Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Super!!!je ' ai pas les moyens de technique de faire du lamelé,un dos en fibre ou en tendons suffirait pour eviter la casse?se serait mon deuxième arc,le premier etant un pour mon fils ,mais j ai adoré le faire (c est un jouet un!!90 cm en lamelle de bambou bidouiller et renfort dos en fibre,50 metres qd meme)j ai passer du temps pour l équilibré au mieux et j ai trouvé ca passionnant,aimant le tir en général et aussi le travail du bois ,je me lance pour un pour moi!!!merci par avance de vos conseils ,j ai vu que vous etiez tres present ici
  3. Today
  4. Salut Foufouche Oui, aucune divergence de fond entre mes remarques et les tiennes. Même sur le 3ème point on est aussi d'accord. Un écart d'un cm au niveau de l'ancrage aura obligatoirement une incidence sur la distance et donc la hauteur en cible. Maintenir l'ancrage permet d'être plus constant. Après, en tir instinctif, je suis plus dans des tirs à distance "chasse" (20m grand grand maximum) avec un arc rapide, alors qu'en BB je tire à 18m (distance salle) mais également à 50m et là sans ancrage correct et une bonne décoche, la sanction est importante sur la distance ou/et le latéral. C'est la raison pour laquelle le BB m'oblige à être encore plus rigoureux sur l'ancrage et l'allonge, ce qui me sert ensuite en tir instinctif. Pour mes flèches, ce n'est pas un conseil que je donne aux autres archers et en concours, je tire des flèches identiques pour chaque volée (c'est obligatoire) et les plus proches possible en poids et foc. A yippee kaï, Le spine dynamique assure un vol de flèche correct mais pour que les flèches arrivent toutes au même endroit, il faut également que le poids, le foc, le diamètre, l'empennage soit identiques, donc, ce n'est pas très "normal" ou "conforme" d'avoir des flèches différentes au cours d'une même volée. Si je fais un travail sur ma libération de corde pour ne pas avoir de latéral, ce n'est pas très important que les flèches n'arrivent pas au même niveau de hauteur. Par contre si je travaille le point d'ancrage et l'allonge et que c'est la hauteur en cible qui doit être la même, il faut que les flèches soient identiques comme foufouche l'a fait remarquer à juste titre. Après avec l'habitude, je parviens aussi à adapter de façon plus ou moins consciente ma visée panoramique et donc mes tirs en fonction des flèches que j'utilise, soit parce que je les identifient visuellement ou même avec leur poids. Parfois, cette adaptation "bugue" et mes flèches légères partent trop haut ou mes flèches lourdes plongent trop tôt en fin de trajectoire. Ce serait plus simple et plus sûr d'avoir des flèches toutes semblables comme avec des futs carbone ou alu.
  5. Merci pour tous vos conseils je vais essayer d assimiler... et surtout continuer à prendre du plaisir 😇
  6. Salut didson, je tire depuis 3...mois et bienvenue sur ce forum Il y a plein de tireurs expérimentés sur ce forum et beaucoup de bienveillance à bientôt
  7. Je me prénomme Didier, j'ai 44 ans, je suis originaire de Bruxelles et j'habite dans le Brabant Wallon non loin de Waterloo. Je pratique le tir à l'arc depuis 3 ans en ayant fait mes débuts avec un Bowtech Icon. Un peu atypique comme choix pour un débutant me direz-vous 🙂 Un groupe d'amis chasseurs m'ont donné goût à la pratique et à ce type d'arc.Mes premiers tirs eurent lieu dans mon jardin et depuis maintenant plus de deux ans en club. Entre-temps j'a iégalement acquis un PSE Supra Focus XL ainsi qu' un recurve (Kinetic Sovren + lattes Sanlida) avec lequel je tire en barebow. Je découvre au fure et à mesure au combien c'est une pratique pointue et technique dans laquelle je me perds parfois tant le choix du matériel et des techniques sont complexes. C'est pourquoi je vous rejoins sur le forum afin de découvrir et partager ensemble autour de cette passion commune. En vous remercint d'avance pour votre accueil. A bientôt
  8. Anticonformiste. ... je ne trouve pas vraiment. .... c'est le spin dynamique qui prime et qui peut amener à avoir des flèches de lg différentes. Cela me semble "normal " avec des flèches bois .
  9. Salut picpic45 1er point on est d'accord 2eme aussi car souvent les archers disent qu'il tirent en instinct mais utilisent des points de visée !!! 3eme pas trop d'accord dans les 2 car un ancrage mal fait exemple 1cm de moins ça va donner moins de puissance et donc une arrivée plus basse en cible surtout en grande distance 4ème ok se faire plaisir, perso je me fais plaisir quelque soit le resultat, cependant je préfère garder toujours le même arc le même matériel la même technique pour m'améliorer pour ton message suivant juste une remarque, certains tirent des flèches différentes en longueur etc, si tu t'amuse avec et que tu aime ça c'est bien, mais pour ceux qui veulent progresser je préconise des flèches identique en poids empennage pointe encoche effectivement en s'amusant et sans objectif de concours, l'important est d'avoir des flèches adaptées et qui volent bien dans l'ensemble on est sur la même longueur d'onde 😁😁😁
  10. Je ne voudrais pas te poluer l’esprit par mes avis car mon objectif et ma façon de tirer sont un peu particuliers. Je suis chasseur à l’arc et mon entraînement doit prendre en compte cet objectif. De plus un accident m’a privé de mon œil directeur toutes les techniques que j’ai mises en œuvre doivent me conduire à mettre la première flèche au bon endroit. J’ai choisi le tir instinctif parce qu’à la chasse on n’a pas tellement le temps de réfléchir à la distance et la position de son arc.
  11. Toutes ces discussions m'ont donné envie de passer de la théorie à la pratique. Une volée de 16 flèches à 15m, tir "instinctif" sans maintient de l'ancrage mais en travaillant la posture, la traction dorsale et la libération de corde à allonge régulière. Le tout dans la décontraction, le maximum de lâcher prise. Bref, un petit moment de plaisir avec un arc et des flèches. Pas bien grave si toutes les flèches ne sont pas dans le centre jaune (d'un blason de 40). Le latéral est acceptable. Mes flèches. Mon anticonformiste est également présent. Des flèches différentes avec des poids différents, des encoches taillées ou non, des empennages différents. Pas très orthodoxe tout cela. Seule exigence, elles volent le plus droit possible avec les futs nu de 5m à 30m et plus.
  12. c'est bien ce que j'ai mentionné dans mon message. Oui, mais pour moi, le fait de maintenir l'ancrage entraîne parfois une mauvaise décoche qui provoque du latéral. La décoche est bien le problème et non pas l'ancrage directement. Ma libération de corde et ma traction dorsale est bien meilleure et plus régulière si je ne décompose pas ma séquence de tir avec un temps d'arrêt à l'ancrage (sauf mentalement). Pour autan, je conseille (et j'y travaille régulièrement) d'avoir effectivement un petit temps d'ancrage mais le coté "obligatoire" prôné par certain me gêne un peu surtout lorsque cette recommandation vient de la part d'archers qui utilisent un repère de visée dans leur fenêtre d'arc et non pas une visée panoramique sans artifice sans faire d'évaluation de la distance pour choisir son piannotage ou son repère sur l'arc. Oui mais un mauvais ancrage en BB avec une visée pointe de flèche est sanctionné par une flèche trop courte alors qu'avec un arc droit plus puissant, cela pardonne davantage. En tout cas moi, cela m'aide mais je travaille aussi l'ancrage prolongé avec mon tir instinctif et mes arcs tradi. Je suis d'accord et je respecte ce point de vue mais pour moi "se faire plaisir" est essentiel. Et puis je trouve que l'éducation du cerveau et du corps passe aussi par des pratiques différentes qui obligent à "s'adapter" et pas simplement à s'automatiser (voir se robotiser). Tant pis si la performance s'en ressent, ce n'est pas le plus important pour moi. En tir instinctif lorsque je change d'arc (puissances différentes, avec ou sans fenêtre, ...) mes flèches ne vont plus au bon endroit mais après quelques volées, les choses se remettent en place et les tirs s'améliorent. Les sensations sont différentes avec chaque arc et j'aime ça. Je trouve également qu'il faut savoir adapter ses exigences. Je n'ai pas les mêmes objectifs ni les mêmes exigences lorsque je tire en compound ou en arc droit. Et puis cela m'évite de devenir "sectaire".
  13. quelques réflexions personnelles suite à la lecture de ce post d'abord comparer BB et tir instinctif ne ma parait pas approprié, ce sont des arcs utilisés sans assistance de visée comme on l'entend (viseur) c'est l'utilisation qui change les 2 sont des tirs "éduqués", la technique BB consiste à privilégier le matériel avec une technique de pianotage , l'autre fait confiance au cerveau qui a appris l'ancrage est pour les 2 important car il permet d'avoir la meme allonge mais sans arrêter de tirer, il faut à mon avis quand meme le garder quelques secondes afin que tout soit en place et pour maitriser la décoche, si on lache de suite peut t'on reproduire le même mouvement/timing pas sur bien sur, ne pas s'arrêter et tirer des l'ancrage évitera du latéral, mais pas tout le temps , la hauteur du tir va s'en ressentir cela ne sert à rien de passer en BB pour que l'ancrage revienne, il suffit d'ancrer point changer de façon de tirer n'est pour moi pas une bonne chose (à moins de se faire plaisir) je préfère améliorer ma technique plutôt que de vadrouiller (et mon cerveau avec) se focaliser sur un point de technique est bon pour autant qu'on le travaille à fond afin de ne plus y penser pendant le tir le latéral qu'on a peut venir de la décoche mais pas de l'ancrage, si les gestes répétés allonge/ancrage/visée il n'y a pas de raison de faire du latéral (sauf à faire une erreur dans sa technique) pour parler de visée, tous les archers visent, soit en utilisant un viseur, un pianotage, leur poignée etc ... mais ce type de technique oblige le tireur à les utiliser ce qui est en fait l'utilisation d'un moyen "technique" , les autres qui n'utilisent que la cible et leur éducation utilise une "visée" sans artifice, pas besoin de savoir à combien de mètre est la cible, de savoir combien de mm en dessous de l'encoche pour cette distance etc ...
  14. Je te trouve très ouvert et volontaire pour bien faire. Ton choix pour l'apprentissage du tir instinctif doit être respecté et même encouragé. Moi, les conseils que je pourrais te donner mais cela n'engage que moi et correspond à mes remarques précédentes. Je ne suis pas entraîneur, ni FFTA, ni pour le tir instinctif. Applique toi à bien ressentir la traction dorsale dès le début de ton armement. Viens à chaque fois à ton allonge en venant effleurer ton point d'ancrage mais ne bloque pas ton mouvement de traction (toujours avec le dos) et relâche un peu les doigts de la main d'arc (sans ouvrir les doigts) pour libérer la corde de façon dynamique. Plus tu seras fluide et relâché, mieux ce sera. Ne te focalise pas sur la tenue de l'ancrage au détriment du reste. Si les autres archers de ton club tirent en BB, classique viseur ou compound, c'est normal pour eux de tenir l'ancrage mais pas obligatoirement pour toi. Ecoute leurs conseils et n'en soit pas "esclave" mais laisse de côté leurs critiques et leurs moqueries s'il y en a. Fais toi plaisir, applique toi et le tir instinctif est "génial". (j'aime beaucoup les autres façon de tirer à l'arc également pour ma part) Tes muscles dorsaux vont se renforcer, ta technique de traction dorsale va s'automatiser ainsi que ta libération de corde et il sera ensuite plus facile de tenir (un peu) l'ancrage. Pour la cible, utilise un rectangle de 50 cm sur 10 cm placé verticalement avec un point central plutôt qu'un blason anglais rond. Concentre toi sur le point central du rectangle et enchaine ta séquence de tir sans quitter ce point des yeux mais en gardant conscience du travail du dos. Ta flèche devrait être dans le rectangle mais ce n'est pas grave si tu es au dessus ou en dessous du point central ou même à droite ou à gauche. Soit le plus positif possible et attache toi plus à tes ressentis pendant le tir qu'à l'emplacement de tes flèches en cible. Dans un 1er temps, si ton geste est le même à chaque fois, tu vas grouper tes flèches. Ensuite tu pourras faire ce qu'il faut pour corriger la hauteur et le latéral en montant ou descendant ta main d'arc dans ton champs de vision, en améliorant ta prise de grip, .... Ne te compare pas aux "ciblards" chevronnés pour qui la moindre flèche en dehors du jaune (couleur obsessionnelle s'il en est, responsable de la "maladie de la carte") est une bonne raison au suicide. S'il m'arrive parfois , moi aussi, de glisser sur cette mauvaise pente, je prend un de mes arcs self maid et je pars en billebaude pour une partie de tir instinctif uniquement ludique. Quel bonheur, si simple et pratiquement gratuit.
  15. Je tire à 40 livre (oui je sais que c est trop pour commencer..) mais j'ai l'impression que plus je tiens l'ancrage moins je suis précis et mon lâcher de corde est moins fluide..;
  16. Pour dévier un peu (mais pas trop), le message de Zbrocht me fait penser à une remarque à propos de la puissance de l'arc. S'il est conseillé d'utiliser un arc de faible puissance pour faire son apprentissage et éviter les blessures, avec un arc plus puissant (à la limite de ses possibilités) on prend bien conscience de l'importance de la traction dorsale car c'est la seule façon d'armer l'arc et cette traction dorsale est la base d'un bon tir autant que l'ancrage et l'allonge. Ne pas aller à l'allonge, ne pas tenir l'ancrage n'est pas réellement un problème avec ce type d'exercice. Penser à bien s'échauffer les muscles concernés avant de commencer. Je change régulièrement d'arc et de façon de tirer. Cela me vaut d'ailleurs pas mal de critiques de la part de mes amis archers. Certaines sont fondées mais pas toutes. Reprendre un arc plus puissant de temps en temps (récurve de 55# pour moi) me sort de ma routine avec l'arc droit de 40# utilisé régulièrement et rappelle à mes dorsaux qu'ils doivent se réveiller un peu. Utiliser mon compound à 58# m'oblige à être actif dès le début de la traction (toujours avec les muscles dorsaux) et je trouve que cela est également utile avec les autres types d'arc. Pas plus tard qu'hier après-midi, en fin de parcours nature, je me suis mis à tirer comme un pied. Plus je me focalisais sur l'ancrage, plus mon tir se détériorait au lieu de s'améliorer comme je le pensais. Inconsciemment (la fatigue aidant), je m'écartais de mon tir "instinctif" avec une bonne traction dorsale et une libération de corde dynamique. Trop se focaliser sur un seul aspect (comme la durée d'ancrage) au point d'oublier les autres points importants est aussi très préjudiciable. Ce n'est pas vraiment de la technique de tir à proprement parler mais le "lâcher prise" est également la clé du succès et du plaisir que l'on peut ressentir à pratiquer le tir à l'arc sans trop se prendre la tête.
  17. Bonjour La tenue au point d’encrage est très certainement en rapport avec la force de l’arc utilisé. Personnellement avec un Puma de 60#, je ne marque pas cette tenue mais je ralentis mon geste en fin d’armement en me focalisant visuellement sur ma cible et physiquement sur le verrouillage dorsal. Comme Picpic45 c’est avec cette méthode que mon latéral est le meilleur.
  18. Le fait de tenir le point d'ancrage n'a rien "d'obligatoire". Il permet simplement d'être sûr que l'on est bien venu à l'allonge (la même à chaque tir) et que la posture est bonne. Donc, oui il est "préférable" de tenir le point d'ancrage mais il peut aussi y avoir un défaut inhérent à ce temps de blocage qui est que la libération de corde n'est pas toujours faite de façon dynamique. Si l'on est parfaitement habitué à venir toujours à la bonne allonge, la séquence de tir peut se faire de façon continue en tir instinctif, ce qui favorise la concentration sur le point à atteindre pendant toute la séquence et d'avoir la "bonne" décoche". Pour ma pratique personnelle, qui n'est qu'un témoignage et rien d'autre, lorsque je ne marque pas de temps d'arrêt à l'ancrage, je ne fais pas de latéral car ma libération de corde se fait dans le mouvement de traction avec mon dos et ma poussée sur le bras d'arc est maintenue. Par contre, et surtout en concours, je ne vais pas toujours à l'allonge avant de libérer la corde car je relâche mes doigts trop tôt et ma flèche est trop courte. Si je maintiens l'ancrage, je n'ai plus une "bonne" décoche à chaque fois et je fais du latéral mais par contre moins d'erreurs de distance. Le tir en BB m'oblige à tenir l'ancrage pour ajuster ma visée pointe de flèche et c'est donc pour moi un bon moyen de corriger mon défaut d'allonge. A moi de faire attention à maintenir la même traction du dos et la poussée sur le bras d'arc pour que la libération de corde se fasse de façon "dynamique". Selon moi, beaucoup d'archers prétendent faire du tir "instinctif" mais en réalité, ils utilisent des repères de visée dans leur fenêtre d'arc (c'est un viseur improvisé) et de ce fait, leur séquence de tir se rapproche beaucoup de la technique BB et pour eux, le maintient de l'ancrage et de l'allonge est indispensable. Derrière le terme de "tir instinctif" tout le monde n'y met pas la même chose et de ce fait, les séquences de tir "recommandées" peuvent différer.
  19. Bonjour, cela m'interesse on peut en reparler en mp,
  20. Oula ça se complique :-) Perso j ai arrêté le BB et je ne fais que de l’instinctif avec prise "méditerranéenne" je crois et avec le même point d'ancrage que picpic ( la différence certainement avec picpic ca doit le résultat :-)) Par contre j'ai une question sur la durée d'ancrage car je lis des choses différentes et on m a conseillé également des choses différentes Est ce qu'on doit "tenir" le point d'encrage ou décocher dès qu'on arrive au point d'ancrage ?? (je ne sais pas si je suis clair désolé..) Et je tempère mes premiers propos, même si je ne tire pas "comme les autres" dans mon club, passé les premières séances çà se passe mieux maintenant
  21. Merci Lyvelinois et Hector Je pensé qu'il valait mieux attendre que le bois sèche pour le fendre je vais suivre vos conseil et le fendre pendent qu'il est encore vert la colle j'en ai mis aussitôt après les avoir coupés Cédric
  22. le noyer est peut-etre plus a son climax dans ce coin? dans le sud-ouest c'est le bois- d'oeuvre par excellence!
  23. J'ai réalisé plusieurs arcs simples en massaranduba, mais c'est mieux en lamellé-collé avec un dos bambou ou hickory.
  24. Yesterday
  25. Les gars de la Royale en bois hallucineraient en voyant les repas servis sur le porte-avions CdG. Sans parler du reste évidemment (navire, technologie...). N'hésite pas !
  26. Bonsoor a tous,peut on utiliser un bois de type exotique comme le okan ou massabanduba pour faire un longbow d une piece ?merci d avance
  27. Je n'arrive pas à comprendre où est le problème. Je tire avec un gant en prise cigarette avec mon arc droit ou mon recurve "chasse" et avec une palette en BB en déplaçant ma main sur la corde mais mon ancrage au visage est toujours le même (du moins j'essaie que ce soit le cas) quelque soit ma technique de tir et ma prise de corde ( index à la commissure des lèvres et pouce calé sous l'os de la pommette). Je vois beaucoup plus de différence entre l'ancrage du tir classique avec viseur et celui du tir instinctif qu'entre l'ancrage BB et tir instinctif. Mais peut être que j'ai mal compris la remarque initiale sur l'initiation en BB puis passage en "instinctif".
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...