Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 01/20/18 in all areas

  1. 3 points
    Les femmes préhistoriques avaient des bras incroyablement forts ... Faut dire que la vaisselle était en pierre............ (Tirez pas, c'est pour rire)
  2. 2 points
    Simple question, personne n'a jamais tenté ceci ??? Ok, c'est plus pour les anglophones, mais bon...
  3. 2 points
    Il existe aussi une épée que l'on nomme épée d'archer parmi d'autres certainement, je crois bien qu'elle est datée XV.
  4. 2 points
    Le plus simple : créer une société au Luxembourg avec une filiale au pays bas (pour les droits d'auteur) possédant une succursale aux Bahamas et une boite postale aux iles caïmans. Tu récupères les dividendes par Andorre et tu re-investis dans de l'mmobilier sr guernesey...
  5. 1 point
    Je fais dans les armes de destruction massive
  6. 1 point
    Bienvenue, Un ambulancier urgentiste sur un pas de tir....ça peut toujours servir...
  7. 1 point
    Ce qui est drôle, c'est que je peux encore l'encorder et même tirer avec...
  8. 1 point
    Autrement dit tu veux faire des points à coup de cordons. 😂😂😂 Et donc tu vises une puissance en fonction de la taille des tubes qui te permettront une optimisation de la chasse au cordon....Quitte à risquer de mal maîtriser la puissance. Désolée d'être franche et directe, mais si j'avais eut 1 euro à chaque gaillard qui tentait cette folie d'augmenter de 10/12 livres d'un coup et pour qui ça n'a pas vraiment fonctionner j'aurais de quoi me payer plusieurs super repas dans un restaurant étoilé. Et là 38 livres, pour toi c'est 41/42 livres Mais je vais répondre à tes questions En principe la hauteur de l'arc est fonction de ton allonge .. Au delà de 29 pouces, c'est jouable, mais vraiment pas raisonnable surtout avec une telle puissance supplémentaire 😉 Baisser la hauteur de l'arc fait gagner en effet de "chasse" , plus de patate, mais elles seront plus raides, avec le cas échéant un passage au clicker plus difficile si tu as une grosse allonge . Et si des Uukha seront de toute façon plus péchues que tes branches actuelles, du coup entre l'augmentation de puissance et la meilleure qualité de branches c'est pas utile de tenter de gagner aussi sur cet effet là. Voilà tous les éléments à prendre en compte dans ton choix. Parfois pour trouver des branches d'occasion, il faut être patient. Et j'oublie un truc, la chasse au cordon est d'un rendement assez limité 😉 Et ça agace beaucoup les arbitres 😉
  9. 1 point
    Trop fort ce Lap 1 ! Mais bon c'est vrai qu'on aimerait savoir pour l'arc Méso ! Courbes, mesures et tout ça .....Le fan club est en attente !
  10. 1 point
    spetou, au delà du coté blague, je suis totalement d'ac' avec toi (je bosse pas mal avec des enfants en tant qu'animatrice / médiatrice). J'ai posté ça dans le forum "au coin du brasero", un endroit où on blague, où on est un peu "diablotin" ....Si j'avais placé cette petite découverte dans un autre coin de WA je n'aurais pas pris le même regard..... Je trouve que la maman a une super manière de faire ...Encourager son jeune garçon à faire des choses qu'il aime par lui même pour être récompensé ...Je suppose aussi (enfin j’espère) qu'il doit y avoir des personnes proches au courant de l'annonce afin de répondre au petit facteur d'arc, de le mettre en valeur.....et qu'il vende sa production. Bon voilà une réponse plus sérieuse mais .....Promis que personne dise que je peux faire preuve d’empathie ! Sinon je saurais que ça vient d'ici ! Hihihihihi
  11. 1 point
    La cuisson du bois (t° > 240°) à ne pas confondre avec la chauffe (t° < 200°) est un procédé utilisé dans l'industrie et appelé "rétification". Il modifie les propriétés des constituants chimiques du bois. Voir quelques éléments ci-dessous qui se rapportent à l'utilisation de la cuisson du bois dans un domaine qui n'est pas la facture d'arc mais cela donne des indications pour les effet de la cuisson de nos arcs même si les essences présentées dans les tableaux (à part le frêne) ne sont pas à priori des bois d'arcs : Les modifications chimiques du bois : Le bois est constitué principalement de trois polymères dont le pourcentage est différent selon les essences : La cellullose La lignine Les hémicelluloses Pendant le traitement, chacun des composés biochimiques du bois va réagir en fonction de la température et de la durée choisie en induisant des modifications. La qualité du bois à chauffer est aussi un facteur important dans l’optimisation du processus. Ces modifications chimiques des composants du bois intervenues durant les phases du procédé de chauffe sont principalement responsables des nouvelles propriétés du bois, dont : Une stabilité dimensionnelle accrue Une résistance naturelle aux attaques fongiques Une rigidité du bois augmenté Une diminution de la contrainte de rupture Les avantages et caractéristiques Les propriétés des bois modifiés thermiquement Traiter naturellement le bois à haute température présente des avantages indéniables. Pourquoi privilégier le bois thermochauffé ? Nombreuses sont les raisons de choisir du bois thermochauffé, citons-en quelques-unes : 1. Historiquement, cuire le bois pour le protéger et lui conférer de meilleures propriétés était pratique courante chez nos ancêtres. En Europe En Amérique Au Japon Braisage des poteaux mis en terre par nos ancêtres = Augmentation de la durabilité Chauffage des pointes de flèches par les indiens = Augmentation de la dureté de surface Chauffage des vaisselles en bois = Augmentation de la stabilité dimensionnelle 2. Ecologiquement, le bois traité à haute température (THT) est 100% naturel, biodégradable et recyclable compte tenu de toute absence de produits chimiques durant son traitement. Il offre une véritable alternative aux traitements de préservation chimique en général, et aux traitements au moyen de sels CCA en particulier. 3. Durablement, le traitement thermique dans la masse confère au bois, toutes essences confondues, de nouvelles caractéristiques définitives : Une plus grande stabilité dimensionnelle Une durabilité biologique accrue De nouvelles couleurs naturelles rappelant les bois tropicaux 4. Economiquement, le bois chauffé est une façon de contrer le marché des bois tropicaux, de valoriser des essences locales pour des usages extérieurs. Les nouvelles palettes de couleurs déclinées en fonction des températures choisies, et selon les essences offrent de nouvelles possibilités pour les industriels. Enfin, le positionnement prix du produit n’est pas n’est pas négligeable, il se situe entre le bois traditionnel et les bois tropicaux. 5. Le bois chauffé peut être usiné, assemblé mécaniquement, collé et recevoir une finition huilé. Performances mécaniques des bois traités thermiquement Les valeurs présentées dans les tableaux suivants ont été obtenues d’après les normes de classement mécanique EN 408 et EN 384. Ces valeurs sont données à titre indicatif et sont influencées par la qualité initiale du bois. Chêne aubieux Température de traitement (°C) 190 210 Masse volumique ρ (kg/m3) 600 515 Module élastique Emean (kN/mm²) 13.479 10.795 Contrainte à la rupture fk (N/mm²) 27.72 14.59 Chêne duraminisé Température de traitement (°C) 190 210 Masse volumique ρ (kg/m3) 640 462 Module élastique Emean (kN/mm²) 14.994 11.185 Contrainte à la rupture fk (N/mm²) 27.17 9.74 Douglas aubieux Température de traitement (°C) 190 215 Masse volumique ρ (kg/m3) 452 550 Module élastique Emean (kN/mm²) 22.117 19.33 Contrainte à la rupture fk (N/mm²) 15.55 15.22 Douglas duraminisé Température de traitement (°C) 190 215 Masse volumique ρ (kg/m3) 388 450 Module élastique Emean (kN/mm²) 14.402 14.714 Contrainte à la rupture fk (N/mm²) 22.92 10.07 Frêne Température de traitement (°C) 190 210 215 Masse volumique ρ (kg/m3) 546 543 650 Module élastique Emean (kN/mm²) 20.351 17.850 19.329 Contrainte à la rupture fk (N/mm²) 43.22 30.25 41.13 Hêtre Température de traitement (°C) 190 215 Masse volumique ρ (kg/m3) 637 640 Module élastique Emean (kN/mm²) 15.818 15.947 Contrainte à la rupture fk (N/mm²) 55.42 24.72 Peuplier Température de traitement (°C) 190 215 Masse volumique ρ (kg/m3) 345 450 Module élastique Emean (kN/mm²) 9.087 15.743 Contrainte à la rupture fk (N/mm²) 24.14 15.78 Ces données chiffrées concernant, la densité, le module d'élasticité et la contrainte à la rupture sont à mettre en comparaison avec celles d'un bois non traité thermiquement. Et pour ceux qui voudraient s'instruire sur les propriétés mécaniques des bois : https://tice.agroparistech.fr/coursenligne/courses/MASTERFAGESPECIALITE/document/UE938_1Mecanique2014.pdf?cidReq=MASTERFAGESPECIALITE
  12. 1 point
    Il y a un lien sur le site de Bauman: https://www.philbows.com/images/pdf/Mode_demploi_pro_glove.pdf C'est le "tour de doigt" avant la 1ère pliure qu'il faut prendre. A prendre avec un mètre ruban de couture. Les goussets de doigts sont fais sur mesure, le reste est réglable apparemment. Ne surtout pas prendre la longueur du doigt !!! Sinon même conséquences que confusion entre 1m75 et 85B - surprises à l'essayage :-) PS - as tu essayé la palette ? J'ai TOUJOURS tiré au gant jusqu'à il y a peu... et puis sur un coup de tête passé à la palette, "pour voir"... et je n'ai pas fait marche arrière. Jamais franchement content de mes gants (les grosses coutures des doigts de mes différents gants gênant la sortie de flèche à la décoche), et pas du tout attiré par le tir palette, truc de "ciblar" a priori... beurk j'ai donc regardé le gant de Bauman (qui n'a justement pas ces coutures, de par sa conception) ... puis avant de passer commande, je me suis dit que ça serat idiot d'acheter un nième gant sans essayer au moins une fois la palette... Je me suis donc taillé une palette dans un bout de cuir épais... Débuts difficiles, sensations différentes... moins de sensations et de "contrôle" sur la corde qu'avec un gant... mais ENORME différence en qualité de décoche (et donc précision). En termes de sensations, clairement je préfère le gant. Mais en termes de précisions, pas photo: Palette. Je n'ai donc finalement pas testé le gant de Bauman... qui a priori n'a pas les défauts de mes autres gants... Mais au moins je sais comment prendre ses mesures, c'est déjà ça
  13. 1 point
  14. 1 point
    Comme les digressions sont les bienvenues sur le forum, c'est parfait, ton intégration dans la communauté est réussie.
  15. 1 point
  16. 1 point
    chapeau André
  17. 1 point
    Quand je suis en tenue, je me cantonne à un petit couteau à la ceinture pour partir vaillamment à l'assaut des...tartines (c'est que ça creuse, la causette )... Et ça fait soif, aussi (l'indispensable verre en bois à emporter dans sa musette : un petit coup d'hypocrass, ça se refuse pas )...
  18. 1 point
    Ces scrupules t'honorent, en tout cas ... Ça fait vraiment plaisir de voir quelqu'un qui est prêt à se coller à une certaine exigence dans la reconstitution ... Je viens d'aller lire la notice des objets présentés sur le lien Pinterest et tout est authentique (ce sont des pièces de musée). En revanche, rien n'indique que ce sont spécifiquement des pièces de protection du bras d'un archer même si l'un n'empêche pas l'autre (après tout, un archer est aussi un fantassin qui est sensé terminer le boulot à l'épée ou à la hache)...
  19. 1 point
  20. 1 point
    l'électricité et le lave vaisselle sont très simple d'emploi
  21. 1 point
    tu n'es plus seule Delphine !!!! je te soutiens désormais
  22. 1 point
    Yep! Il y a des gens pour qui quand ce n'est pas chiant, ce n'est pas sérieux...............faut les éviter, ceux-là.
  23. 1 point
    Dieu a créé les hommes et les femmes, Colt les a rendus égaux...............mais moi j'ai rien dit, hein.....
  24. 1 point
    De rien, on m'a dit un jour ici même que ce qui est bien sur ce forum c'est qu'il y a toujours des personnes qui ont des réponses et qu'on cherche à aider les autres.....J'essaye d'appliquer et je demande de l'aide dès que besoin
  25. 1 point
    Je joins des extraits de "Chevaleresses" (p 47). A propos de femmes maniant l'arc lors des croisades, nous disposons du témoignage de 2 chroniqueurs arabes, Imad al-Din et Baha al-Din. Voici ce qu'écrit ce dernier : "Un vieil homme très rusé se trouvait parmi ceux qui forcèrent leur route parmi les rangs des ennemis ce jour-là... Derrière le rempart, m'a-t-il dit, il y avait une femme drapée dans une mellûta (sorte de manteau) verte, qui n'arrêtait pas de lancer des flèches d'un arc en bois qui blessèrent plusieurs de nos hommes. À la fin, elle fut surpassée par le nombre, nous la tuâmes et rapportâmes l'arc qu'elle avait utilisé au sultan qui en fut grandement étonné." A propos de femmes ayant combattu à cheval, le témoignage de Ibn al-Athir évoque la présence de femmes combattant auprès des hommes lors de la bataille devant Acre le 4 octobre 1189 : "Trois femmes franques qui avaient combattu à cheval furent retrouvées parmi les prisonniers. Leur sexe fut reconnu quand elles furent capturées et leur armure ôtée." Encore Imad al-Din : "Les femmes elles-mêmes s'expatrient pour combattre ; elles arrivent en Syrie par terre et par mer tout équipées. Parmi elles était une reine menant à sa suite cinq cent guerriers, cavaliers et fantassins, lanciers et archers qu'elle entretenait à ses frais ; mais son bâtiment ayant été capturé près d'Alexandrie, elle avait été prise avec ses hommes, et nous a sauvegardés de son zèle malfaisant. Une autre reine est arrivée avec le roi des Allemands. Plusieurs femmes de Francs ont échangé le voile pour le casque, elles affrontent la mort armées de boucliers et de lances. Dans les batailles qui ont été livrées on a souvent trouvé des femmes parmi les morts, et on ne les a reconnues qu'après les avoir dépouillées de leur vêtement." Encore plus loin : "Il y a ainsi parmi les Francs des chevalières qui portent la cuirasse et le casque ; sous ce vêtement masculin, elles se jettent dans la mêlée, et ces maîtresses du gynécée se comportent comme le sexe fort. Tout cela est à leurs yeux un acte de dévotion, auquel elles croient assurer leur salut et c'est pourquoi elles s'adonnent à cette vie. Béni soit celui qui les a égarées et repoussées de la vraie direction ! Les jours de bataille, on voit plusieurs de ces femmes s'avancer avec les chevaliers qu'elles prennent pour exemple, aussi impitoyables que ceux-ci malgré la faiblesse de leur sexe. Elles n'ont pas d'autre costume qu'une cotte de maille et on ne les reconnaît que lorsqu'elles sont dévêtues et mises à nu ; plusieurs d'entre elles ont été prises et vendues comme esclaves. Quant aux vieilles femmes, leurs camps en sont remplis : elles s'y montrent tantôt violentes, tantôt radoucies ; elles excitent ou modèrent l'ardeur des soldats ; elles vont disant que la croix n'accepte que le renoncement, ne vit que par le sacrifice et que le tombeau du Dieu qu'ils adorent est au pouvoir des ennemis. Admirez cette unanimité dans l'erreur entre les hommes et les femmes." Bref il y a encore d'autres extraits tout aussi intéressants dans le livre (que je n'ai pas lu jusqu'à la fin, soit dit en passant). Ça bouscule un peu nos idées reçues quant au rôle joué par les femmes dans les champs de bataille du MA mais l'auteurE du bouquin ne cherche pas non plus à en exagérer l'importance (due à un contexte particulier). Les croisades sont en effet un moment historique qui a généré beaucoup de fanatisme et il ne faut pas oublier que les premiers croisés n'étaient pas des hommes de guerre mais plutôt des civils (dont des femmes et des enfants)... Ne pas oublier non plus le fait que les ordres de moines-soldats (templiers, hospitaliers, teutoniques etc.) incorporaient des femmes dans leur rang mais plutôt pour des tâches d'intendance, il est vrai... Je vais prendre le temps de me replonger dans le bouquin pour en retranscrire des extraits, histoire d'amener de l'eau au moulin ...
  26. 1 point
    Bienvenue à toi Spetou
  27. 1 point
    Je viens de rejetter un coup d’œil dans Toxophilus (je sais bien que l'on est en 1544, soit plus d'un siècle après la période qui intéresse spetou mais comme il ne semble pas y avoir de bouquin plus ancien sur le sujet......) et pages 72 - 73 (édition Emotion Primitive) on y parle bien de gant de tir et de protège bras en cuir......on évoque même les moyens de soigner les doigts blessés du tireur et Roger Ascham semblait bien faire attention à tout cela.... Sachant que dès le Néolithique on retrouve des protections (brassards d'archer en pierre - pour le reste problème de conservation différentielle, si des protections en cuir ou autres matières périssables ont existé, les chances d'en retrouver sont particulièrement minces), on peut sans trop de risques supposer que cela fait un bon moment que les archers cherchent à éviter de se faire mal.....Alors un gant de tir en cuir pour le xvième Siècle vraiment ça ne me choque pas.....
  28. 1 point
    Que des femmes aient participé à des combats, c'est quasi sûr........pas besoin de gros muscles pour balancer des pierres du haut d'une muraille ou se défendre avec une hache ou une pique, voire tirer à l'arbalète. Par contre, je ne vois pas des femmes (hormis les vivandières et autres qui suivaient les armées et éventuellement pouvaient avoir à se battre) prendre part aux combats en rase campagne. Qui a déjà soulevé une masse d'arme, une épée ou une hache comprendra pourquoi.......ce n'est pas impossible, effectivement, une bonne boxeuse mettra la pile à la plupart des bonhommes, mais il ne faut pas oublier qu'on se battait entre gens entraînés......ou alors il s'agissait de routiers, gens de sac et de corde , peut-être moins entraînés aux armes mais robustes et animés par l'appât du gain.... La guerre et les armes modernes sont plus favorables aux femmes, si j'ose dire.
  29. 1 point
  30. 1 point
    salut Le Paresseux, merci à toi :D en voilà une lecture qui va m'intéresser ! c'est tout à fait ce que je cherche : à savoir si elles étaient de la partie ou restaient à leur place de "femme" avec tout ce que cela induit il y a même encore peu de temps. Et si elles participaient aux combats, quelle pouvait être leur place, leur rôle, leurs habits ... je vais passer pour la féministe de service lol
  31. 1 point
  32. 1 point
    Bienvenue à toi, Spetou ! Je suis moi-même plongé dans une quête "médiéviste" mais il s'agirait plutôt du XI°s (tout en évitant la reconstitution normande) et ça s'avère plutôt très ardu vu la pauvreté des sources (la période traitant de l'an mil est pour ainsi dire l'un des "ventres mous" de la connaissance histo, on ne procède que par des déductions généralistes tellement les lacunes sont importantes). Il y a davantage de docs d'époque disponibles sur le Moyen Age tardif : rien que les enluminures à partir du XIII°s jusqu'à la fin du MA sont beaucoup + détaillées pour se faire une idée de la "mode" du temps. Concernant la place des femmes au combat, j'ai parcouru le livre dont je joins l'image en dessous. Le titre est un peu trompeur car il pourrait laisser croire à l'existence "institutionnalisée" (de façon pérenne) de femmes chevaliers. En fait, l'ouvrage traite surtout de "l'idée" ou de la "symbolique" de la femme chevalier ou du mythe de la guerrière en général dans l'imaginaire médiéval. Mais également aussi des vraies femmes de pouvoir comme Alienor d'Aquitaine. Chapître obligé sur Jeanne d'Arc, évidemment... Ceci étant, la part des femmes au combat semble attestée, notamment lors des croisades : il y a eu apparemment des femmes qui savaient fort bien user de l'arc et certaines ont également croisé le fer avec l'ennemi. Les Européens se sont peu attardés sur la question car cela était peu honorable pour eux (il faut évidemment resituer ces positionnements dans la mentalité du temps) alors que les Mahométans se sont peut-être plu à exagérer l'importance de ces combattantes toujours dans l'optique de rabaisser leurs adversaires. Il n'empêche que certains ont pu être surpris en enlevant le heaume d'un ennemi tué car ils s'apercevaient à ce moment qu'il s'agissait d'une femme qui avait manié l'épée contre eux... C'est également une femme qui a déclenché le tir de l'engin qui a envoyé le boulet qui a décapité Simon de Montfort lors des guerres cathares...
  33. 1 point
    l'hickory est originaire d'Amérique du nord........alors pas avant Christophe , pour le moins.
  34. 1 point
    Bonjour et soit la bienvenue
  35. 1 point
    Sur le forum il y a un sujet de Cécile sur les vêtements au Moyen Age, ça pourrait t'intéresser : http://www.webarcherie.com/index.php?/topic/33635-vesture-dun-archer-médiéval-de-1415/& Il y a aussi : http://www.webarcherie.com/index.php?/topic/38556-recherches-pour-un-costume/& Sur le forum tu trouveras de nombreux sujets sur les arcs, flèches, etc à cette époque. … et si tu cherches un arc tout bois, nul doute que Bruno Corbeau saura t'en faire un totalement conforme à tes désirs.
  36. 1 point
    Faut faire des budget séparés..........un budget pour les choses importantes comme les arcs, flèches....un pour la bouffe.....et un budget pour les broutilles: fringues, bagnole ........et surtout ne pas basculer des crédits d'un budget sur l'autre,
  37. 1 point
    Cette théorie ne fait pas consensus dans la communauté scientifique. Cela dit je me garderais de les traiter de couillons, car même si ça n'a aucun sens pour moi, ça me dépasse totalement. Certes ! Mais si on s'attend assez facilement à de l'obscurantisme venant de pays comme l'Arabie Saoudite, c'est quand même plus étonnant au sein de la 1ère puissance mondiale. D'autant que leur président est, selon lui-même "like, real smart" et même "a very stable genius" (authentique).
  38. 1 point
    très joli travail on dirait , avec de beaux joints de collages ...
  39. 1 point
    je parle de ce qu'en disent les chasseurs américains et faut arrêter de faire de l'antiaméricanisme primaire ... je vois qu'il n'y a pas moyen de discuter entre adulte , je laisse tomber ...
  40. 1 point
    Heureuse de voir que les échanges sont plus conviviaux et informatifs mais......j'ai été réellement choquée et je tiens à le dire sans vouloir être agressive: -Pedro est un des pilier du forum et fait beaucoup pour l'animer le plus possible sans jamais prendre la grosse tête ni jouer au "modérateur / chef". Sans prétendre être omniscient il est cependant compétant dans pas mal de domaines. Je le respecte pour tout cela. -Je ne jugerais pas une personne que je ne connais pas et qui est surement très sympa mais ce soir j'ai lu des propos agressifs......Il me semble que quant on arrive quelque part, que ça soit sur le net ou dans la réalité, on fait un minimum d'effort, on fait bien attention de bien se faire comprendre.....enfin je sais pas comment dire, on rentre pas en terrain conquis ! Si on pense avoir été mal compris on le dit gentiment.......Voilà, c'est ma manière de voir les choses à moi ....J'aime bien la justice ! Sur ce plein de beaux échanges à tous :-)
  41. 1 point
    Quand un modérateur m'accueille en me tutoyant, en ne disant pas bonjour et en me rappelant à la législation sur le ton du mépris (sans autres arguments qu'une simple phrase) avant de répondre à ma question purement technique, j'ai le droit de lui rendre la pareille. Mais merci pour tes conseils de savoir-vivre. Le but de ma question sur ce forum est d'avoir des avis différents. Bien sûr que je suis renseigné sur certaines choses concernant la technique de chasse à l'arbalète (pour info, je suis chasseur depuis 4 ans en Belgique et au Canada, mais armes à feu). Ceci étant, je n'ai jamais chassé à l'arbalète et le but d'internet est de m'amener à découvrir d'autres avis de personnes d'horizons différents pour étoffer mes infos. C'était même honorer ce forum. On peut discuter chasse sans pour autant avoir le permis de chasser à l'arbalète. Les survivalistes considèrent cela dans une perspective fictive. Il n'y a pas toujours besoin de se faire passer pour un malade mental ou un "outlaw" parce qu'on parle de chasse. Je ne serais pas assez bête pour clamer haut et fort sur internet que je chasse illégalement à l'arbalète en Belgique....C'est juste qu'il y a d'autres pays et puis qu'il y a une manière plus fictive et imaginaire d'entretenir sa passion...
  42. 1 point
    L'instinctif n'est que du tir intuitif ou instinctif éduqué ; que je nomme aussi instinctuitif Perso, je mixte la colonne de visée pour les longues (cela me permet de rectifier la 2e flèche) et l'instincuitif en courte et moyenne. Pour imager ce qui se passe avec les quelques neurones de mon cerveau (si si, j'en ai encore), je visualise la parabole du vol de ma flèche et mon buste (non pas mon bras pour garder le T de traction) s'incline en conséquence. Souvent ça marche, des fois pas mais là, c'est juste une histoire d'entrainement D'où ma 2e phrase fétiche ; "plus on s'entraine, plus on a de la chance" Autre truc, je ne m'épuise pas en faisant moults volées "d'échauffement" (qui ne servent à pas grand chose en parcours ou l'on tire au mieux 2 flèches toutes les 10 mnts ; un échauffement doit précéder un exercice physique de 15 mnts max, après on est de nouveau froid), je préfère là aussi parler de volées d'essais (3 x3 flèches max) qui me sert justement à revisualiser la parabole
  43. 1 point
    tu pincerais pas ton encoche tout simplement ?? c'est suffisant pour voir ta flèche décoller du flanc de l'arc , faut laisser la flèche " libre" quand tu armes .
  44. 1 point
    J'ai essayé dans les débuts mais les essais n'ont pas été concluants (écrits baveux et fragiles) car je ne vernis pas mes arcs. Il faudrait que je ré-essaie avec juste du vernis au niveau de la marque, et/ou changer de "stylo" (2 modèles essayés). Mais quelque part je trouve que ça donne un cachet du genre "ce n'est pas un produit avec une marque un modèle et un code barre".
  45. 1 point
    :37: Je me décide enfin à poster quelques photos de la cible que je me suis fabriquée en avril dernier. Pour la réaliser, j'ai utilisé deux rectangles de mousse provenant d'un matelas de lit médicalisé. Il s'agit de matériel de récupération. Les éléments en mousse font envion 70cm X 60cm X 15cm. Je les ai placés l'un sur l'autre et j'ai entouré le tout avec un revètement en mousse d'environ 0,8cm d'épaisseur. Ceci me permet de déplacer la cible sans que les deux rectangles ne se séparent. J'ai testé des tirs avec des ACC sur un 32#. A environ 15 mètres, les flèches s'enfoncent de 15-20 cm. Voici quelques photos. (C'est bête, j'ai pas pensé à faire des photos avec le matériel avant l'assemblage et pendant la réalisation... j'étais trop pressé de finir la cible pour la tester :109: )
  46. 1 point
    Si tu veux aller vers le longbow, ca ne sert à rien d'apprendre ou de travailler avec viseur la visee n'est pas la meme la position non plus les bases ne sont pas les mêmes (sauf axe) perso, je trouve abherant d'apprendre avec viseur avant, j'enseigne le tir longbow , lorsque le tireur était en viseur c'est plus difficile de changer les habitudes, direct en longbow c'est plus facile passer en viseur pour reprendre une mauvaise position, ne sert à rien non plus, il est préférable de corriger cette erreur avec son longbow
  47. 0 points
    Un nouveau petit facteur d'arc découvert sur leboncoin...... https://www.leboncoin.fr/sports_hobbies/1365563800.htm?ca=12_s
×