier informé et mis à contribution pour avis technique et artistique :109:. Adessias. Gilles
  15. Coucou Jénésise, Cela me fait toujours très plaisir de te lire (et ce, malgré quelques entorses à la langue de Molière, sic... ). Tu restes mon plus fidèle "fan" sur ce forum ! Merci pour tes gentils compliments, j'essaie de faire de mon mieux... :topmerci: Comme le bon vin, j'espère me bonifier en vieillissant... Bientôt la cinquantaine et j'ai encore tellement de projet en tête... J'espère pouvoir faire l'année prochaine l'arbalète moderne de "OUF" (à poulie et tout le tsoin-tsoin) ou une "médiévale" de chasse très haut de gamme (les 2 à l'échelle 1/6). L'avenir nous le dira. :) Adessias, (Expression provençale réservée généralement aux amis et aux proches pour dire au-revoir qui signifie littéralement Que tu sois à Dieu (a Dièu sias) en français Dieu te garde, à Marseille on prononce adeyche.) Gilles
  16. Merci à toi Cwlwch, je ne suis pas sûr de l'avoir bien prononcé (quand je pense que l'on me dit que Comtedelanorena, c'est trop long :06:) Cela fait toujours plaisir d'être félicité par quelqu'un qui s'essaie également à la miniature . C'est un art difficile et souvent ingrat car peu de gens perçoivent la difficulté de miniaturiser... Adécias Gilles
  17. RECOUCOU !!! :lol!: Voici la suite et fin de la fabrication de cette arbalète pas vraiment "médiévale" mais 100% Française, oui monsieur ! :France: En France, on n'a pas de pétrole mais on a des (petites) idées ! Adécias. Gilles
  18. Coucou les copains et les copines, :37: Pour ajouter de l'eau à mon moulin, voici la 1ère partie de la vidéo de fabrication de cette arbalète. Cela vous permettra peut être de mieux appréhender les spécificités et les difficultés inhérentes à la miniaturisation d'une arme fonctionnelle. Ce soir je boucle la 2ème partie, vous pourrez donc visionner où sont passées les fameuses "200 heures" de taf qui peuvent paraître exagérées... A titre info, j'inclus également dans ce temps, la réalisation des plans, les très nombreux essais et réglages (par exemple j'ai "dégonflé" l'arc à 2 reprises car il était trop puissant), etc, etc. A peluche les amis :06:
  19. Salut JMC, La "futuriste" Croix de Malte existe (d'après les historiens, moi je n'y était pas) depuis l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem environ X et XI ème siècle !!! Quand je dis "inspiré" c'est le bon terme, sinon j'aurais écrit "reproduit" le plan de Viollet le Duc ci -dessus... :devil002: La corde fait 8 brins (donc 4 au niveau des poupées) c'est de la tresse de pêche de 15/100 qui résiste à 9.1 kg. Je peux t'assurer pour avoir fait le test qu'aucun lin ne m'a permis d'atteindre la même finesse au tranche-fil, zéro étirement et une résistance à l'usure identique. Quant aux heures passées, tu comprendras mieux en visionnant la fabrication. L'arc forgé à l'enclume est ajusté en épaisseur au 1/50 de millimètres sur chaque branche. Il a subi 5 ou 6 chauffes de détente et 3 traitement thermique pour l'effet ressort... les fleurs de Lys à la lime 4 heures X 2... Soit environ 30 heures pour l'arc seul. Je travaille uniquement le soir en rentrant du boulot et les WE et il m'a bien fallu tout ce temps pour la fabriquer. Contrairement à ce que dit Robin, je ne refais pratiquement jamais de pièces pour des ratés, cela me gonflerait vite sinon !!! :aarg: A+
  20. Pour les vis, j'avoue... J'utilise des vis de 1.6 mm, pas 0.3 mm qui ont une tête d'environ 2.7 mm (soit diamètre 10mm et tête de 16 mm à l'échelle 1). Certains facteurs d'arbalète, utilisent des vis à peine moins grosses sur leur répliques à l'échelle 1 ! Mécaniquement parlant, au regard des efforts encaissés et de la fiabilité recherchée, je ne peux pas descendre en dessous de cette taille. Pour l'écrou, je ne vois pas, il n'y en a pas Je pense que tu fais allusion aux extrémités des axes de la noix et du levier. Les rondelles sont matées à chaud sur les axes de 2 mm de diamètre et font 2,5 mm de diamètre X 0.8 mm d'épaisseur. là aussi difficile de descendre en taille. La retenue de carreau, voilà une remarque intéressante. Je ne suis pas un érudit du domaine, mais j'ai trouvé pas mal de gravures qui semblent "d'époque" qui en font mention. Dans mon cas, elle est primordiale... Un carreau de 6 cm de long diamètre 2.3 mm cela tombe et se perd facilement (4 heures de taf par carreau). :mad01: Autre fonction : Le ralentissement et l'arrêt en rotation de la noix grâce au téton rapporté. Cela facilite grandement l'armement du carreau. Quant aux poupées, "mea culpa" libre interprétation "artistique" et "French Touch" (cela plait beaucoup aux USA)... Des centaines de milliers d'arbalètes ont été produites au cours des âges. Seules quelques gravures et armes nous sont parvenues en bon état. Est-il si peu probable qu'un arbalétrier (aisé) eut commandé à son facteur d'armes un arc décoré de poupées fleur de Lys ? Voici pour info la gravure dont je me suis inspiré. Bises Adécias
  21. Merci Pedro, C'est vrai, il y a pas mal de boulot derrière ce joujou pour grand ! :06: Tu pourras te faire une idée plus précise lorsque j'aurais monté la vidéo de la fabrication.... :111:
  22. Bonjour Cécile et merci ! Que veux-tu dire par : pas vraiment médiévale ? Certes il s'agirait plutôt d'une arbalète du XIV- XVème siècle, donc la fin du "moyen-âge", mais pas vraiment anachronique.à mon avis, non ? Seul certains matériaux diffèrent, il n'y avait pas de fibre Dynema à l'époque, mais faire une corde de 36 kg de résistance de 1 mm de diamètre avec du lin ou du chanvre... C'est dur ! :ouf: Gilles.
  23. Salut les amis, Décidément, je suis toujours aussi irrégulier dans mes connexions, je vous prie de m'en excuser... :27: Je ne vais pas vous jouer du violon mais j'ai été très occupé ces derniers temps!!! :fishing: Pour preuve voici ma dernière création qui est partie retrouver son nouveau propriétaire en Floride (USA). Il s'agit d'une arbalète médiévale à l'échelle 1/6 assez fidèle à un plan qui traîne sur le web (je crois attribué à Violet le Duc, extrait de son inventaire du mobilier médiéval). Elle est entièrement construite sur les principes d'une arbalète à l'échelle 1 : Arc forgé à l'enclume, 15 livres de puissance, trempé à l'huile et revenu "bleu ressort", fixation de l'étrier et de l'arc par plaques latérales brides et coins. Toutes les pièces mécaniques sont assemblées "à chaud" et traitées thermiquement (trempe, etc.). Corde tressée au métier (8 brins, ligatures et tranche-fil classiques). Les carreaux ont des fûts coniques, des pointes carrées.., Bref plus de 200 heures de travail :costaud2: Je trouve le résultat assez réussi et efficace, j'attends avec impatience vos commentaires. :topmerci: Bientôt la vidéo de la fabrication, vous verrez, c'est pas piqué des vers :blink2:
  24. Merci à tous pour votre réactivité et votre sollicitude. Je suis allé voir le post en question effectivement c'est du très beau travail. Je crois bien que je vais me laisser tenter par la fabrication d'un Yumi miniature au 1/5 ou 1/6 (pas tout de suite malheureusement). L'avantage c'est qu'avec plus de 220 cm de long ces arcs mêmes réduits peuvent être tenus en main. :06: Un lamellé collé de 3 lattes de bambou (dos, ventre et âme) et de 2 lattes de chant en bois( lequel pour faire des lattes de 2x2mm par 40 cm, that is the question?). Je pense au tilleul (souple, peu dense et au grain serré, on en fait des planches de bordé en modélisme naval). Avez-vous une autre idée d'essence qui puisse se miniaturiser ?
  25. Tant mieux, j'en suis très heureux aussi , Au fait Cécile, peut-être peux-tu me dire quel est ce fameux post "renversant sur le luc" au sujet d'un Yumi que citent Patrice et Pedro ? Je voulais allé faire le curieux, car ces arcs lamellés collés Japonais m'intéressent. En faire un miniature pourrait être marrant.
×
×
  • Create New...