Jump to content

'Ibufu

Membres
  • Content Count

    90
  • Joined

  • Last visited

About 'Ibufu

  • Rank
    Aérocéphale chronique
  • Birthday 05/17/1955

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    92
  • club, association:
    Les Archers du Plessis-Robinson
  • ville:
    Le Plessis-Robinson
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Compound PSE "Dakota" sans viseur Flèches "Redline" 460 pointes 70 grains

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

734 profile views
  1. Y'a du vécu, là! Et je confirme la situation: j'ai aussi du vécu, là! Alors écoutez bien la suite: il sait de quoi il parle. Le côté "Moins d'effort physique pour se concentrer sur la précision du tir"? J'ai aussi essayé, mais pas avec une arbalète: avec une carabine à lunette (que j'avais pratiquée avant de tirer à l'arc). Constat: quand tu t'interdis d'atteindre la cible, tu trouves toutes les solutions pour la louper: coup de doigt sur la queue de détente, sursaut au moment du tir, et toute la liste... J'attends avec impatience la suite, Nockset.
  2. 'Ibufu

    Pourrissages

    Oh, la vache! Là, il s'est fait pourrir, notre JMG!!! Hein? Ce n'est pas du second degré? C'était sincère, alors? Bon, ben: loin, alors. J'vous enverrai des cartes postales, s'ils en ont la-bas...
  3. Quand je veux jeter une boulette de papier dans la poubelle, je la malaxe bien, pour que son rapport volume/masse soit favorable à ce que je projette de faire. OK? Je n'ai pas suivi de formation de lancer de boulettes (ces écoles sont rares), mais pourtant j'atteinds le plus souvent la corbeille, maintenant. Au début, rarement: j'oubliais de bien compacter la boulette, je ne maîtrisais pas le mouvement: erreur d'axe, geste trop large, mal guidé, etc... Bon: j'arrête. Pour moi, qui tire sans viseur, le tir complètement instinctif n'existe pas. En compétiton, je tire poulie sans viseur, avec des résultats qu'on a eu la bonté de juger honorables. Quand j'ai l'opportunité d'essayer un arc nouvellement acquis par un copain, et que donc je ne connais pas (pas le copain: l'arc! Suivez, zut!), et qu'il soit à poulies, classique, chasse ou droit (oui, l'arc, pas le copain!), mes expériences précédentes remontent et font que la flèche n'ira pas totalement n'importe où. Tout ce que je ressens en ouvrant l'arc n'a rien à voir avec un instinct quelconque: l'intuition du vol de la flèche, tirée, je le répète, avec un arc inconnu, viens des connaissances acquises antérieurement, avec d'autres arcs, comparées aux sensations ressenties avec ce nouvel arc. Ce n'est pas de l'inné, c'est de l'acquis. Quant à la chicane qui porte sur le pianotage, le 'face-walking', la prise méditerranéenne et autres techniques: je ne vois pas d'énormes différences: que je place le bras comme ça, que je place la main comme ça, que je prenne la corde comme ça, je le fais selon l'estimation de la distance à laquelle je suppose qu'est la cible. Quelle que soit la technique, ce n'est pas l'inné, mais l'expérience qui guide. Savoir que la cible est "là" résulte d'une série complexe d'analyses, conscientes ou pas, mais qui n'en existent pas moins. Ben voila! Le sujet n'est pas tout neuf, mais il revient. Je courbe le dos et j'attends la volée de bois vert... :106: :38:
  4. 'Ibufu

    Martin X200

    Y'a des choses, comme les ovnis, la ponctuation, le prix de la laitue (oups!), qui ne s'expliquent pas ou qui s'expliquent difficilement. Au nombre de ces choses figure le fait suivant: Quand on passe au sans-viseur, on peut tirer des puissances nettement supérieures à celles que l'on pratiquait jusque là. Peut-être parce qu'on reste moins longtemps à pleine allonge, vu qu'il n'y a plus ce :oups: de repère (dit-on encore "grain d'orge"?) à placer exactement au centre exact de cette :oups: de cible, et pas bouger? Je laisse le soin aux autres tarés :37: (je fais partie de ceux-ci) de te donner leur avis à ce sujet, je leur fait une totale confiance. J'ai eu un X200 dans les mains, c'est un arc qui "vient bien", agréable à tirer, régulier, qui m'a donné l'impression d'être assez 'pardonnant', comme on dit quand on traduit mal les notices en anglais. C'est juste pour te dire qu'avec un 35 livres, tu ne te feras pas mal, ce qui est bien, mais tu en trouveras rapidement les limites. A toi de voir, pose la question (avec tact) à ta hernie, en lui expliquant que dix livres de plus... surtout que ce ne sont que des livres anglaises... En tout cas: sois le bienvenu du côté qu'on appelle parfois "instinctif" (là, je vais me faire tôler!). C'est de ce côté que j'ai eu les plus grandes joies. Mais ça, c'est perso', je respecte toujours autant les tireurs 'en ligne', chacun trouvant son compte etc...
  5. Ca me plaît bien, cette dernière... Et pas forcément à limiter aux "dix ans et moins"!
  6. Le record, du moins celui trouvable sur le Net, est de 1126,19 m (j'aime bien le ',19') avec un arc qualifié de 'à main', sans précision du type d'arc (je pencherais quand même pour un arc à poulies). L'arc à pieds (qui n'est pas un gag comme je l'avais d'abord cru) porte plus loin, mais j'ai un doute sur sa précision, quoique... l'archer est capable de choses insoupçonnées! Et j'aime bien aussi les précisions sur le caractère des blessures, selon la distance. Personnellement, même à 1126, 20 m (j'ai rajouté une marge de sécurité) de l'archer, je n'irais pas mettre la main pour voir si ça pique, si ça gratouille ou si ça chatouille...
  7. 'Ibufu

    Présentation.

    Bienvenue, Bear! Bienvenue dans cette portion du monde dévolue aux fous du tir à l'arc, parmi lesquels beaucoup n'avaient pas besoin de ce sport pour l'être. Mais ne l'ébruite pas, cela les rendrait.... Non, ils le sont déjà. Au fait, bien sûr qu'on sait ce qu'est un arc à roulettes: c"est ce qu'utilisent les dentistes pour ressouder un bridge cassé tout en traitant les caries sur la ou les dents restantes. :smart: C'est un peu technique, mais je suis sûr que notre Jihaif t'en fera le plan méticuleux, molaire à l'appui, avec l'implantation de la pince crocodile sur le gros orteil du patient pour le côté soudure à l'arc. Bon, ben voilà... J'en étais où ? Ah, oui: Bienvenue ! :hihahiha:
  8. ... et ses grillades! Sus aux godons, mes preux !...
  9. Dites, si on fait la synthèse des avis exprimés dans ce sujet, est-ce que cela ne ressemblerait pas un peu à ce que l'on doit dire aux archers débutants, après une nécessaire inititiation à la technique de base: "Nous vous avons donné les principes du potage, à vous maintenant de faire votre propre soupe! " Là, je vais me faire allumer par plein d'entraîneurs ! Savoir si l'un ou l'autre tire avec un ou plusieurs yeux ouverts est-il important? Et les Shakras: ouverts ou fermés? Et l'épicier du coin après vingt-et-une heures?
  10. Salut Zol! Encore contre vents et marées, comme tu l'as toujours fait. Matériellement, je n'ai rien à t'offrir. Immatériellement, qu'aurais-tu à faire de plus de respect et d'admiration? Rien, je m'en doute. Reçois-les quand-même... :37:
  11. Bonjour Olivier, bonjour collègue. Et Salut aux Webarchers. Ben oui, le 'Ibufu, il est instit', non, pardon: Professeur des Ecoles, comme Zol. Ce n'est pas une solidarité corporatiste qui m'amène à écrire ce soir, dans ce sujet. Comme le dit Philplessis, je n'étais pas au courant des problèmes actuels de la planète Zol, ayant moi aussi une rentrée sur les bras. Merci à Phil de m'en avoir parlé aujourd'hui. Je pressens que je vais être long, et je quémande d'avance votre indulgence, tout en sachant qu'elle m'est déjà acquise. Pendant plusieurs années, j'ai exercé, en tant que remplaçant ZIL (Zone d'Intervention Localisée), dans la même circonscription administrative que Zol. Le bougre doit avoir une santé d'acier, car je ne me souviens pas l'avoir remplacé. Le quartier où il exerce est pourtant classé Zone d'Education Prioritaire, en abrégé 'ZEP', et en langage courant: quartier difficile, avec ses corollaires: 'lumpen prolétariat' et population immigrée, débrouillardise honnête (=petits boulots) pour beaucoup, économie souterraine et traffic pour d'autres, moins nombreux mais plus voyants: 18 ou 19 ans, BMW noire ou rouge vif, vitres teintées, stationnements occasionant allées et venues qui tâchent d'être discrètes... ... "Travaille bien à l'école, tu auras un métier!" Quelle tentation de leur dire ça, aux 28 ou 30 enfants qui sont devant toi. Leur expliquer ainsi ta conception de la vie... Ce n'est pas entièrement faux, hein, dites? ... Mais quand un de ces enfants te répond (je l'ai vécu) : "JE GAGNERAI EN MOINS D'UNE SEMAINE CE QUE TU GAGNES EN UN MOIS." tu te sens démuni, tu ne peux pas lui dire que c'est dangereux, simplement parce que son grand frère qui trempe dans le bizness n'est pas encore en taule ou mort. L'enfant vit dans l'instant, et y fonde ses certitudes. Il bâtit son fonctionnement sur ce qui l'entoure. J'étais très pessimiste, surtout après cette expérience. Grosse période de doute, de réflexion sur les fondamantaux de ce ####### de métier. C'est à peu près à cette période que j'ai croisé Zol, lors d'un remplacement dans son école. Il animait, sur le temps du midi et bénévolement, des séances de tir à l'arc artisanal (il vous l'expliquera lui-même) avec quelques collègues. Dès que je l'ai su, j'ai demandé si je pouvais y participer: c'était ma deuxième année d'archer licencié de la FFTA, arc classique avec viseur et stab' complète, carquois orné de la Flèche Jaune. Ma participation à ces séances ne dura guère: je venais m'entraîner, ils venaient se faire plaisir. Je les ai pris pour de doux illuminés, ils ont dû me voir comme un imbécile orienté compèt'. C'est peu de temps après que l'on me donna pour mission un remplacement dans une classe "spécialisée", une classe de perfectionnement, un 'Perf' dans notre jargon, en clair: une classe à effectif réduit, où sont pris en charge les enfants 'à problème'. En encore plus clair: des enfants hors du fonctionnement scolaire, des enfants pour qui un règlement ne signifie rien, classe confiée à une collègue spécialement formée. Je n'étais pas spécialement formé (et ne le suis toujours pas). Mais c'est le boulot des ZILs: on y va quand même. Cela vous fait peut-être rigoler, ce côté "commando", mais il est réel... je ne suis plus ZIL, j'ai maintenant une classe fixe, mais c"est sur cette réputation que l'on me confie toujours les enfants difficiles mais qui ne relèvent pas encore d'un enseignement spécialisé. Fin de la complainte. Et v'là-t-y pas que c'est dans l"école du Zol que je devais faire ce remplacement! Et v'là-t-y pas aussi que le directeur me prend à part pour me dire: "Les gamins du Perf' ont une séance de tir à l'arc prévue ce matin, mais si tu ne le sens pas, tu ne le fais pas." La séance ayant lieu après la récré du matin, j'ai eu le temps de mariner: enfants très difficiles, matériel très dangereux, temps de prise en main de la classe très réduit... La raison l'emportait: pas de tir à l'arc! ... mais elle n'est pas folle, la collègue que je remplace... ... elle ne ferait pas n'importe quoi... ... et puis je suis archer, oui ou non? Ben oui , orgueil peut-être, et alors? Alors: Tir à l'Arc ! Et là, j'ai vu: Ces gamins et gamines incapables de respecter tout règlement ont pris leur arc, qu'ils avaient décoré eux-même, et les flèches qui étaient les leurs, passant au voisin la flèche qui était la sienne. Ils m'ont expliqué comment mettre en place les cibles, ont respecté les consignes de sécurité. Après, mais seulement après, de retour dans la classe, l'un ou l'une ou l'autre ont parfois 'pété les plombs', mais ce que nous avions partagé m'a A CHAQUE FOIS permis de calmer le jeu. J'ai dès lors considéré le meneur des Doux Illuminés d'un autre oeil. J'ai ensuite vu ce qui ce passait dans sa classe, où l'on trouve, c'est vrai, du matériel qui n'est pas homologué par l'Education Nationale, mais qu'elle tolère. Mais j'y ai aussi vu des gamins qui apprenent à créer quelque chose, ce qu'ils n'auraient jamais appris dans leur cage d'escalier, des gamins qui apprennent à communiquer autrement qu'avec ou au travers d'une bande, des gamins pris en compte par des adultes (salut André et Claude, et j'en oublie), des gamins qui apprennent à communiquer parce qu'ils ont autre chose à dire que "Nike les keufs". A cela je préfère un "jé fé mon arc" ou un "on ç'a bien eklatai" qui, je fais confiance à Zol, feront l'objet d'une leçon de français. Ce que fait Zol est certainement unique, assurément intelligent. La municipalité, pour essayer de partager cete intelligence, devrait fournir un matériel conforme aux normes de sécurité en vigueur, plutôt que d'interdire l'activité...
  12. Hervé? Heeervééééé! Viens mon petit! As pas peur! Viens, on va rentrer maintenant! Heeeeeervéééééé?
×
×
  • Create New...