Jump to content

Comtedelanorena

Membres
  • Content Count

    461
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Comtedelanorena

  1. La poignée garde-mainVous connaissez la formule, morceau de dural de 3 mm, découpé à la scie, puis dégrossi à la Dremel, finition lime, émeri et polissage... Le garde main, dans le titre je dit "poignée garde-main" car la forme alambiquée (mes vrais copains diront sophistiquée) de cet accessoire permet de le tenir de 3 façons différentes. Les supports verticaux avant et arrière du garde main possèdent une forme ergonomique (échancrure pour le pouce) et permettent de le saisir comme une poignée. Le cintrage (forte courbure) à l'eau bouillante d'un morceau d'if de 35 mm de long et 3 mm d'épaisseur ne se fait pas sans mal. Le cintrage "étire" les fibres sur le périmètre extérieur et provoque des fissures. De plus le morceau d'if utilisé n'avait pas un sens du fil homogène. Mais les micro-fissures se réparent facilement (colle à bois + sciure d'if + mise en presse). LIEN PHOTOS > https://goopics.net/a/fCTNXg25
  2. Bien sûr, mais j'en trouve pas dans le commerce, peut-être chez les Jivaros ou les maîtres Bonsaï Japonais ! 😋 Même pas besoin, cela existe chez nous !!! 😲 > https://www.mistralbonsai.com/fr/tout-sur-le-bonsai/fiches-techniques-des-bonsais/bonsai-mediterraneen/taxus-baccata/ Sacré boulot pour en faire 1 beau 👍> http://opalebonsai.canalblog.com/archives/2016/10/10/34421723.html
  3. Tu penses bien mon bon Pedrosito que c'est la 1ère chose que j'ai faite ! 😁🤬 Non je mens, la 1ère c'est réfléchir comment je vais m'y prendre pour faire ces petits trucs en If qui n'est pas "top" pour ce genre de (petit) truc.... Les morceaux d'If que ma envoyé Brandon sont des petits billots calibrés (2x2x12 cm) pour faire des contreplaques de couteaux ou des petits objets. Ils sont donc plutôt homogènes et droits de fil avec quelques gracieuses nervures...Sauf 1 morceau qui était fendu en son centre par un départ de nœud, devine lequel j'ai choisi ? 🙄 Le gagnant est Pedro, oui j'ai pris le plus "nodal" du lot, avec 2 départs de branches latérales. Pour te dire, les strates de croissance bien alignées sur la photo de bout font 90° de rotation en 10 cm de longueur. Quant à la résine sous vide, je ne connais pas ce procédé qui à l'air efficace > En revanche, je ne sais pas si une fois "stabilisé" le bois garde son aspect d'origine (ici le jus de cactus Texan contient du méthacrylate, du plastoc quoi !). Le but du poncé-huilé est de créer une brillance et une protection naturelle par saturation d'huile de lin. En "stabilisant" le bois on chasse tout l'air et on le remplace par du méthacrylate on le rend donc totalement étanche et incapable d'absorber une huile ou une cire, non ? > https://www.as-coutellerie.com/videos/img-0456.html Moi j'aime bien l'aspect, "inimitable" du poncé-huilé ! 😁 Lien photos > https://goopics.net/a/DHc50HUL La photo ci-dessous montre le morceau d'If utilisé, j'ai tapé dans le bout de droite au centre et en haut à droite on voit bien les départs de branche.
  4. L'if c'est beau et c'est tendre ! 😁 Seul bémol avec l'if, malgré le fait qu'il soit le plus "dur" des résineux, c'est un bois un peu trop tendre pour la miniature. Il se polit parfaitement mais son fil manque d'homogénéité et son grain de finesse pour permettre la sculpture "en toute sécurité" de pièces inférieures à 2 mm d'épaisseur. M'enfin comme dirait Gaston, en serrant les fesses et en y allant mollo, on y arrive quand même. 😜 J'ai également fait le support de lunette et le ressort de trait. 😎 La preuve > https://goopics.net/a/GmxyFETD
  5. Tout à fait d'accord, je cite juste pour les non initiés la toxicité de l'if, mais de mon côté je n'ai pas mis de gants, ni de masque pour usiner des pièces de 20 mm...Faut pas pousser ! 😁
  6. Cela avance lentement mais surement ! 😉 Je fais maintenant la crosse, car pour tirer la corde et le carreau, il faut pouvoir tenir la (petite) bestiole en main... 😋 La crosse est en Dural de 3 mm d'épaisseur, j'ai allégé la ligne par rapport au dessin original. La rigidité de celle-ci reste très satisfaisante même après une sévère cure d'amaigrissement. Le choix du bois fut plus rapide, je suis tombé sur des morceaux d'English yew que mon client US de l'arbalète médiévale m'avait envoyé. Je m'égare, l'english yew est plus connu sous le nom de Taxus baccata... je plaisante c'est de l'if commun ! 😁 Comme tout le monde le sait grâce à sa remarquable élasticité, l'if était le bois utilisé pour fabriquer les célèbres arcs "longbows". J'ai trouvé marrant d'insérer des pièces en if dans une arbalète hyper-moderne. Cette plaisanterie a pris plus de 12 heures de temps... 🙄 Ce bois légèrement orangé est magnifique 1 fois poncé-huilé, il faut néanmoins faire attention en le travaillant, la sciure et toutes les parties de l'if sont toxiques et cardiotoxiques ! 🤪 ACTION PHOTOS > https://goopics.net/a/GBEIAyRH
  7. L’appairage des boîtiers de noix et de détente est très ardu !!! 😓 Mais comme je suis très têtu, j'y suis arrivé... 😤 La noix plonge sur la gâchette par dessus, les bons "jeux fonctionnels" et ajustages divers entre les pièces sont complexes et difficiles à obtenir. Voici 2 photos et un méga lien > https://goopics.net/a/0vWcFXj9
  8. Non jamais, du moins je crois ! 😜 La recette exacte est : 1 douce folie, bien arrosée de minutie, saupoudrée de divers savoir-faire et d'un zeste d'ingéniosité ! Il faut quand même 1 peu d'imagination "cohérente" pour concevoir des mécanismes miniatures fonctionnels, la folie n'aide pas en tout... 🤪 Voici le boitier de détente fini, toutes les pièces sont polies et ajustées au 1/50 (photo) et la noix et son boitier de maintien en construction > https://goopics.net/a/qWZrgXef
  9. Salut les copains, Je venais de terminer le 2 ème bouton de verrouillage de la sûreté, quand il m'a sauté des doigts, je l'ai cherché pendant une heure sans résultat.En retournant "sauvagement" une caisse plastique en dessous de l'établi, j'ai retrouvé la hausse graduée de la Spencer, perdue il y a des semaines après 8 heures de taf et cherchée pendant 7 heures sans résultat ! Je présume qu'elle était coincée quelque part car j'avais vidé 2 fois ces caisses lors de mes recherches. Donc aujourd'hui, refaire un bouton, ça me rend fou de ne pas retrouver ces pièces sauteuses... Puis, j'ai fait la détente "3 doigts", arbalète de chasse spéciale "Pays Froids" pour l'élan (orignal), le renne, le Grizzly, l'ours polaire, le phoque... ("tir aux moufles" ).C'est mon astuce pour faire une détente esthétique et réaliste qu'1 index 6 fois plus gros que l'échelle puisse actionner ! Détente taillée dans la masse à la main, scie, Dremel et limes. La fraiseuse n'a servi qu'à percer l'alésage de 1,2 mm. Il m'a fallu environ 4 heures pour l'achever.Voici à quoi ressemble le mécanisme de détente qui loge dans un rectangle de 35 x 7 x 4 mm. Je suis assez satisfait de mon coup car à priori cela fonctionne au poil ! LIEN PHOTOS > https://goopics.net/a/8ESGaiIL
  10. Boitier en construction > Le boitier a réclamé 8 heures de travail, je m'attelle aux gâchette et noix d'armement. Lien photos > https://goopics.net/a/6ekgrdhi
  11. Cela avance en douceur... ce weekend mon fils et ma bru sont là, donc relaxe ! 😄 Photos du boitier en construction > https://goopics.net/a/NGuSfv7u
  12. Salut très cher Corbeau, bien sur il n'est pas nécessaire de changer la forme des cames en passant au 1/6. Pour l'axe, je l'ai en effet légèrement surdimensionné (le vrai fait 5/32" soit 4 mm), mais pas uniquement pour des raisons de "faiblesse". Mon axe fera 1 mm (6 mm 1/1), les plus petits circlips que j'ai trouvés font 0,8 mm. Il me faut donc un axe de 1 pour faire une gorge de 8/10 ! Et oui mes axes seront montés sur circlips comme 1 grande ! 😉 J'ai conçu mes propres cames pour la simple et bonne raison que je n'ai pas de modèle "grandeur nature" pour pomper les côtes ! 😁 Je me suis inspiré (estimés à l’œil, que j'ai plutôt bon !😜) des formes et entraxes de cames existantes. Mais les photos sont trompeuses suivant leur inclinaison et le type d'objectif utilisé (fish eyes), les erreurs de parallaxe sont difficiles à interpréter. Aujourd'hui, j'ai frôlé la correctionnelle ! Pendant que j'usinais en rainurage profond l'arbrier, les bords de celui-ci (65/100 d'épaisseur) se sont rabattus sur la fraise de 4 et j'ai tordu les flancs. J'ai eu peur que ma onncerie soit irrécupérable mais je m'en suis sorti. Ceux qui pensent que je suis patient, c'est dommage que vous n'ayez pas été "petites souris" dans mon atelier...Vous auriez "entendu" la Zen attitude dans toute sa splendeur !🤬🥵😡🔇
  13. Attend un peu avant d'annoncer une "petite merveille" JF... On ne sait jamais, je peux me planter ! 🤣 Pour le moment tout va bien, les usinages de l'arbrier sont très longs. Je pars d'un bloc d'alu massif 7075 état T6 pour les amateurs éclairés (trempé +revenu). Les côtes doivent être très précises, les liaisons des pièces mécaniques soumises à effort en dépendent. (Gros efforts pour l’échelle, vous me connaissez) 🤪 Ainsi l'arbrier doit faire exactement 5,4 mm de large, la rainure centrale de l'étrier faisant 5,4 + 0,05, je ne veux pas de jeu à ce niveau pour que les vis inox A4 de 1,6 et 1,4 mm ne prennent pas l'effort. De même, le boitier déclencheur viendra s'insérer très précisément à l'intérieur de l'arbrier (ça c'est pour demain !). Allez tofos > https://goopics.net/a/XsijLTYu
  14. A moins de faire comme moi, imprimer en 3D des modèles en résine calcinable puis les couler, mes modèles ont une précision en Z de 25µ et XY de 47µ. Mon imprimante l'Anycubic Photon coûte maintenant moins de 400€. J'ai acheté ma fronde à induction pour 400€ d'occasion, 800€ au total c''est mieux non ! 😃 Les pièces coulées en NI-CR dentaire sont au moins aussi solide que les meilleures fusion laser (cf: la solidité d'une couronne de molaire qui reçoit plusieurs centaines de kilos d'effort chaque jour pendant 10 à 15 ans) et l'aspect est plus fin (pas de strate de fusion). En revanche, la maîtrise des coulées à haute température (1450-1550°) exige un long apprentissage et du matériel connexe (malaxeur sous vide et/ou table vibrante, four de cuisson 1000°, etc.). C'est un véritable "cérémonial" qui ne tolère aucun manquement.
  15. Oui la conception des cames est très "technique". Elles déterminent la démultiplication-multiplication de l'effort donc la vitesse du décochage. Je tiens à préciser que je conçois toutes mes pièces, je m'inspire de la Scorpyd, mais aucune côte, forme ou conception de pièce n'est identique. Le 1/6 a ses propres exigences. 🤨 Les cames du prototype seront réalisées en 2 parties taillées dans 1 tôle d'AU4G de 1 mm. La petite est facile à faire et à concevoir sa forme est simple. La grande est ovoïde, rainurée sur toute sa périphérie à 0,7 - 0,8 mm par 0,7 de profondeur ? (j'ai pas encore décidé)...Sur 1 mm il restera au mieux 15/100 de chaque côté, c'est de l'horlogerie ! 🤪 Les 2 seront assemblées par vissage pour pouvoir être modifiées et adaptées en fonction des essais. Quant aux ancrages de corde, tu verras la solution est évidente, c'est bête comme choux ! 😉 L'équilibrage des branches est effectivement compliqué, je vais surement galérer. Il faut déjà que mes branches soient parfaitement équilibrées au niveau puissance. En théorie la corde doit juste affleurer pour ne pas frotter sur l'arbrier. Cela nuit à la vitesse du décochage et comme je veux anodiser couleur les futures productions, le frottement pourrait ôter prématurément la teinte. Une fois la forme des cames validée, je vais les modéliser en 3D pour les couler en NI-CR dentaire. Cela me permettra de les alléger et les rigidifier (les 2 cames participent à la rigidité des rayons), de les rainurer sans usinage, de faire des ancrages solides (forme goutte d'eau), et d'économiser de nombreuses heures de travail ! 😁
  16. Je suis d'accord avec sur toi on ne peut pas tout extrapoler sans réserve et mon raccourci de la vitesse multipliée par 6 est totalement capillotracté ! 👌 Je me voyais mal expliquer le résultat d'une équation très compliquée dans une vidéo de 2 minutes ! 😉 (à condition de trouver une personne savante capable de calculer précisément la vitesse rapportée à l'échelle 1/6) Je pense qu'il s'agit d'une "Quatrième Dimension", la comparaison est très difficile. A bien y réfléchir si on veut tout réduire (atomiquement parlant) par 6, il faut également réduire la taille de la planète par 6, donc sa masse et la valeur de son attraction terrestre qui ne serait plus de 9,81 N/kg mais de ?... D'un autre côté mon arbalète au 1/6 est constituée de matériaux et de facteurs "environnementaux" x 6 (air, pesanteur, masse-volumique, etc.)... 🤯 Cette équation est assommante, je jette l'éponge ! 😋 Merci, mais on est loin de la perfection (qui est impossible à atteindre d'ailleurs), je suis en phase "recherche". Cet étrier matricé me semblait une bonne façon de réduire le temps de fabrication. Le matriçage prend 1 minute 👍, le découpage de la pièce et les finitions 8 heures 👎... Je suis loin d'être satisfait ! 🤔 En revanche, la solidité du "matriçage à chaud" à l'air top. La rigidité me semble supérieure à celle obtenue par pliage à froid ou usinage dans la masse. 😉
  17. SALUT LES COPAINS, Voici le preuve que l'AU4G trempé est malléable comme du A5 (quelques heures seulement ) !😁 La cristallisation est assez lente. Cet après-midi j'ai sorti la pièce du congélateur à 15h00 et l'AU4G a été malléable jusqu'à 18h00. Après la cristallisation s’accélère et le "Dural" a mérité son nom après 19h. Sorti la pièce du CONGÉLATEUR l'est devenu fou le Gillou ! 😵 Cerise sur le gâteau, une fois "trempée" la pièce peut être maintenue dans cet état de grâce plusieurs jours en la plaçant à une température < -18°C, c'est génial ! Hier soir j'ai fini de matricer ma pièce à 20h00 après 10 heures de taf, j'avais pas le courage de continuer. J'ai donc mis la pièce au congélateur et je l'ai ressorti cet AM à 15h00 (ce matin j'étais à Chambre des métiers et de l'artisanat pour ma création d'entreprise). Nickel, la pièce était souple sous la lime, presque trop même faut faire gaffe car même les limes Genèves N°5 marquaient...
  18. Gestation, mini chef d'oeuvre... tu y vas fort mon bon Corbeau ! 🤨 Ma fille est en gestation de notre premier petit enfant (petit-fils attendu pour le mois de mars, trop heureux !), moi je suis plutôt sur phase digestion ! 😋 Chef-d'oeuvre je ne sais pas, mais je vais faire tout mon possible pour que l'arbalète soit "exceptionnelle" à plus d'un titre. Pour commencer ce post, voici l'outil et mes essais de matriçage de l'étrier en "V" support des 1/2 branches d'arc. J'ai choisi de matricer une tôle d'AU4G (duralumin) de 3 mm livré à l'état T4 (trempé+ muri) donc dure et cassante. J'ai chauffé à 190° pendant 15 minutes et PATATRA ! La première pièce a cassé, j'avais complètement oublié que l'aluminium "trempant" doit être tremper pour être malléable (l'inverse de l'acier !). Donc 10 minutes à 495° (température de mise en solution) et refroidissement brutal à l'eau (30-40°C) et la tôle est souple comme de l'alu pur (pendant quelques heures). L'outil a nécessité 2 jours de boulot, les essais et la fabrication des 2 étriers (8 heures par étrier) 2 jours de plus... Je suis content le résultat est plus que correct. Voici le lien vers un hébergeur pour les autres photos > https://goopics.net/a/PQLVktku Mon seul vrai regret au sujet de notre beau forum, l'impossibilité de partager aisément des fichiers (0,08 MB en 2020 après JC, c'est antédiluvien ! 🤣).
  19. Le temps ≈ 1 an, plus de 6 mois de formation, recherches et développement divers. (CAO, modélisation des pièces, impression 3D, fonderie) + 6 mois de fabrication. Pour la prochaine Spencer (celle de mon client US) je table sur 350-400 heures de travail (je sais où je vais). La patience ≈ AUCUNE (et cela m'embête assez souvent, tu vois le patron De Mesmaeker dans Gaston Lagaffe, suis à peu près aussi calme que lui ! 🤬) Le soin = beaucoup, plus que soigneux je me décrirais comme un maniaque-toqué du perfectionnisme...🤪 Cela me joue aussi de mauvais tours (coup de lime, de polissoir, de chalumeau (de trop), et j'en passe...AARGGG)
  20. MERCI BEAUCOUP pour vos encouragements les copains ! 😘
  21. Vous commencez à me connaitre, de longues absences entrecoupées de quelques "Je ne suis pas mort" suivi d'un long silence et du jour au lendemain la reprise d'un nouveau post, on ne se refait pas ! 😁 Ce post ne sera pas un puits sans fin, comme l'objectif 2020 est la création en mars-avril de mon site de vente en ligne pour les pré-commandes et l'ouverture de mon atelier pour le mois d'août 2020. Je vais être très occupé et j'aurai donc trop peu de temps pour poster de longues heures. Maintenant, j'attaque l'arbalète qui sera (je l'espère) mon fer de lance des ventes. Vous connaissez mes produits "classiques" arbalètes médiévales, Chu Ko Nu, l'arbalète à tirage inversé (reverse draw) que je veux créer sera un produit entièrement basé sur la performance et la technicité. Je souhaite simplement faire l'arbalète la plus rapide jamais créée (rapporté à l'échelle 1/6, of course !) et la plus précise possible. Vous vous rappelez peut-être que l'arbalète médiévale au 1/6 avec son arc de 20 # avait déjà des performances hors normes. 😜
  22. BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2020 A TOUTES ET TOUS ! (janvier n'est pas fini j'ai encore le droit ! 😁) Je suis heureux de vous présenter la Spencer 1/4 finie. 😃 J'ai eu mes moments de doutes, j'ai rencontré les déboires et difficultés que tout artisan-créateur connait un jour ou l'autre. Je suis un peu déçu car j'ai entrepris beaucoup d'actions pour "réduire" les temps de fabrication en industrialisant mes processus (impression 3D, fonderie acier, etc). J'ai pris des cours CAO-DAO pour modéliser toutes les pièces de la Spencer, j'ai passé des dizaines d'heures à imprimer en 3D mes modèles pour les couler en acier... Malheureusement, le but recherché (réduire le délai pour réduire le coût) n'est pas atteint. La fonderie permet juste de fabriquer des pièces impossibles à usiner autrement. Mais le travail de "post-traitement" que ce soit des impressions ou des pièces coulées est très long. Les ajustements au 1/100 requièrent de longues heures de retouches. L'ajustement des pièces en bois sur les pièces en acier est un véritable capharnaüm. La crosse en noyer est un gruyère dont l'épaisseur de certaine paroi est de 3/10 ! 🤪 Enfin, LA SPENCER est terminée (attention la vidéo montre un prototype mal fini ayant subit tous les outrages des essais), elle fonctionne grâce à une cartouche rechargeable © que j'ai inventé et protégé par copyright (3 mois de recherche et d'essais). Cerise sur le gâteau, j'ai reçu une commande d'un client US le jour même de la diffusion de cette vidéo sur Facebook du MAS. Maintenant, je suis en train de fabriquer une arbalète à tirage inversé (reverse draw) à l'échelle 1/6 qui je l'espère sera ébouriffante. 😋 Je vais de ce pas initier un nouveau post pour vous informer de la progression de mes travaux > Patron "Un sixième à tirage inversé" et que ça saute! Gilles
×
×
  • Create New...