Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 03/26/19 in all areas

  1. 1 point
    En tous cas félicitations aussi pour ton expression écrite et ton orthographe, il y a bien des Français qui ne t'arrivent pas à la cheville même parmi les anciens
  2. 1 point
    Salut Marcho ! Très vaste sujet que celui-là ! Tu connais ma préférence pour l'orme mais ça doit être aussi parce que je n'ai jamais connu (jusqu'à présent) de casse avec cette essence. Mais énormément d'essences peuvent convenir, le tout étant de prendre le temps de les apprivoiser. Les "gratteurs de bois" se créent chacun leur expérience arc après arc. On commence souvent avec du noisetier car c'est une essence plutôt facile à travailler et après on a envie de tester d'autres bois. Certains arrivent à tirer parti d'une essence qui fait fuir un autre (ou en tout cas ne suscite pas la même envie de la travailler). Je trouve qu'il y a une question de contact plutôt sensuel avec un bois en particulier et à chaque fois c'est une relation unique entre le bois et l'artisan (lui-aussi unique, évidemment). Ensuite tu as le choix de la pièce. Même une essence réputée bonne ne peut pas donner grand chose si la billette présente trop de difficultés. Le bois a pu connaître des blessures dans sa jeunesse avant de cicatriser mais l'ancienne plaie peut se révéler fatale (bois pourri et poudreux à l'intérieur découvert uniquement lors d'une casse). Trop de noeuds présents rendent le travail plus ardu mais pas impossible non plus. La vitesse de croissance de l'arbre a aussi un rôle et la densité de la matière bois peut en être affecté : plus ou moins dense selon que l'arbre a poussé lentement ou plus rapidement (tu lis ça dans les largeurs des cernes du bois vus en coupe). Il y a également le choix de la pertinence du design de l'arc (en rapport avec l'essence choisie) ainsi que la question des cotes en général. Aux époques médiévales, il était apparemment fréquent que l'arc soit au moins aussi haut que le bonhomme qui l'utilisait (mais ça n'est pas non plus restrictif par ex dans le cas d'un flatbow plus large que long). Mais avant ça, il faut aussi que le bois ait convenablement séché. Et là c'est le stress quand ça se met à fissurer de partout en cours de séchage ... Donc ça fait pas mal de questions (mais on reparlera bientôt à Usson et je parie que ça va nous donner soif, tout ça )...
  3. 1 point
    Sur un concours "Nature", je tirais avec un poulies de 55#, j'ai fait le même genre de robin sur une flèche bambou avec encoche taillée et ligaturée. La flèche du poulies a fait un refus. La ligature de l'encoche taillée a juste cédé à l'impact. Pas d'autre dégât sur le fut. Le propriétaire de la flèche était le vendeur cité plus haut : Daniel Lacroix de Lx Archerie. Le bambou est très résistant si les impacts sont dans l'axe du fut. J'ai rencontré des tiges de fer dans les cibles ou des pierres sans jamais casser de flèches dans ces conditions. J'ai cassé ou abimé beaucoup plus de flèches carbone, alu ou bois que des bambous. Le bambou peut parfois se fendre longitudinalement (pas en biseau comme le bois) après plusieurs impacts un peu trop durs. J'ai pu prolonger la vie de ces flèches avec un footing en alu (tube de 2314 pour bambou de 5/16) mais vu le prix, on ne pleure pas si la flèche n'est pas récupérable. Pour ces qualités et aussi parce que cela vole très bien, pour moi, le bambou (de qualité) est définitivement adopté. Les flèches que j'utilise sont des 40-45# en diamètre 5/16".
  4. 1 point
    Oui, le bambou, ce n'est pas indestructible mais plus solide que le bois. Je n'en ai pas cassé beaucoup depuis que j'utilise ce type de flèches (je pense que les miennes viennent du même fournisseur que les tiennes). Cela résiste même aux robins. J'ai coller une encoche et la flèche est toujours fonctionnelle.
  5. 1 point
    Pour le décollage, chauffer la pointe au pistolet thermique. Eviter le chalumeau car une flamme comme son nom l'indique, risque d'enflammer les gaz de décomposition de l'époxy. Tirer sur la pointe avec des pinces ; oui je sais il faudrait 3 mains : un étau c'est parfait pour coincer la flèche. Dans les 2 cas, éviter de respirer la bouffée de gaz produite au moment du décollage. Faire ça dehors ou/et avec un masque!
  6. 1 point
    Pour choisir les fûts bois j'utilise une méthode empirique qui me donne satisfaction. A la louche, je prends comme base la puissance à 28" d'un LB de base monté en Dacron qui tirerait une flèche de 28" avec une pointe de 125gn La "longueur" de la flèche se mesurant du fond d'encoche à la base de la pointe. - j'ajoute 5# pour des pointes plus lourdes d'une gamme - j'enlève 5# pour une pointe de 100gn - j'enlève 5# de plus pour une pointe de 80gn, etc - j'ajoute ou retranche 5# par pouce de flèche en plus ou en moins par rapport à 28" - j'ajoute 5# pour un longbow moderne R/D, un hybride ou un recurve rapide - j'ajoute 5# si on utilise du fast flight ou assimilé - j'ajoute 5# si branches en Carbone - j'enlève ± 10 à 15 lbs pour les ELB originels et selfbows sans fenêtre avec corde lin. Après j'affine en essayant les spins au dessus et en dessous … c'est un peu empirique Personnellement je préfère un peu raide, une flèche trop raide aura tendance à aller à gauche pour un droitier et à claquer à la décoche, une flèche trop souple perdra de l'énergie en louvoyant et arrivera à droite, de plus le risque de casse à l'impact sera plus important. Donc pour toi qui possède un arc droit avec fenêtre (quel est son centrage ?) On prend ses 35# auquel on enlève 5# (ton allonge = 27") puis 5# (pointes 100 gn), ensuite on ajoute5# (je suppose que tu as une corde Fast Flight ou autres) puis 5# pour le carbone, en théorie des fûts de 35# devraient convenir. Cependant dans le commerce le spin est très approximatif, l'idéal est de mesurer la rigidité des tes fûts, sur le forum tu trouveras des plans pour te fabriquer un spine tester … si tu as la flemme il faudra casser ta tirelire … Le bois compressé est assez lourd, pareil pour le pin nordique ou le bambou, le cèdre est plus léger, l'épicéa est en théorie encore plus léger, certaines archeries te proposeront des fûts pesés à ± 1g. Sur une botte non pesée il peut y avoir de grandes variations de poids. Si tu montes des plumes plus grande (3" ça me parait un peu court) tes flèches se stabiliseront plus vite, ce qui est appréciable pour les birdies …Tu peux aussi monter tes plumes en hélicoïdal ou avec un léger offset. Tu peux aussi essayer quatre plumes en 3" Pour le poids à 8gn/# au minimum ça mène les flèches à 280gn ( 18,2 g) à 10gn/# = 350gn (22,75 g) et à 12gn/# = 420gn (27,3 g) … ensuite il te reste à tester afin de voir ce qui te convient (il faut une base fiable, cad un arc bien réglé)
  7. 1 point
    Salut Lapin, J'ai moi aussi un spirit un poil plus puissant (38#), ce qui vole le mieux avec son des flèches autour de 24.5gr (dont une en bambou et l'autre en 11/32 à l'avant ramenée à 5/16 à l'arrière). Malheureusement les solutions que je vois pour raidir ton fût vont dans le sens d'un allègement : moins de poids de pointe ou raccourcissement du fût... Une plume plus grande va redresser un peu plus vite ta flèche et le poids à l'arrière va la raidir mais assez peu (la différence de poids entre une 3 et 4" ne va pas être énorme). Si tu envisage de couper ton fût, va y progressivement, enlever 1 pouce d'un coup me semble beaucoup... là aussi la différence de poids ne va pas être énorme, d'autant que tu as déjà plus de 40 grains de différence entre tes 2 tubes.
  8. 1 point
    Je ne savais pas où poster ce sujet sur une vision de l'histoire de cet arc droit... Je suis tombé sur ce site où j'y ai apprécié l'approche et le contenu. Comme par exemple : la cadence de tir, leurs portes, le pouvoir perforant. .... la sélection et l'entraînement des archers.... l'utilisation tactique. ... et l'impact social que j'ai vraiment apprécié. https://www.histoiredumonde.net/Arc-long-anglais-longbow.html
  9. 1 point
    super taf ! quel colle à tu utiliser pour ton backing en lin ?
  10. 1 point
    Oui ! Continue comme ça.
  11. 1 point
    C'est pour couper la soif.
  12. 1 point
    Éventuellement contacter Vincent Hybois à la FFH pour connaitre les relais locaux vers chez toi chez les maudits québecquois 😉 De mémoire il y a même un handi qui tirait en équipe nationale valide avec un seul bras et qui décochait à l'épaule
  13. 1 point
    Bonjour Pour les cas extrêmes il y a aussi des potences : https://www.idema.com/fr-FR/potence-tir-a-l-arc.html nouvelles catégories sup1 et sup2 de la FFH arc le tir à l'arc c'est pour tout le monde !
  14. 1 point
    J'ai des fûts un peu trop souple avec une pointe de 75gr et que je ne peux recouper, puis-je espérer les raidir un peu en les vernissant? C'est juste pour un concours de déterrage... mais la question reste valable...
  15. 1 point
    9/32 delphine ici par exemple : https://www.limousin-archerie.fr/fr/tir-de-parcours-chasse/10001439-fut-bois-pin-nordique-9-32-2900100016100.html
×
×
  • Create New...