Jump to content

Comtedelanorena

Membres
  • Content Count

    533
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Everything posted by Comtedelanorena

  1. Oui Marco, c'est une autre option, mais si tu veux mon avis, ce n'est pas mieux en terme de rendement , même 1 petit cran en dessous.🤓 Les branches restent bien // et ne se "tordent" pas, mais à quel prix ? Une grande complexité des poulies et 1 système de double enroulement générateur de très nombreux frottements ! Mais surtout pour supprimer le "bête" et léger coulisseau sous l'arbrier, ces arbalètes ont recours à un pontet intermédiaire supportant les petites poulies à enroulement. Ce pontet très costaud et lourd doit être solidement fixé à l'arbrier. Cela complique sérieusement la construction et rajoute du poids sur l'avant (qui n'en a pas besoin !) 🤪 Le coulisseau entraîne une légère torsion des branches certes, mais cela est facilement compensé par une légère inclinaison des branches dans l'étrier. La torsion imposée par l'angle que fait le câble sur le coulisseau contrecarre l’inclinaison (quelques degrés) des branches qui se retrouvent parfaitement horizontales. D'un point de vue rendement, si ce concept était plus efficace les vitesses seraient supérieures ce qui n'est pas le cas. La TenPoint RS 470 valide 470 fps avec une flèche de 370 grains contre 480 fps pour la Scorpyd Némésis pour le même poids. 😉 De plus la course de puissance est supérieure sur la Scorpyd, la simplicité a souvent du bon ! Le seul vrai avantage du système est sa plus grande compacité (largeur) MAIS SURTOUT cher Marco, n'oublions pas le but de ce post, aider l'ami Shadown a fabriquer son arbalète compound... C'est pas en lui montrant les modèles les plus sophistiqués et compliqués à réaliser que l'on va l'aider !!! 😂🤪
  2. Ton argument est imparable, si tu as du temps, la satisfaction de fabriquer soi-même est sans prix ! Merci, tu es le 2827 ème abonné ! Malheureusement pour moi, ma chaîne n'est pas monétisée ! 😂
  3. YEEESSSS.... J'Y SUIS ENFIN ARRIVÉ ! Après 4 mois de dur labeur, d'espoir et de désillusion, j'avoue que j'ai eu ma grosse larme quand j'ai enfin réussi à tirer mon premier trait ! Cela n'a pas été sans mal ! J'ai essayé d'armer les branches telles qu'elles étaient...c'était impossible ! La tresse (donnée pour 29,5 Kg de résistance en continue) s’effilochait aux cames sous la tension, les poulies se voilaient... J'ai donc réduit du tiers l'épaisseur de mes branches, puis repassage au four pour une seconde trempe à l'huile et un revenu à 450°, ce coup-ci elles étaient "fréquentables" et pliables !Du coup, j'ai beaucoup amaigri et la puissance s'en trouve fortement amoindrie (mais pas ridicule, tant s'en faut !), mais cela m'a donné une idée... Je crois que je vais inventer les premières branches composites acier/fibre de carbone... à suivre ! PHOTOS > https://goopics.net/a/rvTCM8QM
  4. J'avance pas vite, je suis très embêté avec les nœuds sur la tresse de pêche... La tresse de pêche c'est costaud, mais tous les fabricants enduisent leur fibre Dyneema de composants facilitant la glisse (polyuréthane, silicone/fluorine, etc.).Problème très épineux, car comme mes nœuds sont très courts et fins, je ne peux pas les épisser sur de longues distances ce qui fait que les nœuds glissent.J'ai enfin trouvé la solution pour faire des nœuds discrets et solides...Je les "fourre" et je les épisse après très serré ! Non c'est pas sexuel...quoi que cela peut prêter à confusion (noeud-fourré-serré) !Technique apprise grâce à la pêche au gros, j'utilisais parfois de la tresse creuse pour relier les bas de ligne avec le corps de ligne. En revanche, c'est pas évident de fourrer un fil de 33/100, de le mettre sous tension à l'exacte longueur (j'ai une tolérance de moins de 5/10), puis de l'épisser serré ! Pour les poser sur l'arbalète c'est une autre paire de manche, donc j'ai réalisé mon support d'arbalète et mon poussoir d'armement.J'ai préféré "pousser" car le maintien en main de l'arbalète est plus facile en poussant qu'en tirant. PHOTOS > https://goopics.net/a/050zyyxp
  5. Ce document est extrêmement bien fait et très complet. Il faut toutefois bien faire distinction des lois qui régissent 1 arc et 1 arbalète compound. Le système de démultiplication et le principe des poulies/cames sont similaires, certes ! 👍 Mais après il y a beaucoup de différence... La torsion des longues branches d'un arc n'a rien à voir avec celle courtes, massives et très raides d'une arbalète. Puissance maxi Arc 60 lbs arbalète compound 180-200 lbs...🤪 Le(s) câble secondaire d'un arc est // à la corde de tir, sur une arbalète, ils passent dans le coulisseau sous l'arbrier (en se croisant "fortement") et font un angle qui génère une torsion importante. J'en sais quelque chose cet AM j'ai essayé d'armer ma mini reverse draw le câble saute de la came à cause de cette inclinaison ! Franchement, sachant ce que je sais (difficulté de fabriquer les branches, de faire les poulies, les cordes et câbles, les flèches, etc, etc.) si j'avais le choix entre faire une arbalète compound pour le tir loisir ou l'acheter...je crois que je l’achèterais sans hésiter ! 😁 Tu en trouves de très correctes à moins de 400€ > https://www.hattila.com/fr/181-arbaletes-a-poulies
  6. Je confirme, les Coréens et les Japonais sont très exigeants. Ils s'inquiètent de choses qui nous semblent anodines et posent beaucoup de questions ! 🙂 En revanche, si tu gagnes leur confiance et leur estime, il peuvent vouer une admiration et une considération sans faille à ton travail. C'est pourquoi j''honore cette commande avec beaucoup de sérieux (comme toutes les autres d'ailleurs), en prenant des gants... La preuve sur la vidéo ! 😁 Commercer avec eux nécessite de respecter certaine règles. 😉
  7. C'est prévu mon cher Lolo... J'ai été détourné de mon ouvrage pendant quelques jours par mon premier client Sud-Coréen. Je retourne aux fourneaux lundi ! Il m'a commandé une paire de vielles créations qu'il a fallu remettre à niveau. Les asiatiques sont des clients sérieux mais très exigeants. J'ai essayé de satisfaire ses attentes, en pleine création d'entreprise, je ne peux pas me permettre de perdre un marché potentiel ! L'objet du délit >
  8. Salut à toi Shadow, Si tu veux faire une arbalète à poulie pour le tir loisir (ou pas), mais fonctionnelle, il va falloir te documenter sérieusement et beaucoup "cogiter". 😤 Je suis en plein dans "le truc" à échelle réduite mais le principe est le même > Ce que je peux te dire c'est qu'avant d'envisager de faire des poulies à la scie cloche (pas une bonne idée) il faut surtout que tu fasses les plans côtés de ton arbalète ! 🤓 Ces plans déterminent (entre autre), la course de puissance (longueur d'armement), la longueur et la largeur des branches d'arc au repos, la largeur des branches bandée, etc, etc. Une fois que tu sais quelles sont ces distances de base, tu peux assez précisément calculer le diamètre de tes cames (mauvais terme, il s'agit plutôt de périmètre utile). Pour répondre à ta question "petite ou grosse poulie" tout dépend de la conception de ton arbalète. Pour simplifier plus la came principale est de grand diamètre plus tu pourras enrouler du câble dessus et plus la course d'armement sera importante. En prenant ton idée, tu fais une came à la scie cloche de 60 mm, tu auras donc 1 longueur d'enroulement de câble P = 2 π r (30 mm) = 188,57 mm en théorie car le câble ne s'enroule que sur une partie de la came (environ 3/4 soit 141 mm dans ce cas). Cette longueur d'enroulement (x 2) te permettra en rajoutant la longueur de corde entre tes 2 cames (arc détendu) de connaitre la longueur de corde utile et donc ta longueur d'armement maximale... Tu me suis ? 🤪 Admettons que ton entraxe de poulies fasse 400 mm (arc détendu) plus les 282 mm (2 x 141 mm) d'enroulement des cames = 682 mm de longueur de corde utile... Si ton entraxe armé fait 200 mm (pour simplifier on va dire que les axes des poulies-cames restent sur le même plan...ce qui n'est malheureusement pas le cas !)... Ta course utile d'armement ne pourra pas dépasser 200 mm (reste de corde entre poulie) + 282 mm = 482 / 2 (2 branches) soit 241 mm ce qui est ridicule pour une arbalète à poulie ! Ce résultat est très approximatif, il ne tient pas compte de l'angle que fait la corde entre les cames et la noix d'armement. Sache que pour une arbalète comme la Scorpyd Orion les chiffres sont : course d'armement 470 mm, axe poulie à axe poulie armé 327 mm, axe à axe désarmé 498 mm le "diamètre des grande cames fait entre 120 et 130 mm ! Enfin je terminerais par les dimensions des petites cames... tout aussi importantes que les "grandes" car elles déterminent la nervosité de l'arc... Fabriquer une arbalète à poulie est complexe, très complexe ! 😓 Il existe sur YouTube une foule de vidéos , certaines avec plans et dimensions qui pourront t'aider dans tes recherches. En voici une avec des petites cames très bien faite >
  9. Joyeuses Pâques à tous ! Bon c'est fête, alors aujourd'hui légère relâche ! Ce midi, j'ai fait la cuisine pour ma Dame, foie gras IGP Sud-ouest poêlé et paillasson de pommes de terre à la Lyonnaise (sans oeuf) accompagnés d'un petit Morgon tout à fait présentable ! Après, j'ai installé un brise-vue sur le balcon de la terrasse pour que ma dulcinée puisse voir sans être vue (un truc de fille !) ... Puis je me suis éclipsé 3 heures pour préparer 1 commande, 1 client Sud-Coréen m'a commandé le Tanzutsu et l'arquebuse au 1/5 de cette vidéo 8 ans après parution, faut jamais désespéré ! https://www.youtube.com/watch?v=ykH8g-6J12w&t=295sLes travaux d'hier, les biellettes-crochets de corde de branche... Petites mais costaudes et articulées ! Photos complémentaires > https://goopics.net/a/NAVP5HDT
  10. Merci mon cher Crazy 👍 , je suis satisfait de mes 3 jours de boulot , à priori ce n'était pas pour rien ! 😜
  11. YES !!! Après 9 heures éprouvantes, j'ai fini les branches en acier V325. Ce coup-ci, l'élasticité est parfaite, je suis allé bien au delà des 14 mm de course et les branches sont revenues à leur état initial ! C'est bien raide et nerveux, mais la tension est plus progressive qu'avec les branches en carbone qui travaillaient uniquement du côté poupée. J'ai particulièrement soigné l'amincissement des branches pour être identique au 1/50 sur les 2 côtés, très long et ardu de limer et de poncer aussi précisément ! Demain je fais les 2 crochets de branche, contrairement aux branches carbone les crochets seront sur biellette pivotante, comme sur une vraie Scorpyd ! Cela a pour effet d'accompagner l'enroulement des cordes sur les petites cames et de limiter la valeur de l'angle de croisement des cordes au niveau du coulisseau. Après, je monte les poulies, je tresse les 3 cordes pour voir si mon premier ressenti est le bon et si mes branches travaillent correctement ! 10 heures de taf minimum Lien PHOTOS > https://goopics.net/a/hrL5SiP1
  12. Les branches versus 1.2 Ma tentative de re-coller les branches avec de la résine polyester a échoué ! Je ne pense pas à cause de la "vétusté" de la résine, mais plutôt à cause de la structure même des plats carbone.Ces plats en carbone pultrudé (c'est pas un gros mot ! ) ont une structure dure, lisse et étanche. > https://fr.wikipedia.org/wiki/PultrusionLa résine et/ou la colle ne pénètrent pas en profondeur, l'accroche est superficielle même en dépolissant à l'émeri leur surface. Donc RAZ, la tentative full carbone (déjà stratifié) est mise en berne, j'y reviendrais plus tard en faisant moi même la stratification des branches, pour le moment j'ai pas la matière première ! Je m'attelle à la solution Full Métal (Jacket) en acier 50SCD6 ou 50SiCrMo6 (nom de code V325) de la bonne came ressort > https://www.aubertduval.com/wp-media/up ... 325_FR.pdfMême en ayant fait un recuit partiel (pour faire un recuit complet il aurait fallu que je puisse refroidir très lentement au four pendant 30-40 heures la pièce) le V325 reste très dur sous la lime...Mes fraises Cobalt 8% (même revêtue Tian) et mes forêt HSSE apprécient très modérément l'usinage du bestiau... Maman je n'ai plus de dents ! Donc passes réduites (2 à 3/10 mm), lubrification abondante et affûtage régulier des outils... Cela avance pas vite ! 16 heures pour le maigre résultat que j'offre ce soir à vos regards, demain j'espère avoir fini les 2 branches usinages et traitement thermique compris... J'ai reçu ma tresse de pêche pour faire les cordes, beaucoup de boulot de couturier en perspective! PHOTOS > https://goopics.net/a/39hOcsRU
  13. Cela "pourrait" le faire, c'est le pourrait qui m'embête une tôle de titane grade 5 fait 79 € en 125 x 2 x 500 mm. S'il ne présente pas les caractéristiques souhaitées (ressort à grande amplitude), je trouve que cela fait cher l'essai ! Alors que je possède une barre de 3 mètres de 50SCD6... Pour augmenter l'épaisseur de mes branches en 50SCD6 sans accroître la puissance, je peux aussi tout simplement les ajourer sur le milieu. 😉 Beaucoup d'arbalète reverse sont bi-branches... Ma version serait un condensé des 2 techniques, cela peut-être intéressant esthétiquement parlant ! 😃
  14. Oui j'ai envisagé la solution "sandwich", sur une branche d'arc le bois est présent sur le début et va en s'amenuisant (presque à disparaître) du côté des poupées. Dans mon cas il faudrait que le bois soit pratiquement d'épaisseur égale à la fourche des poulies et à la fixation sur l'étrier, seul le ventre serait aminci... J'ai peur que la fibre ne se décolle côté intérieur du ventre lors de la compression... Wait and see !
  15. C'est justement le problème , les fibres vont dans tous les sens ! 😂 Je ne suis pas un spécialiste de la stratification de branches d'arc il y en a sur le forum, mais je sais que lorsqu'on souhaite avoir une résistance et un effet ressort puissant il est de bon ton d'avoir les fibres orientées dans le sens de l'étirement. Ton carbone "damas" ne devrait pas présenter de bonnes caractéristiques pour le but recherché, mais peut-être que je me trompe ?
  16. Cela se voit que tu n'a pas eu en main mon "if et mon Osages" ils sont tellement secs (petit billots pour manche de couteau) limites trop cassants. J'ai du bois de fer, de l'ipé, de l'ébène, du buis, mais franchement pour moi aucun de ces bois ne présentent des caractéristiques de souplesse suffisante... Prend un morceau de 64 x 6 x 2 mm d'épaisseur, creuse au centre 1 ventre de 32 x 1 mm et courbe ces essences de 14 mm d'un côté...tu comprendras mes craintes ! Acier, je sais faire (la puissance serait démentielle) du titane grade 5 j'en ai pas et très difficile à traiter thermiquement (il faut des caractéristiques ressort exceptionnelles).
  17. Tu as raison cher Corbac, faut pas faire "Tsoing-tsoing", c'est mon côté Marsupilami ! 😁 Mais c'est le but de tout test de résistance, il faut aller bien au delà des limites de l'utilisation "normale", provoquer la chose à ne pas faire jusqu'à la rupture... Au prix où je vends mes joujoux (mes amis diront bijoux ! 😉) je ne peux pas me permettre un délaminage au bout de quelques coups tirés. Les acheteurs de miniatures sont plus ou moins "délicats" , tous les profils se rencontrent, il y a les maniaques et les tireurs fous !🤪 Certains maintiennent la chose sous verre, avec un taux d'hygrométrie contrôlé et ne s'autorise à la toucher qu'avec des gants et un masque chirurgical... 😷 D'autres n’hésitent pas à la manipuler et la "brutaliser" avec leur gros doigts XXL... Je me dois de faire du solide. 👍 Pour la différence d'élasticité tu as raison, c'est pas gagné, mais comme tu l'as dit mon cher ami, rien ne remplace l'essai !
  18. Désolé gros bug, impossible de publier mon message donc 4 clics "envoyer" sans résultat, puis mes 4 messages apparaissent ! 😡 Modos SVP suppression des 3 messages en trop, sans supprimer l'intégralité du post... 🤗
  19. Ouf, du titane ta6v4 grade 5 rien que ça...encore eut-il fallu que j'en eusse ! 😁 Le ta6v4' a des qualités "ressort" mais je ne connais pas ses caractéristiques d’élasticité pour les comparer à celles des meilleurs acier ressort au carbone. Une chose est sure, usiner du titane c'est dur, le traité thermiquement c'est excessivement compliqué. 🤔 Il faut une atmosphère neutre (argon) et plein d'autres précautions que je ne connais pas et que je ne possède pas. 😜 Si je devais faire des branches full métal, j'utiliserai l'excellent 50SCD6 > https://www.aubertduval.com/wp-media/uploads/sites/2/pdf/V325_FR.pdf Que je connais et maîtrise parfaitement, le poids d'une arbalète au 1/6 n'est qu'une notion illusoire ! 😎 Je n'ai pas fait ce choix (pour l'instant) je comptais le faire d'emblée mais 2 choses m'en ont dissuadé: 1/ l'aspect visuel, le 50SCD6 est tellement raide que j'aurais du faire des branches très fines (pas réalistes) de moins de 1 mm d'épaisseur au centre du ventre (environ 0,7 mm). 2/ la courbure de plus de 14 mm sur seulement 32 mm de longueur de branche "utile" soit un rapport de 44 % me semble très "critique" pour de l'acier ressort, fusse-t-il exceptionnel !
  20. Ouf, du titane ta6v4 grade 5 rien que ça...encore eut-il fallu que j'en eusse ! 😁 Le ta6v4' a des qualités "ressort" mais je ne connais pas ses caractéristiques d’élasticité pour les comparer à celles des meilleurs acier ressort au carbone. Une chose est sure, usiner du titane c'est dur, le traité thermiquement c'est excessivement compliqué. 🤔 Il faut une atmosphère neutre (argon) et plein d'autres précautions que je ne connais pas et que je ne possède pas. 😜 Si je devais faire des branches full métal, j'utiliserai l'excellent 50SCD6 > https://www.aubertduval.com/wp-media/uploads/sites/2/pdf/V325_FR.pdf Que je connais et maîtrise parfaitement, le poids d'une arbalète au 1/6 n'est qu'une notion illusoire ! 😎 Je n'ai pas fait ce choix (pour l'instant) je comptais le faire d'emblée mais 2 choses m'en ont dissuadé: 1/ l'aspect visuel, le 50SCD6 est tellement raide que j'aurais du faire des branches très fines (pas réalistes) de moins de 1 mm d'épaisseur au centre du ventre (environ 0,7 mm). 2/ la courbure de plus de 14 mm sur seulement 32 mm de longueur de branche "utile" soit un rapport de 44 % me semble très "critique" pour de l'acier ressort, fusse-t-il exceptionnel !
  21. Ouf, du titane ta6v4 grade 5 rien que ça...encore eut-il fallu que j'en eusse ! 😁 Le ta6v4' a des qualités "ressort" mais je ne connais pas ses caractéristiques d’élasticité pour les comparer à celles des meilleurs acier ressort au carbone. Une chose est sure, usiner du titane c'est dur, le traité thermiquement c'est excessivement compliqué. 🤔 Il faut une atmosphère neutre (argon) et plein d'autres précautions que je ne connais pas et que je ne possède pas. 😜 Si je devais faire des branches full métal, j'utiliserai l'excellent 50SCD6 > https://www.aubertduval.com/wp-media/uploads/sites/2/pdf/V325_FR.pdf Que je connais et maîtrise parfaitement, le poids d'une arbalète au 1/6 n'est qu'une notion illusoire ! 😎 Je n'ai pas fait ce choix (pour l'instant) je comptais le faire d'emblée mais 2 choses m'en ont dissuadé: 1/ l'aspect visuel, le 50SCD6 est tellement raide que j'aurais du faire des branches très fines (pas réalistes) de moins de 1 mm d'épaisseur au centre du ventre (environ 0,7 mm). 2/ la courbure de plus de 14 mm sur seulement 32 mm de longueur de branche "utile" soit un rapport de 44 % me semble très "critique" pour de l'acier ressort, fusse-t-il exceptionnel !
  22. Ouf, du titane ta6v4 grade 5 rien que ça...encore eut-il fallu que j'en eusse ! 😁 Le ta6v4' a des qualités "ressort" mais je ne connais pas ses caractéristiques d’élasticité pour les comparer à celles des meilleurs acier ressort au carbone. Une chose est sure, usiner du titane c'est dur, le traité thermiquement c'est excessivement compliqué. 🤔 Il faut une atmosphère neutre (argon) et plein d'autres précautions que je ne connais pas et que je ne possède pas. 😜 Si je devais faire des branches full métal, j'utiliserai l'excellent 50SCD6 > https://www.aubertduval.com/wp-media/uploads/sites/2/pdf/V325_FR.pdf Que je connais et maîtrise parfaitement, le poids d'une arbalète au 1/6 n'est qu'une notion illusoire ! 😎 Je n'ai pas fait ce choix (pour l'instant) je comptais le faire d'emblée mais 2 choses m'en ont dissuadé: 1/ l'aspect visuel, le 50SCD6 est tellement raide que j'aurais du faire des branches très fines (pas réalistes) de moins de 1 mm d'épaisseur au centre du ventre (environ 0,7 mm). 2/ la courbure de plus de 14 mm sur seulement 32 mm de longueur de branche "utile" soit un rapport de 44 % me semble très "critique" pour de l'acier ressort, fusse-t-il exceptionnel !
  23. Tu as raison, elles plient trop côté étrier, mais c'est du au décollage des 2 couches de carbone, tant que la colle tenait la courbure était plus homogène. Le plat extérieur de carbone (l'étiré) fait 0,75 mm d'épaisseur. L'intérieur (comprimé) fait 0,75 aux extrémités et seulement 0,4 mm au milieu ! Je veux bien faire du dégressif mais c'est déjà dur de faire 2 branches identiques en forme et épaisseur. Si je "dégraisse" encore il ne restera que 0,2 mm d'épaisseur côté poupée ! Je suis habile, mais là il faut s'appeler Oudini pour faire du dégressif ! Mais surtout la colle ne tiendra pas ! (trop de différences entre le 0,75 tendu et le 0,20 mm comprimé) J'ai usiné dans la masse un plat de carbone de 2 mm en dégressif cet après-midi 1,2 mm côté étrier et 1 mm côté poupée avec une pente progressive, jolie et tout et tout ! 😍 Je l'ai serré dans l'étau la courbure était parfaite bien progressive. J'ai insisté et fait vibrer la branche "Tsoing-tsoing" plusieurs fois pour voir son comportement. Au bout de quelques coups, la branche s'est délaminée à l'endroit de l'enlèvement de matière. C'est normal le plat carbone est constitué de fibres horizontales. En fraisant "de biais" pour faire la progressivité de courbure j'ai coupé les fibres dans leur longueur. Du coup les fibres coupées se sont décollées, c'est cuit ! 🤬 Comme je suis très (mais alors très) têtu, je vais expérimenter une nouvelle technique demain, je vais essayer une branche composite carbone-bois ! J'hésite entre carbone-if (English Yew), carbone-bois d'oranger des Osages ou carbone-bambou. Le carbone sera sur l'extérieur de la branche (tendu) et le bois sur l'intérieur (comprimé). Le carbone sera dans son épaisseur d'origine 0,75 donc assez souple et sans point faible. Le bois fera de 1,3 mm (étrier) à 1,5 mm (poupée), je pourrais amincir le ventre de façon progressive. L'avantage du bois est d'avoir une meilleure capacité de compression que le carbone, j'espère ainsi éviter le cisaillement du film de colle époxyde entre les 2 couches. Le composite sera surement moins raide et nerveux que le tout carbone, bien que l'Osage et le bois d'if que j'ai sont secs et durs comme un coup de trique ! L'aspect esthétique peut être lui carrément "bluffant" si je réussi mon coup ! 😜 Voici 2 photos de Scorpyd (armée et désarmée), tu verras que la différence d'épaisseur des branches est minime entre les 2 extrémités du ventre (il faut vraiment zoomer).
  24. En fait, je voulais orienter le crochet vers le haut à 90° de ce qu'il est sur la photo. 2 avantages, la corde passant dans le coulisseau sous l'arbrier tire vers le bas, le crochet vers le haut me permettait aussi de positionner l’œilleton de corde (à la pince à épiler) plus facilement l'arbalète étant bridée sur un support horizontal... MAIS, et oui il y a un mais ! 🤪 Je me suis gouré de 90 ° en collant la butée sur le crochet à la cyanolit ! Certain de mon coup, j'ai aussi maté et évasé l'extrémité du crochet sur la butée alu... Lorsque j'ai ouvert l'étau j'ai dit et MER.. Trop tard ! Il m'arrive de faire des oncneries comme tout le monde ! 🙄 Du coup j'ai fait la seconde identique, notons que même orientés ainsi, les cordes n'ont pas tendance à sauter à l'armement. 🤗
×
×
  • Create New...